L’organisation du Marathon du Gabon a assuré, le 30 novembre à Libreville, que tout est fin prêt pour le coup d’envoi de la compétition prévue les 1er et 2 décembre dans la capitale gabonaise.

Waris Fatombi (micros) déclinant les différents concours de la compétition, le 30 novembre 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

24 heures avant le début des épreuves du Marathon du Gabon 2018, les 1er et 2 décembre à Libreville, les organisateurs de cet événement sportif ont rassuré l’opinion sur le coup d’envoi de cette édition. «Comme vous le savez, il y a quatre mois que nous avons lancé les différentes activités liées à l’organisation de l’épreuve en donnant la possibilité au plus grand nombre de s’inscrire», a affirmé le porte-parole du Marathon du Gabon.

Quelques têtes d’affiche du plateau, dont Peter Kurui (premier plan), vainqueur du Marathon du Gabon 2017. © Gabonreview

«Nous sommes dans le dernier virage», a assuré Waris Fatombi. L’organisation a notamment ouvert le village «retrait dossard», le 29 novembre à Libreville. «Il était question durant deux jours d’inviter les participants à récupérer leurs kits-coureurs», a souligné Waris Fatombi. «Un kit comprend un dossard, une puce qui nous permettra de suivre les coureurs tout au long du parcours et, un tee-shirt professionnel pour permettre aux coureurs de participer dans les meilleures conditions», a-t-il ajouté.

A l’instar des précédentes éditions, le Marathon du Gabon 2018 s’étalera sur deux jours. Le 1er décembre, il y aura trois épreuves avec la course juniors pour les enfants âgés de neuf à 12 ans sur 1,5 km. Les enfants de 13 à 16 ans vont compétir sur la distance de 3 km. Le clou de cette journée sera La Gabonaise, épreuve longue de cinq kilomètres, dédiée à la lutte contre les cancers féminins avec l’appui de la Fondation Sylvia Bongo pour la famille.

Le jour suivant verra les choses se corser avec trois courses également : les 10, 21 et 42 km, avec son plateau élite. Soit une vingtaine d’athlètes de haut niveau en provenance du Kenya, l’Ouganda, l’Ethiopie et Erythrée. L’on peut citer Peter Kurui, vainqueur de la 5e édition et recordman de l’épreuve ; ou encore Joan Kigen, elle aussi patronne de la précédente édition chez les dames.

L’organisation est prête à accueillir «l’ensemble des participants pour ces deux jours de course avec la finalisation du dispositif technique», a rassuré Waris Fatombi. Comme annoncé, par ailleurs, cette 6e édition va enregistrer la présence de deux légendes de l’athlétisme mondial.

«Nous avons enregistré l’arrivée de deux icônes mondiales de l’athlétisme avec le parrain de la 6e édition du marathon, le Marocain Hicham El Guerrouj ; qui donnera le départ du 42 km. Christine Arron est également à Libreville dans le cadre de La Gabonaise. Elle passera un message aux milliers filles et femmes qui prendront part à cette épreuve», a indiqué le porte-parole du Marathon du Gabon.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW