Le gouverneur de la province du Woleu-Ntem, Joël Ogouma, a décidé de poursuivre par voie de citation directe le directeur de publication du journal «Le Mbandja», Guy Pierre Biteghe, pour diffamation. Le 21 juin 2019, par le biais de son conseil maître Achille Obame.

Guy Pierre Biteghe assigné en justice par l’ancien directeur général de la DGI, Joël Ogouma. © D.R.

 

Le gouverneur de la province du Woleu-Ntem estime avoir été diffamé par l’hebdomadaire Le Mbandja, dans un article de sa parution du 14 décembre 2018 intitulée : «Détournement de deniers publics aux impôts : pourquoi le mollah Ogouma est-il toujours en liberté ?» Joël Ogouma a décidé de poursuivre le directeur de publication du journal incriminé, Guy Pierre Biteghe, devant le tribunal correctionnel de Libreville. La date de l’audience a été fixée au 28 juin prochain.

L’hebdomadaire s’était interrogé sur les motivations de la liberté dont jouirait Joël Ogouma, le soupçonnant de «mauvaise gestion» des fonds publics, durant ses neuf années passées à la tête de la direction générale des Impôts entre 2009 et 2018.

Toutefois, Le Mbandja n’est pas le seul à s’interroger sur la gestion de la direction générale des Impôts durant cette période. Le Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG) avait déposé, le 24 décembre dernier, une plainte contre le gouverneur de la province du Woleu-Ntem à la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite. Selon le ROLBG, il aurait détourné 25 milliards de francs CFA à la direction générale des Impôts.

De même, une autre plainte avait été déposée auprès de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), en novembre 2017, par une coalition de sept Canadiens originaires d’Afrique francophone, contre l’ancien directeur de cabinet adjoint d’Ali Bongo pour bien mal acquis. Ce dernier aurait acquis un appartement de plus d’un demi-million de dollars dans une luxueuse tour du Chemin du Golf, à L’Île-des-Sœurs, au Québec.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW