Grâce notamment à la production qui a connu une hausse au Gabon, le groupe pétrolier français affiche un chiffre d’affaires de 504 millions de dollars en 2019, soit une hausse de 14% par rapport à l’année précédente.

En 2019, Maurel & Prom affiche un chiffre d’affaires de 504 millions de dollars, notamment grâce au Gabon. © D.R.

 

2019 a été une bonne année pour Maurel & Prom. Le groupe pétrolier français informe avoir enregistré un chiffre d’affaires de 504 millions de dollars, soit une hausse de 14% par rapport à l’année précédente (440 millions de dollars). Le Gabon où Maurel & Prom exerce sur le permis d’Ezanga a contribué pour une grande part à ce succès. «La production d’huile en part M&P (80%) sur [ce] permis s’élève à 19 828 barils par jour (24 785 b/j à 100%) pour 2019, en hausse de 22% par rapport à 2018», précise-t-elle.

«La hausse notable de notre production en 2019 est bien sûr un signal positif, elle illustre l’engagement et l’implication de nos équipes, et elle est appelée à se poursuivre en 2020 et 2021. Aujourd’hui, nos efforts se concentrent sur la valorisation de nos actifs à travers la recherche permanente d’efficacité, l’optimisation de nos opérations et de nos processus, ainsi que sur l’exécution de notre programme d’exploration», a déclaré Olivier de Langavant, directeur général de Maurel & Prom.

Au Gabon, les différentes mesures techniques mises en place par Maurel & Prom ont permis de résoudre les difficultés d’export rencontrées l’an dernier et d’optimiser l’évacuation du brut, informe la société. «Aucune interruption de production consécutive à un problème de pipeline n’a eu lieu en 2019», poursuit-elle.

Pour ses activités d’exploration, Maurel & Prom qui intervient également sur le permis de Kari, au sud du pays, informe que «le forage du puits d’exploration Kama-1 approche de ses objectifs et les résultats sont attendus prochainement, [et] un second forage d’exploration débutera ensuite sur le permis adjacent de Nyanga-Mayombé».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW