L’agence Tropic vision va organiser les 16, 17 et 18 avril, à Libreville, une “Master class beauty” destinée à rehausser l’image de la femme. Les contours de cette formation soutenue par le mouvement l’Appel des mille et une ont été présentés ce 15 avril au cours d’une conférence de presse.

Les coaches et les organisatrices les 15 avril. © Gabonreview

 

En collaboration avec le mouvement Appel des mille et une, l’agence Tropic vision organise du 16 au 18 avril, une Master class beauty. Il s’agit d’un atelier de trois modules dont l’objectif est de rehausser l’image de la femme. Première édition du genre, cette master class sera animée par trois professionnelles de renom, Nicole Pembrook, Nallah Balassama Sangaré et Nawal El Assad. Elles évoluent dans le domaine de la coiffure, du maquillage et du coaching en image, les trois modules retenus. Cette formation cible les professionnels de la beauté, les amatrices ainsi que les hommes qui souhaitent avoir une meilleure vision d’eux. Pour les représentantes de Tropic vision et l’Appel des mille et une, l’atelier leur permettra d’avoir une plus-value, de booster leurs vocations et surtout de professionnaliser le secteur de la beauté. «Les coaches de renom sont justement là pour leur expertise», ont-elles fait savoir.

«En Afrique, la beauté est très importante, l’esthétique aussi. On a envie de donner l’envie à certains amateurs et professionnels des outils pour réussir un bon coaching dans la société de l’image», a déclaré Nawal El Assad, styliste de formation et coach en image. Une idée partagée par Nallah Sangaré, maquilleuse et formatrice. Sa vision du maquillage dit-elle, «c’est de valoriser la femme et lui permettre d’avoir plus confiance en elle». Arrivée au Gabon pour la deuxième fois, elle a assuré que faire partie de cette master classe lui tenait à cœur. «Je vais donner tous les atouts nécessaires pour faire comprendre ce qu’est que le maquillage et comment ça peut leur permettre de valoriser leur image», a-t-elle dit. «On est dans une société où la femme prend plus d’ampleur et on est surtout dans un continent où la femme est belle. Ma passion c’est de pouvoir lui donner des outils pour être encore plus belle», a-t-elle poursuivi.

Pour Nicole Pembrook, américaine d’origine vivant en France et spécialiste de la coiffure depuis une vingtaine d’années, la formation vise à montrer aux différents participants «comment faire les bons choix». «On a besoin d’un réel accompagnement avec les clients. Ça ne signifie plus d’être uniquement coiffeuse mais apprendre aux femmes à entretenir ce qu’elles ont pour éviter les dépenses inutiles», argumente-t-elle. Pour Tropic vision, cet atelier permettra en outre de créer une passerelle entre les professionnels de la beauté et le grand public, en contribuant à l’essor des métiers de l’esthétique. Il s’agira également de stimuler la vie culturelle, sociale et citoyenne de Libreville «en réunissant des femmes curieuses et passionnées pendant trois journées d’apprentissage, de discussions, de networking et de riches découvertes». Près de 200 femmes se sont inscrites pour cette session de formation. Si l’Appel des mille songe déjà à l’organisation d’une deuxième édition, elle promet également un accompagnement aux femmes qui se démarqueront.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW