Engagé dans la campagne de «Démoutonnisation» des Altogovéens qu’il a lancée, Marcel Libama s’est prononcé sur la situation politique du Gabon. Le 19 août à Franceville, le leader syndical a affirmé que le «le 17 août, la vérité a éclaté au grand jour», au sujet des capacités physiques d’Ali Bongo.

Marcel Libama entour des jeunes altogovéens lors d’une causerie sur la “démoutonnisation” dans le Haut-Ogooué. © Facebook/Marcel Libama

 

Actuellement en tournée de sensibilisation à Franceville, sur la situation politique du pays, Marcel Libama a remis au goût du jour l’état de santé du chef de l’Etat. Pour le syndicaliste, les images d’Ali Bongo, lors de la célébration du 17 août, sont révélateurs de ses capacités physiques «chancelantes».

«Aujourd’hui la vérité est au grand jour. Le 17 août était la finale. C’était la fin du mensonge. Parce que les Gabonais ont tous vu ce qu’il s’est passé, avec le jeu macabre et honteux que la chaine de télévision nationale a joué. Au lieu d’éclairer l’opinion, ils ont participé à la moutonnisation des Gabonais», a déploré le leader syndical, le 19 août.

Le syndicaliste est engagé dans une campagne de «Démoutonnisation» des Altogovéens. «On ne peut pas s’accrocher à quelques chose qu’on a perdu. Ceux qui veulent continuer à nous dire qu’Ali va très bien, sont les ennemis du Haut-Ogooué. Ils profitent de la faiblesse de ce monsieur pour s’enrichir», a déclaré Marcel Libama.

Conscient de la pugnacité de ses propos, le leader syndical entend aller au bout de sa logique. Il a affirmé être «prêt à mourir». «Nous n’allons pas libérer ce pays sans sacrifice», a-t-il conclu.

 
 

1 Commentaire

  1. Norbert Ndong dit :

    Merci Monsieur Marcel Libama pour votre franchise, votre franc parler. Moi j’irai encore plus loin en vous disant que le BOA du 17 août n’était même pas le vrai. C’était encore un sosie. ALI BONGO EST BIEN MORT A RIYAD.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW