L’Union nationale (UN, parti de l’opposition dissous) a réuni samedi, à son siège de l’Ancienne Sobraga, ses militants à qui les responsables de cette formation avaient déclaré délivrer un message important. Un flop, de l’avis d’observateurs pourtant acquis aux causes de l’opposition, puisque rien de nouveau n’est sorti des déclarations et que l’absence d’André Mba Obame, pourtant à l’origine de cette convocation, a relancé les rumeurs sur ses ennuis de santé. Surtout, l’exaspération de certains militants, parmi les plus jeunes, est apparue au grand jour.

Un millier de militant environ étaient présent lors du meeting de l'UN le 10 novembre 2012 - © David Dissumba/gabonreview.com

Prévus à 14 heures, ce n’est qu’à 17 heures 45 que les responsables de l’Union nationale se sont présentés à la foule militante, composée d’un millier de personnes environ. Certains partis amis, Morena unioniste, Morena originel, URDP, PDN, EPI et CCDG, avaient tenu à honorer ce meeting.

Les plus jeunes militants se sont montrés excédés contre ce qu'ils considèrent comme de l'immobilisme de la part de leurs dirigeants - David Dissumba/gabonreview.comDès l’entame, ce sont les jeunes qui se sont imposés en vue de s’exprimer, conférant au meeting un ton plus agressif que prévu par ses organisateurs. Avec fougue, deux jeunes ont pris la parole pour haranguer la foule et l’inviter à «passer à l’action». Pour ces jeunes, les responsables de l’UN ne sont pas à la hauteur des attentes, ce qui, à leurs yeux, qui les oblige à prendre leurs responsabilités face au refus des autorités en place de réhabiliter l’Union nationale et d’organiser la conférence nationale souveraine.

Des affrontements physiques ont ponctué le rassemblement entre des jeunes radicaux  et d’autres militants cherchant à les calmer ou refusant leurs critiques. Ces échauffourées, appelant même parfois au lynchage des dirigeants, ont éclipsé les discours qui se sont déroulés dans le brouhaha.

Jean Eyhéghé Ndong - © David Dissumba/gabonreview.comJean Eyéghé Ndong fut le premier orateur officiel de ce meeting. Dans son propos, l’ancien premier ministre a longuement critiqué le régime en place. Il a fustigé le Conseil national de la communication (CNC) qui se confine, selon lui, dans un rôle de spectateur ambulant. De même, il est revenu sur la dissolution de l’UN qu’il qualifie d’inique et d’injuste. Enfin, il a appelé le peuple à prendre ses responsabilités face à de multiples maux qu’il rencontre dans son existence.

Pour sa part, le  président de l’Union nationale, Zacharie Myboto, est parti, pas à pas, pour faire le point sur les maux dont souffre le Gabon. Pour lui, les différentes crises au Gabon ont un dénominateur commun : la fraude électorale. Depuis septembre 2009, a-t-il soutenu, le Gabon est malade. Malade de ses dirigeants, malade de ses institutions. Dans ce contexte, il a préconisé le nettoyage du code électoral, le retour à un scrutin présidentiel à deux tours et la réhabilitation de l’Union nationale.

Zacharie Myboto - © David Dissumba/gabonreview.comEn rappelant aux jeunes qu’ils ont déjà fait leur temps, Zacharie Myboto a expliqué que sa volonté et celle de ses collègues de l’UN est de laisser un héritage rénové à la jeune génération.

Il a fustigé les agences logées à la présidence de la République qu’il présente comme «un gouvernement bis». «Qu’en est-il des 5 000 logements, de l’aéroport d’Andeme ?», a-t-il interrogé avant d’évoquer les problèmes de la vie chère et des infrastructures routières. Cependant, alors que les militants attendaient un mot d’ordre pour descendre dans la rue, Zacharie Myboto a expliqué que la volonté du camp en face est de faire en sorte que les membres de l’opposition passent pour des criminels.  «Nous ne sommes pas des violents, nous ne sommes pas des tueurs… voilà ce qu’on veut faire de nous. Le pouvoir veut se saisir de ces amalgames pour commettre des crimes et nous faire porter la responsabilité», a-t-il dénoncé avant de déclarer qu’ils entendent atteindre leur but par des actions démocratiques.

A cette rencontre aucun mot n’a été prononcé sur l’ultimatum fixé à la fin du mois d’octobre dernier invitant le pouvoir en place à organiser la Conférence nationale souveraine. Aucun mot non plus n’a été prononcé à propos de l’Union des forces du changement (UFC), de même que sur l’absence très remarqué du secrétaire exécutif de l’Union nationale, André Mba Obame.

Au sortir du meeting, la déception était patente certains allant jusqu’à affirmer que c’était une capitulation devant le pouvoir. «Ce sont toujours les mêmes discours. On est fatigué. On a quand même l’impression qu’il y a un arrangement sur notre dos. On était venu pour marcher», a affirmé Chimène Medza à l’AFP, enseignante qui n’a pas participé aux bagarres. «On nous avait dit : “après le 30 (octobre), on demandera à Bongo de partir” et là, ce sont des discours», a ajouté Vincent Essono, agent de sécurité. Certains accusaient ouvertement les dirigeants «d’arrangements avec le pouvoir», d’autre  parlaient de «débandade», les plus modérés se désolaient de l’absence de perspectives politiques : «On commence à se demander si ceux qui nous ont fait miroiter des changements profond dans la politique gabonaise ont les moyens et l’envie de le faire. Si c’est juste pour faire du bruit, ça ne sert à rien ! Le parti est dissous et nos leaders politiques n’ont plus rien à nous dire. Ce n’est pas comme ça qu’on chassera les Bongo du pouvoir» déclarait, désabusé, un monsieur d’un certain âge en quittant les lieux avant la fin des discours.

 
 

50 Commentaires

  1. Mwane mulumbu dit :

    Quoi que l’on dise, Pierre Mamboundou reste pour moi le seul et véritable opposant gabonais. Le reste ce sont des pantins. Pardon vous les spécialités d’insultes et autres mots mal placé ne m’insulter pas ohhhh je n’ai fais que dire ce que je pense. Maintenant si ça ne vous plait pas et bien c’est votre affaire.

    • atma dit :

      Parce qu’il a fait quoi où et quand pour le considérer comme seul véritable opposant gabonais? A lui on a volé la victoire à 2 reprises, qu’avait été sa réaction? Discours et blabla pour finir par s’afficher publiquement avec OBO comme avec ABO…

      • Mwane mulumbu dit :

        Et votre Amo a fait quoi ?

      • Un gabonais dit :

        Mon Cher,

        Faut apprendre à reconnaitre la valeur de ceux qui ont donné leur vie pour ce pays.

        Politiquement

        – 3 ans et demi d’exil,
        – 20 ans d’opposition,
        – 17 ans sans voir sa famille,
        – empêché de quitter le territoire pendant 17 ans,
        – 3 propositions de Lois dont celle sur la Biométrie sur laquelle toute la classe politique continue d’ergoter,

        Sur le plan social

        – Si aujourd’hui il n’y a plus de rame de papiers et de papiers hygiéniques dans les listes de fournitures de vos enfants vous le devez à Mamboundou,
        – les 7 exceptions préjudicielles contre la privatisation c’est Mamboundou
        – Le soutien au militaire qu’on a mis en pré-retraite à 35 ans, aux déflatés de l’octra et de Gabon télécom c’est encore Mamboundou,
        – L’augmentation du SMIG en 2006, c’est un combat soutenu par Mamboundou quand Eyeghé Ndong tout puissant 1er ministre d’OBO soutenait que s’etait impossible pour l’Etat gabonais d’augmenter le SMIG (cf ses déclaration de juillet 2006)

        Au niveau des souffrances personnelles
        – Tentatives assassinats,
        – Attaque contre le siège de son parti sur ordre de ceux qui se proclament démocrates aujourd’hui,
        – Blessé le matin du 3 septembre 2009 après une attaque de l’armée devant la cité de la démocratie

        Et j’en passe.

        Alors je veux bien que Mamboundou n’ait rien fait mais VOUS qu’avez vous fait pour ce pays.

        Mamboundou au moins l’aimait, il aimait les gabonais, il l’a démontré et l’a payé de sa vie.

    • La Fille de la Veuve dit :

      @ Mwane mulumbu,

      Vous avez raison. Et pour preuve, il n’est jamais parvenu a acceder au pouvoir pour transformer le gabon car tel n’etait pas son objectif.

      Il ne s’agit pas d’etre opposant veritable. Il s’agit de prendre le pouvoir afin d’offrir au gabon une esperance veritable. Et cela, l’Union Nationale, quoi que vous en pensiez, en a l’ambition et la capacite.

      • pffff dit :

        on n’a pas besoin d’être au pouvoir pour montrer a son pays qu’on l’aime, ou pour participer a son développement, c’est justement ce que dit Mwane mulumbu, les gens qui composent l’UN sont pour la plupart des gens qui un jour ont piller ce pays, quand ils avaient pourtant l’opportunité de le rendre meilleur…soit disant parce qu’ils avaient les mains liées…quand on ne peut pas faire du bien on n’est pas forcement obligés de faire du mal…c’est donc des faux opposants qui se souviennent du temps ou ils étaient tout puissants et qui veulent retourner à cette époque…êtes vous surs qu’ils sont obligés de faire tout ce tapage pour se faire entendre des gens qui aujourd’hui sont a la tête???quand tout le monde veut être chef c’est parce que chacun veut défendre ses propres intérêts…on le voit même a la maison..

    • Boukoubi Maixent dit :

      @wane Mulumbe. Opposant n’est ni un métier, ni une carrière encore moins une formation. C’est une position conjoncturelle dont on doit sortir. Il n’ya pire injure pour un homme politique que de le traiter d’opposant professionnel. Si pour vous Mamboundou l’était alors je comprends mieux pourquoi il n’a jamais pris le pouvoir… Trop souvent rancontez n’importe quoi car, je ne connaît personne qui milite dans un parti pour demeurer opposant à vie et pouvoir crier ” je suis le seul vrai opposant”….. Elevez le niveau du débat ou taisez-vous…

    • pffff dit :

      je suis bien d’accord avec toi, Myboto trouve que le Gabon ne va mal que depuis 2009???sérieusement?? quand il vendait sa fille pour l’argent de notre cher Gabon là le pays allait bien c’est sur!!maintenant qu’il s’est fait une petite fortune et que lui et toute sa famille sont à l’abri du besoin, ben le Gabon va mal!!!on ne refuse pas le Gabon va mal, le peuple souffre, mais lui a part crier et quasiment inciter les gens à la violence qu’à t il fait??? il peut d’abord commencer a remettre tous les sous de notre pays qu’il a dilapider, et ensuite on verra!!!

  2. joeblack dit :

    Il n’y a pas d’opposants au Gabon juste des gens qui ont faim et veulent se faire une place au soleil! Les gabonais sont livres a eux memes et restent abuses par tous leurs dirigeants…c’est pathetique!

    • Nguiebogho dit :

      Je suis tout a fait d’accord avec Joeblack. C;est cela la triste realite dans l’arene politique du Gabon. Tous ceux qui nous miroitent etaient jadis dans le meme camp que les Bongo, aujourd’hui comme on leur a arrache le pain de la bouche, ils veulent maintenant se servir des pauvres Gabonais pour se procuruer de quoi manger. Chers freres et soeurs gabonais, arretons d’etre dupes et de nous faire embrigadre par ses pseudo opposants. Ce sont des faux devots, des mendiants qui ne disent leurs noms, des assoiffes, bref des fossoyeurs. Faisons donc attention avec ces gens-la. Cela part tout simplement d’un constat. Alors, ouvrons les yeux. Ils magent dans la meme assiette et boivent dans le meme verre que le pouvoir en place; et par la suite ils viennent nous aveugler. Ce sont des poltrons. A bon entendeur, …tant pis pour les sourds-muets et les aveugles.

      Parole de Nguiebogho.

      • visa dit :

        parfaitement d’accord avec vous messieurs! souvenez vous de 2009, s’il fallait éteindre le règne de Bongo, c’était en 2009, tous les opposants ne devaient présenter qu’une seule candidature face à Ali. Comme ils ne l’ont pas fait, ca veut tout simplement dire que chacun d’eux est là pour son ventre! le voix du peuple, ils se le mettent dans le back-side. Pas besoin d’avoir BAC+15 pour comprendre ça.

        Qu’ils arrêtent de prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages.
        Les chiens aboient, la caravane passe. Pour moi, ils sont tous pareils avec leurs tours de magie sans exceptions.
        Je préféré être celui qui réfléchit aux problèmes du peuple afin d’apporter ma pierre à l’édifice en faisant au mieux dans mon domaine de compétence.
        C’est là notre porte de sortie. Ce n’est pas par la politique que nous y arriverons.
        Bientôt être milliardaire au Gabon ne sera plus synonyme d’être politicien. Car dans tout ce brouhaha, il n’est question que d’intérêt personnel et de beaucoup d’argent.

        A bon entendeur…

      • Le Vrai Makaya dit :

        “…Tous ceux qui nous miroitent etaient jadis dans le meme camp que les Bongo, aujourd’hui comme on leur a arrache le pain de la bouche, ils veulent maintenant se servir des pauvres Gabonais pour se procuruer de quoi manger. Chers freres et soeurs gabonais, arretons d’etre dupes et de nous faire embrigadre par ses pseudo opposants…” Que proposez-vous aux gabonais en dehors de ces “…faux devots, des mendiants qui ne disent leurs noms, des assoiffes, bref des fossoyeurs…”?
        Vous ne savez faire que dans l’invective, sans faire des propositions ou bien même prendre position. Que ceux qui ont le courage de le faire le fassent. Et pour le moment c’est malheureusement eux. Et tenez-vous bien, ils n’ont pas besoin de TOI, je dis bien de TOI. Leur engagement est pour une majorité et non un singleton sans image qui se cherche entre l’être et le paraître.
        Si vous pensez que le Gabon est un PAIN, c’est vraiment dommage. Qu’est-ce vous apprenez à vos enfants sur l’histoire du Gabon, encore moins sur sa culture? Alors, lorsqu’on a rien à dire, le mieux est de se taire et de ragarder ceux qui font l’histoire du Gabon le faire.

  3. lisiane dit :

    D’un autre côté, je me demande comment certains on pu croire que dans ces vieilles marmites, on pouvait faire une cuisine nouvelle…

  4. Legarsdemeba dit :

    Parce que Atma, pour vous, être un bon opposant s’est de pas s’afficher avec le président en place. Mamboundou était non seulement un vrai opposant mais aussi un homme d’Etat (qui voit l’intérêt de la Nation avant le sien et celui de son entourages). En plus qu’il ne faisait pas parti des pilleurs du pays. Contrairement a d’autres…

  5. Nguiebogho dit :

    Legarsdemeba a raison. Les Myboto, Eyeghe Ndong, Oye Mba, Mba Obame,Missambo, Maganga Moussavou et consorts se sont servis du pays pour etre pleins aux as. Personne ne peut dire le contraire a ce sujet.

  6. Nguiebogho dit :

    La Fille de la Veuve delire quelque part. Cette UN ne peut rien faire dans ce pays, ne soyons pas quand meme des reveurs pittoresques. Qu’ils commencent a faire toute la fortune qu’ils ont et comme on les suivra! Myboto par exemple est immensement riche, que-t-il fait a Mounana pour montrer l’exemple a suivre. Meme chose pour Missambo: son hotel est en trsin de croupir sous le poids de l’age ( fissures par ci, humidite par la, sans oublier les mauvaises prestations, …) Tant pis pour les canards boiteux. A bon entenduer, salut!

    • Boukoubi Maixent dit :

      @Nguiebogho. Si l’idiotie tuait, il ya longtemps que vous ne seirez plus de ce monde…. Pour vous le rôle d’un ministre est de construire des choses dans son village ? Pour vous un ministre décide seul de la politique à suivre ? Pour vous un ministre donne le la d’une politique et décide d’imposer l’imunité ? Pour vous un ministre ne respecte en rien la ligne imprimée par le président de la république et fait comme bon lui semble ? Pour vous Ali Bongo ne s’est ^pas enrichi ? Plus loin on découvre que vous avez eu accès aux relevés bancaires de Myboto et Missambo, au point de savoir qu’ils sont milliardaires… Pouvez-vous nous donner le nom de la banque qui a violé ainsi le secret bancaire ? Pouvez-vous aussi nous donner l’explication du qualificatif “pittoresque”… Il semble que comme toujours vous l’ayez utilisé hors de propos…

      • pffff dit :

        oui c’est sur qu’ils sont pauvres et misérables, mais c’est aussi sur qu’il y a quelques années lorsqu’ils étaient dans le camp PDG toi même tu médisait d’eux, on va fermer les yeux sur ca alors que pendant qu’ils viennent crier que les gabonais souffrent nous gabonais qui souffrons voyons qu’ils vivent dans la luxure?? ils ne font rien a part crier que les gabonais souffrent, et je dis bien rien…

  7. Warren dit :

    A Ceux qui estiment que Mamboundou Mamboundou est le seul opposant que le Gabon n’est jamais connu…je dirais cela reste à vérifier. Vous êtes surpris n’est-ce pas ? Mais au fait, qui est opposant, est-ce celui qui s’oppose ou alors cette femme ou cet homme politique qui n’a jamais collaboré avec le pouvoir ? Si L’opposant est celui qui s’oppose, alors J.P Mamboundou Mamboundou a été un opposant valeureux, mais certains ont été arrêtés et sont morts en prison. Ceux-là peuvent-ils être qualifiés de valeureux ? En revanche, si l’opposant est celui qui n’a jamais collaboré, alors le Fondateur du l’UPG n’est pas « totalement opposant » excusez moi mes amis radicaux pseudo opposants gabonais, pas de passion… car je vous rappelle que Mamboundou a occupé un fauteuil à l’agence de la Francophonie…(ACCT) grâce à Omar Bongo ONDIMBA. Vous devez le savoir, puisque c’est OBO qui l’a placé à ce poste…Autrement dit, s’il fallait se référer aux deux critères ci-dessus pour déterminer qui est réellement opposant au Gabon, alors je crois sincèrement, que nous irons de contradictions en contradictions..
    Au fait, n’allons pas trop loin dans l’histoire, au Sénégal, de mon point de vue, et sauf preuve contraire, ce sont des opposants (anciens amis de A WADE) qui ont pris le pouvoir. Peut-être me direz-vous que ni Sall, Ni Dieng n’ont jamais été opposants…alors pour vous répondre je dirai que nous devons arrêter de tenir un discours soporifique…

    • jogaboma dit :

      Vous savez Warren,Mamboundou est mort depuis longtemps.C’est vrai,il n’etait pas parfait mais c’était le moindre mal comparé à tous les autres qui à mon humble avis ne sont des politiciens de pacotille.Ils étaient tous au pouvoir(Mba Obame, Myboto,Mayila,Oye Mba etc ) et ils n’ont rien fait.Rien fait pour la democratie,pour le bien être des gabonais. Et Aujourdh’ui,ils se souviennent que le pays va mal.Ils devraient d’effacer simplement et laisser la place de l’opposition à des personnes,capable de porter l’esperance de tous les gabonais.
      Ca me sidere de voir des jeunes gabonais suivrent ces gens là.Refléchissons bien,mes frères.Tous ces gens la sont responsables des maux du Gabon.Ils ont profité encore et encore des biens du pays au détriments des autres.Ces gens de l’UN n’ont pas de vision pour le Gabon ,ils ont juste un problème avec Ali Bongo.Ils ont juste un problème avec lui,nos problemes ne sont pas leurs problèmes.C’est à nous de relever ce pays,à nous les jeunes.
      Gabon d’abord et que Dieu Benisse le Gabon.

      • Atondasimba dit :

        “Ca me sidere de voir des jeunes gabonais suivrent ces gens là.Refléchissons bien,mes frères.Tous ces gens la sont responsables des maux du Gabon.Ils ont profité encore et encore des biens du pays au détriments des autres”

        Je n’ai pas assez de courage pour créer un parti, mais je suis prêt à suivre tout gabonais présentant une véritable alternative qui nous nous débarrasserait de tous ces croulants qui se sont enrichis au pouvoir….et qui ne veulent pas le lâcher parce le generation des 30-40 ans à toujours les doigts dans le cul et ne sait que pianoter sur leurs claviers les fesses bien engoncés dans leurs fauteuils au lieu de courrir les rues ou d’user des réseaux qu’ils se tissent dans leurs fameux cercles ésotériques…

        Voilà!

    • Un gabonais dit :

      Faut parfois arrêter de raconter n’importe quoi cher compatriote.

      Mamboundou est rentré à l’ACCT en tant qu’ingénieur des travaux des télécoms à l’issue d’un CONCOURS, je dis bien un CONCOURS.

      Aujourd’hui encore, OIF dont l’ancêtre est l’ACCT recrute encore à ce poste par concours et test d’entrée (cf le site de l’OIF).

      L’arrivée de Pierre Mamboundou au poste de Directeur dans cet organisme international résulte de son parcours dans cette organisation.

      Je vous mets au défi de prouver le contraire.

      Contrairement à d’autres, Pierre Mamboundou Mamboundou (et non J. P. Mamboundou Mamboundou comme vous l’avez malencontreusement écrit) est l’une des rares personnalités politique qui ne devait pas sa carrière à Omar Bongo ou au PDG, suivez mon regard.

      Vous tentez de salir ce Grand Monsieur de la politique du pays, un HOMME D’ETAT comme quelqu’un la dit plus haut.

      Votre argumentaire pêche cependant quand vous tentez tous ces voleurs réunis au sein de l’ex UN.

      Et pour votre gouverne, Ousmane Tanor Dieng, SG du Parti socialiste sénégalais n’a jamais été allié ou amis à Abdoulaye Wade, c’est tous le contraire.

      Finalement je crois que c’est vous qui devez arrêter de tenir des discours soporifique.

    • Infos juste dit :

      Sur vos deux critères je valide le premier et invalide le second. Pourquoi? Pour la simple raison qu’être opposant dans un pays c’est d’abord s’opposer idéologiquement au pouvoir ou être un adversaire politique.Pour le second critère que j’invalide, c’est pour la simple et bonne raison qu’être opposant (adversaire politique) n’est pas synonyme d’être “ennemi”!. Dans cette optique, le terme dialogue politique, concertation ou autres n’existerait pas.Est-ce que le fait que Barack OBAMA et Mitt Romney aient déjeuné ensemble en pleine campagne électorale a fait en sorte qu’ils ne soient plus “opposés?”…Non!. Pourquoi? Parce que c’est cela qui vivifie une Démocratie et qu’être opposant n’est pas synonyme d’être ennemi, sinon Romney aurait pu refuser l’invitation.
      Par ailleurs,OBO n’a jamais promu Mamboundou à un quelconque poste! Pour entrer à ACCT, aujourd’hui OIF, c’est par concours et non par nomination!, les autres postes (député, Maire) sont électif, ce qu’il a obtenu dans sa vie,c’est grâce à ses compétences et non à la main d’une personne!!
      Aussi, dans le but d’éclairer votre compréhension, sachez que même lorsqu’on est opposant, on ne peut pas s’opposer à tout. Lorsqu’il y a des actions qui sont menées dans le sens de l’intérêt des populations, on le souligne! Et lorsque, c’est le contraire on le dénonce! C’est cela avoir une opposition Républicaine, à l’inverse d’une opposition clanique, xénophobe et ethnocentriste en manque de vision pour le Gabon. Cela ne peut se manifester que par le rejet de l’autre, les insultes stériles, l’intolérance…bref rien de constructif!! Et les militants ont raison d’être fatigué et à bout, car en réalité, ils ne trouvent pas leurs intérêts dans les différents discours et c’est normal!!.
      Pour finir, sachez que le pouvoir et l’opposition peuvent également collaborer dans le cadre d’un sujet d’intérêt National (la question de l’île Mbanié, l’introduction de la biométrie à laquelle toute l’opposition, excepté l’ex UN avait participé, sont autant d’exemples patents).Ainsi peut-on affirmer que tout les partis politique qui y ont pris par ne sont pas des opposants?….Attention à ce que vous dites et éviter d’avoir des discours à la remorque, à bon entendeur…!!

    • pffff dit :

      on dit être proche de ses amis mais être plus de ses ennemis… et on sait aussi qu’avec la force on n’obtient pas toujours grand chose, il faut être intelligents et savoir comment poser les problèmes…

  8. La Fille de la Veuve dit :

    VIVE LES CHANTRE DU “ON VA ENCORE FAIRE COMMENT” !

    HONTE A VOUS ! plutot que d’encourager vos compatriotes qui prennent sur eux de sortir ce pays d’une situation que vous etes les premiers a denoncer, vous passer votre temps a vous satisfaire des difficultes qu’ils peuvent rencontrer dans leur combat.

    oui, il est probable qu’une incomprehension soit nee entre la Direction de l’Union Nationale et sa base, par rapport a la position ou la strategie adoptee samedi. Mais l’objectif demeure le meme pour la Direction comme pour les militants. En finir avec ce regime.

    Si vous aimez notre pays, vous feriez mieux de souhaiter que le calme et serenite reviennent.

    Seul le PDG et Ali Bongo auraient a gagner que s’installe le trouble dans le premier parti politique du Gabon!

    • jogaboma dit :

      oui,très cher Dame,on est tous conscient que les choses devraient changer au Gabon mais de grâce pas avec les leaders actuels.Je suis même sur qu’au sein de l’UN,il ya des compatriotes qui pourraient nous faire esperer le changement et le mêttre en place mais de grâce pas avec ces leaders actuels.
      Je peux pardonner mais je n’oublie pas qu’Oyé Mba,Eyeghe Ndong furent premiers ministres,MBa Obame ministre pendant plus de 10 ans ainsi que son pote zacharie.Ils étaient au pouvoir et il n’ont RIEN FAIT pour la democratie.Quand ils étaient avec OBO,ils faisaient obstruction à l’établissement de la démocratie au Gabon,et là ils etouffent l’opposition en faisant de l’ombre aux jeunes pousses du changement.Qu’ils se mettent à coté.
      Ali Bongo doit partir mais pas en laissant la clique là au pouvoir.
      Les pratiques que Ndoundou,Ministre de L’interieur,met en place,AMO connait bien.
      LE CHANGEMENT,OUI MAIS PAS AVEC EUX,SURTOUT PAS.

      • lisiane dit :

        Oui, je suis assez d’accord; D’autant que ces mêmes hommes politiques, à l’évidence, ne sont pas plus malins que les autres, qu’ils ont une attitude revancharde et difficilement crédible et qu’on est droit de douter de leur sincérité… C’est un euphémisme !

      • Lalala-Mont Bouët dit :

        Mais crée donc un parti, engage-toi. Si tu ne peux le faire, laisse faire ceux qui tente quelque chose. C’est un faux argument que celui de “ils étaient au pouvoir, ils ont fait quoi”. Saint Paul a persécuté les chrétiens avant de devenir le meilleur promoteur du Christianisme. Milarépa était dans la magie noire la plus diabolique avant de devenir le saint homme reconnu pour sa grande spiritualité. Il n’y a que les sots qui ne changent pas. En tout cas, créez votre parti de gens tout neufs, de saints…

        • jogaboma dit :

          Mon Chèr lalala,
          C’est vrai que seuls les sots ne changent pas mais pour changer il faut au moins faire son méa culpa.De plus ces gens là,je parle des barrons de l’UN, ne peuvent pas ouvrir la voie au changement car ils n’y sont pas prédestiné.Sans oublier qu’ils ne sont pas très futés ,qu’ils veulent seulement des postes importants.Ces gens là ne pourront pas donner leur vie pour le Gabon.Tu verra que lorsqu’ALi voudra les attraper,ils viendront se refugier dans leur quartier parisien.
          Sans oublier qu’ils n’ont pas de projet,Changement oui mais avec des gens qui peuvent aller au bout.
          Pour revenir à la création de parti,j’ai pas les moyens de fonder un parti tout seul,je n’ai que mes humbles idées.Toutefois tous ensemble,on pourrait fonder un parti qui menera le peuple gabonais à la lumiere.
          Gabon D’Abord

        • pffff dit :

          oui ils ont changé mais n’ont pas laissé tout ce qu’ils ont gagné a être dans le parti de masse, ils ne le mettent pas non plus au profit de ceux pour qui ils disent se battre aujourd’hui, parce qu’ils ont fini de s’enrichir ils veulent maintenant que les autres partage leurs restes au peuple??

      • Le Vrai Makaya dit :


        oui,très cher Dame,on est tous conscient que les choses devraient changer au Gabon mais de grâce pas avec les leaders actuels.Je suis même sur qu’au sein de l’UN,il ya des compatriotes qui pourraient nous faire esperer le changement et le mêttre en place mais de grâce pas avec ces leaders actuels.”

        Avec qui cher ami? Dis-nous un peu AVEC QUI? Si c’est avec TOI, OK, Présente toi, et on t’attend pour te suivre.

  9. Armelle Mboumba dit :

    Quelle situation cocasse !
    Car à quoi aboutissons nous ? Les champions de la pourri-poltik pris au piège des méthodes qu’ils ont eux même institutionnalisés quand ils étaient au pouvoir. Les techniques de pourrissement de la situation politique, d’isolation des opposants, qu’ils ont si bien affuté pendant leur passage remarqué aux différents gouvernements Bongo, leur sont aujourd’hui transfusés.

    Résultat : débandade et déroute totale !
    De quelle opposition parle-t-on?
    Qui veut me faire croire ici qu’un ancien tout puissant ministre de l’intérieur, adepte des intrigues et des coups bas, ignorait que son parti allait être dissous après son escapade au PNUD? Juste deux ans après qu’il ait lui même – comme ministre de l’intérieur – défié les organisations internationales et mis les leaders de la société civile en prison?
    Qui a mis l’UN dans cette situation? Ce parti qui était à deux doigts de prendre le parlement, vu la qualité de ses sous partis, de ses leader et de ses zones d’influences? Et comme mba abessolo naguère, il pose un acte qui le disqualifie pour la suite du processus?
    Les gouvernements bis, les grèves généralisées, les ultimatums, on connais tout cela au Gabon. La majorité, comme l’opposition actuelle (ancienne majorité), dansent sur le même pied depuis 22 ans : mêmes méthodes, mêmes outils. Ali est vacciné contre toutes ces perfusions et je ne m’étonne pas qu’il s’en tamponne le coquillart!
    rien de nouveau sous les tropiques!
    Où est Accrombessi?
    Où est la conférence nationale?
    Et donc, où est Mba Obame, le spécialiste mondial des intrigues et annonces fracassantes?
    Se dégonfle-t-il quelque part, au froid d’une réalité politique qu’il a de plus en plus de mal à comprendre?
    Car c’est une chose, sous Bongo père, de fabriquer des Marc ONA (on prend un être particulier qui entraine compassion, on le bouscule un peu, on lui dit contre quoi lutter, et il reçoit un prix international :un Nobel de l’environnement, dit on, pour le rendre plus visible), c’est autre chose, aujourd’hui, d’affronter ce nouveau président qui ne fonctionne pas sous les mêmes critères que son père.
    Quand AMO posait ses actes méthodiques et ciblés pour écraser ceux qui lui barraient la route, il n’imaginait pas ce que le futur lui réservait, n’est ce pas?
    – Il a tenté de monter une société civile combattive avec Marc Ona en tête
    – Il lui a fallu “tuer” Myboto dont le parti, l’UGDD tendait à devenir une force politique majeure dans notre pays
    – il a pris d’assaut l’UN, pour cribler de balles blanches les deux anciens premiers ministres qui s’y étaient logé de même que tout le club de baronnie qui y avait élu domicile.

    Pour quel résultat?
    Samedi, nous attendions qu’il fasse comme d’habitude : donner des ultimatums, promettre que tel va quitter le pays sous deux semaines, faire deux acrobaties, une roulade avant-simple, arrivée jambes écartée.
    Mais silence sous les tropiques !
    silence total !
    De qui se moque-t-on?

  10. kabangona dit :

    Allez, du calme, l’opposition vient de perdre une bataille mais elle n’a pas perdu la guerre, voyons.
    La lutte continue. On n’en est qu’à la première mi-temps !

  11. scha dit :

    je suis du même avis que jogaboma et lisiane! tous ces gars là ont été aux affaires et sont comptables de la situation actuelle dans laquelle se trouve notre pays! alors, c’est pas les hommes et femmes capables qui manquent dans ce pays pour défendre les intérêts du peuple! ils font vraiment de l’ombre aux plus jeunes.quoi? après avoir torpillé le pays, ils veulent maintenant se faire passer pour des sauveurs!! mon oeil, il n’ya là que l’intérêt du ventre qui les guide!!!

  12. atma dit :

    En lisant l’article et la réaction de Mwane mulumbu, je me suis rendu compte qu’il voulait de l’action, c-a-d que l’UN agisse…Pourquoi Feu Mamboundou n’avait-il pas agit à l’époque du vol de ses victoires par OBO? Il aurait pu créer le chaos ou faire quelque chose de concret pour récupérer sa victoire! Alors pourquoi Mwane mulumbu attend cette réaction des pseudo-opposants de l’UN alors que le seul et véritable opposant gabonais qu’il ait connu ne l’avait pas?…Autant l’UN fait des déclarations à la con, autant nous savons ce que Feu Mamboundou avait dit concernant une rencontre avec OBO qu’il avait fini par rencontrer en 2006 pas dans les conditions qu’il avait déclaré publiquement par le passé…Je ne soutiens en aucun cas ces crocodiles de l’UN qui nous ont montré leurs qualités pendant qu’ils étaient aux affaires…Qu’est-ce qui nous dit que Feu Mamboundou ne l’aurait pas fait comme Wade quand il se serait agit de quitter le pouvoir selon la constitution? Les deux ayant fait de la prison puisque c’est l’un des arguments brandit par “Un gabonais” pour justifier du statut d’opposant véritable de Feu Mamboundou…Le peuple Gabonais a besoin de quelqu’un qui marque son histoire à jamais, des opposants, il en a vu de toutes les couleurs, mais il faut celui là même qui va déloger le Royaume PDG de la tête du GABON…

    • Un gabonais dit :

      Cher Atma,

      Vous semblez ne pas connaitre l’histoire politique récente de votre pays, cela confine vos réactions à de ridicules propos.

      Sachez que Pierre Mamboundou Mamboundou n’a jamais fait la prison et de ce point de vue, ne peut être comparé à Abdoulaye Wade.

      Puisque vous semblez si peu connaitre ce Grand Monsieur que vous critiquez bien volontier, j’aurais la gentillesse d’éclairer un peu votre intelligence en vous proposant ce lien Wikipédia où vous trouverez le parcours de Pierre Mamboundou Mamboundou suffisamment détaillé:

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Mamboundou

      Vous condamnez la rencontre entre Pierre Mamboundou et Omar Bongo, mais vous oubliez de dire qu’elle intervient après que le tout puissant André Mba Obame, Ministre de l’Intérieur, ait fait attaqué le siège de l’UPG qui était aussi le domicile de Pierre Mamboundou.

      Vous oubliez de dire qu’avant cette rencontre, Pierre Mamboundou était reclu à l’ambassade d’Afrique du Sud à Libreville parce que sa tête et celle de ses proches était mise à prix.

      Vous oubliez de dire qu’à la suite de l’attaque du siège de l’UPG, des centaines de militants de l’UPG furent emprisonnés par les force de André Mba Obame, certains ont été pris chez eux alors qu’il regardait la télévision (assez drôle de la part de personnes qui représentait un danger pour la sécurité nationale selon les propos de Mba Obame lui même).

      Une dernière chose, vous semblez toujours faire un parallèle entre Macky Sall et André Mba Obame. Vous vous méprenez mon cher.

      Macky Sall a été au pouvoir avec Abdoulaye Wade c’est vrai, mais il n’a jamais oppressé les sénégalais contrairement aux voleurs que vous soutenez. Je le sais assez puisque je vis au Sénégal depuis des années.

      Par contre donnez moi les scores à la dernière élection présidentielle sénégalaises des candidats qui dans leurs anciennes fonctions ont oppressé le peuple.

      Ils ont tous mordus la poussière, à commencer par Abdoulaye Wade.

      Une dernière chose, au cas où vous ne l’aurez pas remarqué Pierre Mamboundou Mamboundou avait des idées qu’il a défendu toute sa vie. Le retournement de veste, il ne connaissait pas.

      La richesse, il s’en foutait, c’est pourquoi pendant 20 ans, il dormait dans son bureau au siège de l’UPG à Belle-vue puis à Awendjé quand les voleurs de la République dormaient au Maîsha.

      • pffff dit :

        même a l’école on nous dit que wikipedia n’est pas un site fiable car n’importe qui peut débiter son blabla…on veut des sources sures

        • Lalala-Mont Bouët dit :

          Oui, mais tout n’est pas faux dans Wikipédia et le système s’est bigrement amélioré. Wikipédia est cité dans les thèses parce que de nombreux universitaires y postent des articles. Si tu étais dans une bonne école, on t’aurais appris comment te servir de Wikipédia, au lieu de venir crier ici contre cette riche source de renseignement. Donc, tu es encore en train d’apprendre, on te transmet encore des connaissance et tu viens ici pour parler avec autorité, alors que les copies du bleu que tu es sont encore corrigées par tes maitres. Un peu de mesure, s’il vous plait.

  13. jamesbond2012 dit :

    Soyons sérieux, le gabon appartient à tout les gabonais, les vendures d’uillusions comme ceux de l’ex UN ne savent à quel sauce manger, ils savent que pour eux c’est peine perdu, qu’ont ils à proposer augabonsais rein du tout si ne n’est violence et mépris vis à vis des gabonais, des promesses et rien que cela , franchement vous pensez que se sont des opposants, des gens qui ont une tâche d’huile que vont ils encore apporter et puis pour certains ils ont atteind la limite d’âge, que l’on ne prennent pas les gabonais pour des bounioules, et puis de toute façon cela arrange le pouvoir en place qui se frottent les mains, dans notre pays ils n’y a pas d’opposants jute des gens qui veulent une place au soleil et aller à la soupe populaire.

  14. scho dit :

    quelqu’un peut-il répondre à mes questions qui sont les suivantes: Comment expliquer que Pierre Mamboundou lors de la proclamation de l’élection présidentielle de 2009 par la CC, est 3e après AMO et ABO. Puis, il est ramené à la 2e place après recomptage des voix?

    Qu’est-ce-qui peut expliquer son silence pendant que les autres opposants dénonçaient dans la rue les manigances de la Cour Constitutionnelle?

    Pourquoi le président Ali Bongo a-t-il pris en charge ses frais médicaux lorsqu’il était hospitalisé en France?

    Pourquoi après son retour de France, il s’est senti redevable au pouvoir au point de s’afficher avec lui?

    Enfin, pourquoi après son séjour hospitalier à Paris, plusieurs courants idéologiques se sont développés au sein de l’UPG au point d’engendrer les départs et les exclusions des ténors de cette formation politique?

  15. kombilmenu dit :

    l’UN est mort, vive l’UN!

  16. L'Aristocrate Bleu dit :

    Scho, Mamboundou n’est pas le seul homme politique malade dont Ali Bongo a pris en charge la sante dans ce pays…suis mon regard, a moins que tu sois ignorant et c’est le cas. Je vous lis tout le temps ici, vous voyant vous combattre avec des mots alors que vous ignorez tout des realites de ce pays. Continuez de penser que les Eyeghe Ndong, Myboto, Mba Obame et compagnie militent pour vous. Qui donc vous a dit qu’ils avaient quitte le pouvoir??? Les avez vous vu etre inquietes??? Ils habitent les memes quartiers que ceux qu’ils ”veulent” remplacer. Calmez vous svp, ces gens la se moquent de vous, si vous ne le croyez pas, ALLEZ DE L’AVANT AVEC EUX ET ON VERRA L’ISSUE DE TOUT CA. Vous vous rappelerez toujours de ces quelques lignes venant de quelqu’un qui sait de quoi il parle. J’espere seulement que vous etes avec eux tous les soirs pour savoir ou ils vont et qui ils rencontrent. J’espere aussi que lorsqu’ils sont au telephone meme face a vous dans vos rencontres politiques vous savez a qui ils parlent a voix basse… REVEILLEZ VOUS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Lalala-Mont Bouët dit :

      Ça c’est du mensonge gratuit, bête et méchant. Les soins médicaux de Mba Obame n’ont pas été supportés par Ali dont la presse souhaite la mort d’AMO sans que le CNC ne les calme. Eyeghé Ndong, Oyé Mba, AMO n’habitent pas la Sablière. Mais on peut être voisins et se détester et c’est pas parce qu’on est opposant qu’on doit être inquiété. Répond aux question de Scho, au lieu de te placer hors-jeu.

    • laisse-parler-les-gens dit :

      Comme c’est regrettable! Beaucoup de Gabonais n’ont toujours pas réalisé qu’ils ont perdu le seul homme crédible et à qui la nation aurait pu espérer un lendemain meilleurs. J’ai cité: “Pierre Mamboundou Mamboundou!

  17. scho dit :

    @L’aristocrate Bleu
    Vous ne répondez pas à mes questions. comprenez que lorsque l’on pose une question c’est bien sûr pour être éclairé.

  18. scho dit :

    @L’aristocrate Bleu
    J’ajoute une question à celles déjà posées.
    De quoi Pierre Mamboundou est-il décédé au soir de son dernier conseil de l’exécutif du parti qui a duré près de 13 heures d’horloge.

  19. tictac dit :

    tous ces soi disant opposants de l’union nationale me font rire, ils crachent dans la main de ceux qui les ont nourri enrichi et corrompu pendant des décennies et certains pensent que se sont eux qui vont redresser le pays et changer ses institutions, pardonnez-moi mais vous êtes bien naïfs,ce retournement de veste de leur part n’est qu’une parodie pour faire parler d’eux ils ont soifs de pouvoir et d’argent.ex ponte influent du pdg et vs comptez sur eux? sérieusement…les préoccupations des populations c’est le dernier de leur souci.

  20. demain un jour nouveau dit :

    A part du bla et du bla aucun gabonais sur ce forum, ne raconte comment il a entrepris une action en faveur de la democratie dans ce pays(y compris moi) on va parler, s’insulter, et après… Les memes injustices, la poursuite des inegalites sociales…mon pays me fait honte.. Et demain on sera nombreux o stade..et après on viendra sur ce forum crier…mais commencons par boycotter tte ses betises pacifiquement et après on pourra definire d’autre actions a mener pour exprimer notre mecontentement. Demain je vous demande d’etre tous solidaire et de ne pas regarder le match gabon portugal.. Ce sera le 1er acte de notre pour notre engagement pour un gabon nouveau…cliquer le maximum j’aime pour lancer la dynamique

    • Infos juste dit :

      Encore un activiste qui veut poser des actes anti patriotiques! Désolé mon cher, je suis partisan du Gabon d’abord, j’aime mon pays avant tout!. Dites moi dans quel pays du monde il n’y a pas de problème? Pendant l’élection présidentielle américaine, on a vue des gens vivre dans des cannaux d’évacuations des eaux de pluies à cause du chômage. Si c’était au Gabon, on aurait crier au scandale, mais comme c’est au pays de l’oncle Sam, cela ne suscite pas d’émoi et c’est motus et bouche cousu. Arrêtons un peu! Si vous comparez la situation du Gabon à celle d’autres pays même de l’Afrique centrale vous deviez être fiers d’être Gabonais donc…attention à ce que vous dites. Quant aux fascistes de l’ex UN, ils ne sont pas crédibles du tout! Il suffit de suivre leurs discours pour comprendre que s’ils étaient au pouvoir, ils feraient reculer ce pays et c’est mon avis donc…Les Gabonais ont crié pendant une 40 ène d’années, on a un problème de route, d’hôpitaux, de logements etc donc laissons celui qui essai d’aller dans ce sens faire ce qu’il a à faire ensuite on verra! On aura largement le temps d’ergoter là dessus en 2016, pour l’instant wait and see!

  21. demain un jour nouveau dit :

    @infojuste:Vous semblez tellement sur de vous que vous arrivez a croire les betises que vous vous racontez, aux etats unis si vous n’avez point d’adresse, vous ne pouvez point voter d’un.. De deux: selon il y a des pbs dans tous les pays donc il n’est pas utile de se plaindre ou de manifester pour reclamer de meilleures conditions de vie…loool mais vous etes serieux ou idiot? Ensuite selon vous et votre intelligence au dessus de la moyenne, donc si je decide de ne pas aller o stade ou de ne pas encourager mes freres gabonais c’est un acte anti patriotique? Car pour vous, tres cher infojuste 800 000 euros de cachet (524 millions de cfa) pour faire venir le portugal sans ces stars et cela ne comporte pas ni leur transport, ni leur hebergement, encore moins les frais subsidiaires,c’est une depense opportune au vu des difficultes que vive les gabonais? Svp même si vous defendez votre bout de pain soyez tout de même raisonnable.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW