A l’occasion de la célébration de la fête de l’Indépendance et à travers un message diffusé sur son site web, l’évêque réputé proche de l’Union Nationale, demande au président de la République de s’en aller, estimant que ce dernier est à l’origine des problèmes vécus par les Gabonais.

Mike Jocktane. © facebook.com/mike.jocktane
Mike Jocktane. © facebook.com/mike.jocktane

 

Fraîchement rentré de Washington DC (Etats-Unis) où il a pris part au sommet USA-Afrique, sur invitation de l’African presidential center, l’évêque de l’église «Christ Révélé aux Nations», qui dit assumer sans crainte sa casquette d’homme politique, s’est récemment exprimé sur la célébration de l’anniversaire de l’Indépendance au Gabon. Selon lui, la dernière édition du 17-aôut s’est déroulée «sur fond de crises sociales et économiques», sans que les plus hautes autorités ne s’en émeuvent. C’est pourquoi, il en appelle au départ immédiat du président de la République. «Ali Bongo doit partir!», lance-t-il à travers une lettre publiée sur son site web. «Je me dois de dire que les problèmes que rencontrent les Gabonais aujourd’hui, ne sont pas exogènes à ceux qui les dirigent. Il y a un lien de causalité direct», poursuit-il.

Se disant outré et préoccupé par l’immobilisme des dirigeants devant la «multitude de crises très profondes» que traverse le pays, Mike Jocktane laisse éclater sa colère. «Le pays va mal, vraiment mal et ce malgré les discours officiels prêchés ici et ailleurs mais dont nous savons tous qu’ils ne reflètent en rien la réalité». Raison pour laquelle il affirme que ces crises «ne se résoudrons pas d’aussitôt, puisqu’elles se heurtent toujours au déni de ceux qui dirigent». Disant saisir l’occasion pour «réaffirmer nos espoirs, nos attentes et notre ambition pour notre nation», il souhaite attirer l’attention des Gabonais sur la situation que traverse le monde de l’éducation. «Tous ces dysfonctionnements pour des choses aussi évidentes même chez nos voisins, inquiètent et démontrent à la fois le manque de sérieux de ceux qui sont aux affaires et leurs grande incompétence», assène-t-il, affirmant que «tout (est) mis en œuvre pour compromettre l’avenir de la jeunesse Gabonaise». «La jeunesse est sacrifiée et cela nous ne pouvons l’accepter», tranche-t-il.

Evoquant l’état des finances publiques, l’évêque réputé proche de l’Union Nationale s’émeut de «la gestion calamiteuse de notre trésorerie». Pour lui, c’est désormais sans équivoque, «les caisses de l’Etat se sont considérablement vidées depuis 5 ans». En conséquence, il estime qu’Ali Bongo et ses collaborateurs sont «incapables de donner suite (aux revendications des Gabonais), préfèrant renvoyer la faute à l’opposition».

Au sujet des crimes dits rituels, l’homme d’église affirme que «le Gabon est le seul pays au monde où le système judiciaire par les jugements rendus jusqu’ici indiquent que si les crimes sont bien réels, il n’y a ni auteurs, ni commanditaires». Dès lors, il ne s’étonne guère que «le groupe Gallice, dans son dernier rapport publié en février, présente le Gabon comme un pays d’insécurité et de criminalité», avant de regretter l’attitude du «pouvoir émergent» qui, dit-il, «sur cette question n’a pris aucune mesure concrète».

 

 
 

22 Commentaires

  1. Bouka Rabenkogo dit :

    Le mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” soutien à 100% le propos du Révérend Mike Jocktane.

  2. Bouka Rabenkogo dit :

    Michel Bouka Rabenkogo était hier 14 aout 2014 de 8 heures à 13 heures en casquette blanche et tee-shirt blanc devant l’entrée de “l’assemblée nationale” avec d’autres Patriotes invisibles aux yeux du fort dispositif d’agents spéciaux en civil déployé pour la circonstance. Les gabonais ont répondu massivement à l’appel. Traumatisés par la vue des vos instruments de guerre (dissuasion colonialiste oblige), comme-ci, votre indépendance, vous l’avez acquise armes à la main (médiocrité).
    Transformation médiocre de ce qui pourtant devait être une réjouissance en parade militaire.
    Devant une telle aberration, Les Patriotes venus nombreux ont opté pour une autre stratégie en poussant cette exclamation(!) : pas de routes, pauvreté (dans un pays richement doté), pas de salles de classes, pas d’enseignants, pas de dispensaires, etc… Les médiocres achètent des armes de guerres pour tuer qui? L’objectif médiatique a été atteint car celui-ci fait l’objet ce matin, d’un Grand Titre dans Gabon Review, Conférence nationale : La pétition de Michel Bouka Rabenkogo est-elle un canular (canulard)?
    Nous avons créée hier 17 août 2014 le mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” composé de Patriotes à 100% Gabonais (pas des blancs à la peau noire, utilisés par l’occident et l’orient pour perpétuer l’ordre esclavagiste, coloniale, néocoloniale et l’auto colonisation au 21ème siècle).
    Le mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” à pour objet d’éradiquer le nouvel ordre colonial (esclavage, colonisation, néo colonisation), perpétrer, perpétuer et entretenu par Albert Bongo, le système et son clan.
    Le mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” à démarré ce 17 aout 2014, le Programme : “LA RESTITUTION” dont les actions avenirs sur le terrain seront traduites et exécutés de manière méthodique par Les Patriotes.
    Pour le mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” la journée du dimanche 17 aout 2014, met fin à la célébration et à la commémoration de l’indépendance du colon (esclavagiste) en fixant de fait, l’éveil d’une Aurore Nouvelle annonçant la Naissance de Nouvelle République et l’Indépendance Réelle du Gabon et de l’Afrique.
    “UNION – CONCORDE – FRATERNITE”
    (Les plus Grandes Victoires sont Pacifiques).
    L’Adhésion au mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” est libre.
    Large diffusion
    Contact : 07364378

    Nous ne sommes que 460 000 gabonais. Preuve: voir récapitulatif (CENAP) du rapport de l’élection 2009. (Parole du Commissaire CENAP 2009 que je fus).

    Ça doit se faire maintenant!

    Le PDG, parti au pouvoir depuis presqu’un quart (1/4) de siècle, perpétue l’ordre ESCLAVAGE, COLONIAL ET NÉOCOLONIAL.
    Nous ne voulons pas l’Auto colonisation pour nos enfants.
    J’appel tous les patriotes à la signature d’une pétition convoquant dans les délais les plus rapides :
    Une Constituante
    (Conférence Nationale)
    Pour l’Avènement de la “Nouvelle République” et d’un “Pays”.
    “Le Patriote”

  3. Madouka dit :

    Il a l’air d’un poids plume en politique mais Jocktane cogne. Il occupe le terrain et ses sorties font toujours des vagues. On voit la touche du vrai compagnon d’AMO

  4. Le compatriote du très bas de gué gué dit :

    A un moment je prenais Jocktane pour un fou, mais il n’est pas tout à fait fou. Ali m’inquiète. Il semble qu’il veuille manipuler ad vitam aeternam les gabonais. En pleine fête de l’Indépendance Ali traite quelqu’un d’étranger (Doussou Samuel)pour le rabaisser alors que sa fille Malika épouse le fils de Dossou et que dans son discours à la Nation il dit combattre la xénophobie. Et son Dircab est étranger. Allez-y comprendre! Pendant ce temps, les gabonais n’ont pas d’eau…

  5. jean jacques dit :

    il ya trop des amusants au gabonais celui peut avoir quel poste politique au Gabon même un chef du village ne peut pas , le soit disant eveque , prend ton argent avec tes fidels tranquille, laisse le bruit, Vous êtes qui pour demander le depart d’un president?

    Tu ne verra pas le vrai homme de Dieu Le pape faire la politique.
    Au Gabon les gens font l’oppostion des postes, nominations, c’est tout et non l’opposition d’idées construtives le seul était le defunt Mamboundou , mais le reste des comediens poliliticiens.

    • MAYOMBO MAPANGOU JEAN CLAUDE dit :

      “Vous êtes qui pour demander le depart d’un president?” C’est un homme qui estime avoir été trompé et volé comme une grande partie des gabonais.
      “Tu ne verra pas le vrai homme de Dieu Le pape faire la politique” Mike Jocktane est un Evangeliste et ne s’inspire pas du PAPE (qui au passage accueille des chefs d’états et parle de problemes politico-religieux).
      Je pense qu’il s’identifie plutôt à Martin Luther King et autres…

    • Jesuis! dit :

      “le vrai homme de Dieu Le pape…”. Monsieur Jean Jacques, vos sorties ne cesseront de m’attrister !!! En tant que fils de Dieu, cohéritier de Jésus, je ne suis pas favorable à Mike Jocktane mais je ne peux méconnaître qu’il y a du bon sens dans nombre de ses propos. Je plains le Gabon et l’Afrique noire en général à la lecture de votre affirmation. Sans faire dans la passion, je vous exhorte à faire une chose simplissime : comparez l’Ecriture et la (les) doctrine (s) catholiques (s). Vous noterez combien elles sont substantiellement étrangères l’une à l’autre malgré quelques ressemblances.
      Voyez-vous, en songeant aux conditions dans lesquelles Jomo Kenyatta en est venu à dire que, quand ils ouvrirent les yeux, les blancs avaient leurs terres et eux, la bible à la main, j’ai noté ceci : le problème de ces Africains ne fut pas qu’ils ne savaient pas lire mais qu’ils n’étaient pas assez rigoureux dans la vie. Même s’ils avaient su lire, le résultat aurait pu être le même. A cet égard, trop de leurs descendants (dont vous ?) font comme eux : ils savent lire et sont donc capables d’accéder au sens des écrits bibliques. Pourtant, ils demeurent dans le même état d’illusion en confondant catholicisme et la doctrine donnée par le Seigneur Jésus. L’illusion perdure ! Aucun catholique connaisseur et intellectuellement honnête ne peut soutenir le contraire. Alors, une prière : Que la lumière paraisse dans votre vie !

  6. Mussomba dit :

    Jocktane laisse tomber, ton temps aux affaires est passé, le tour aux autres; cela est valable pour les anciens Pdgégistes opposants devenus

  7. Simon bignoumba dit :

    jocktane doit choisir entre la politique et la soutane. on ne peut le matin se faire appeler évêque qui est une charge dans l’église et dont détachée de l’individu qui l’exerce, et puis l’après-midi tenir des causeries politiques. c’est pourquoi, je l’appelle désormais Monsieur Jockatne car il ne mérite pas d’être appelé évêque, blasphème.

  8. legabonaisvoi dit :

    qui est-tu pour demander le départ d’un chef d’Etat? On ne sait même pas si tu es gabonais toi! contente -toi d’escroquer les gabonais dans tes diverses maison d’escroquerie et laisse les gabonais régler leurs problèmes avec leur président! IDIOT!

  9. nef dit :

    Mr l’eveque laisse tombe, depuis 2009 nous somme fatigue, d’entendre la même choz, change de stratégie, ça ne marche pas. Et puis k je sache ali bongo à 1 mandat de 7 ans attendez patiement dans 2 ans.il faut dire k dp8 2009 les choz bougent kamem, avc notre Ali national nous avons eu 1 revalorisation de la bourse des étudiant qui est passé de 63000 fcfa à 83000 fcfa,la prime de logement à été revu à la hausse pour tous les fonctionnaires de même que la distribution de la Pip à tous les agents de l’etat, etc… dnk monsieur l’eveque nous peuple gabonais pouvons pa nous permettre de chasse 1 personne ki nous fait tant de bi1, sai Pourkoi des ojourd8 j’ai dcider de créer 1 mouvement de soutient de la politique de l’emergence dans toutes les communes, arrondissements de libreville, akanda et owendo.A tous les jeunes garçons, filles de 18 à 30 ans je vous invite à rejoindre notre mouvement. Mn contact est le suivant: 05166726

    • MAYOMBO MAPANGOU JEAN CLAUDE dit :

      Donc voici comment @nef, résume les 5 ans du ROI et dictateur ABO ?

      quand je lis ce commentaire je comprends pourquoi certains Pédé-gistes méprisent la population car ils savent qu’ils auront toujours des individus tel que @nef.

      Pitié de toi hein !!!

    • Penseur Libre dit :

      Mon frère Nef ne fait pas de la stupidité une vertu divine voir même un don du ciel,le Gabon ne ce limite pas ton arrondissement,va voir comment les autres vivent et tu en jugera!!!si ta 1 peu d’Eau Dieu merci,le reste laisse sa comme ça au Risque de frisé au Ridicule autre chose “si c’est que ta à dire n’ai pas plus beau que le silence alors offre toi une Ocaz de te taire” Penseur Libre…..!

  10. Bouka Rabenkogo dit :

    Nous devons être des cigales et non des fourmis dixit Ali Bongo Ondimba himself (position lecteur audio-vidéo: 1:59:55/2:03:01). INDÉPENDANCE AN 54: ALI BONGO ONDIMBA FACE A LA PRESSE NATIONALE. Vidéo a consulter sur YouTube. Ali Bongo confirme lui même que son équipe et lui sont des cigales et non des fourmis. Le mouvement « ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT » soutien à 100% le propos du Révérend Mike Jocktane qui appelle au départ d’Ali Bongo.

  11. Gabson dit :

    Mike, on est ensemble! Surtout ne rien lâcher et ne pas céder aux sirènes des intimidations et autres menaces à la con car la peur a désormais changé de côté.

  12. jean jacques dit :

    Il ya tellement des ensoifé des postes politiques dans ce Gabon, pensez c’est tout le monde qui est appellé a devenir ministre, deputé ou president? un pasteur , eveque laisse son travaille de Dieu il veut devenir ministre, ou DG, mais l’aregt des fidels qui vous raquetter tous les dominches ne vous suffit pas?

    j’ai l’impression beaucoup sont sous informé est ce que Bill Gate a mis un americain à la tête de microsoft? il a mis un indien à cause de sa competence, donc si le president travaille avec les etranger c’est pour montrer l’incompetence des gabonais. on a des petit exemples regardez à l’ANBG une petite agence mais les gens n’arrivent pas, cheque année c’est les mêmes problèmes. je suis sûr si le président donner la gestion de cette agence au CNOU farnçais les choses vont changées. Ou encore la prime que tous les fonctionaires ont droit, certains gagnent plus d’autres moins. Tout cela c’est l’incompetence.des gabonais qui doivent traviller correctement.

    • MAYOMBO MAPANGOU JEAN CLAUDE dit :

      Jean Jacques,

      Miscrosoft est une entreprise pas un Pays!!! on ne gere pas un pays comme on gère une entreprise pour ta gouverne.

      le problème ce n’est pas l’incompétence mais plutot les dirigeant qui mettent des gens non-qualifiés à des postes clé…puis les autres suivent et chacun place son frère, son oncle ou cousin du village.

      il ya au gabon de la ressource compétente mais qui est laissée sur le bord par le ROI et les Pédé-gistes.

      jean Jacques, c’est quand troublant de lire ton message…

    • Jesuis! dit :

      Comparer la gestion d’une entreprise privée à un Etat, alors là !!!
      Monsieur, que l’esprit malsain qui obscurcit votre intelligence vous lâche afin que vous voyiez et soyez affranchis en accédant à la vérité !
      Monsieur Jean-Jacques, c’est en considérant que vous êtes sous l’effet d’une profonde illusion que je réalise pourquoi vous êtes aussi controversé dans vos diverses interventions sur ce site. Il faut, en effet, être envoûté pour laisser sous-entendre, comme vous le faîtes, que tous les Gabonais sont incompétents et que c’est la raison pour laquelle votre chef d’Etat a fait appel aux “étrangers”.
      Quand je pense à tous les Gabonais compétents que compte ce pays et que vous “injuriez”, quand je pense à l’esprit qui vous trouble, etc., je veux avoir de la compassion pour le salut de votre âme ! Vous en êtes venus à dire qu’il n’y a pas de Gabonais compétents capables de conduire ce pays ?!
      Vous avez des yeux et ne voyez pas; des oreilles et n’entendez pas; etc. Si l’échec du Gabon était un mur, je dirais que 93% des pierres qui la composent vous ressemblent !
      Avec des jugements aussi injustes que les vôtres (dont des jugements toujours favorables à votre chef d’Etat et chef de la franc-maçonnerie au Gabon et, donc, des francs-maçons gabonais), je me dis souvent : malgré les justes que compte cette nation, elle n’est pas prête à recevoir la délivrance !

  13. Jean Charles mba dit :

    Ali vous a montré les traces de la gouvernance. On gère pas les hommes avec émotion. Et vous qui parler et jocktan n’aimiez pas le Gabon. Vos voisins en parle!

  14. funambule dit :

    A dire vrai depuis plusieur mois que je lis differents comentaires je ne me suis jamais senti dans une atmosphere de commentataires objectifs.svp souciez vous veritablement de ce pays plutot que d’ABO vu que jusque que la il avence peut etre a pats de tortue mais il a quand meme des realisationss et selon ma petite connaissance les rentiers d’OBO hier deviennent les opposants d’aujourd’hui que l’on m’explique ce qu’ils combattent un systeme ou une personne plus important encore ils combattent l’ouvrage de leurs mains et le paradox est que si pour ABO l’alternance ne voulait rien dire il devait garder la vielle equipe pour la perenité mais son carisme de leader k j’appreci bien. ce que je pense a mon sens est de lui rappeller c’est que nous sommes aujoud’hui a l’ère de la démocratie et non de la monarchie et pour le gabon nous nous devons de soutenir le plan du president car il est le chef apres tout et qu’individuelment selon les capacité d tt un chaqu’un , ma plus grande desolation a été de réalisé k des sois disant artisants de l’élites futuriste on sacrifié une année scolaire juste pour les prime mm pas pour le salaire quel est ce GABON que l’on pretend aimer ‘je sui ABO’ non pas parce qu’il est le fils d’OBO ou je sais quoi mais juste parce que c’est lui qui tien le gouvernail aujourd’hui si la situation changait en 2016 je dirais toujours ‘je suis mon nouveau president’ tant que les enjeux de mon pays en dépendent.un conseil a tous si je puis me permettre la revolution de nos jour passerra non pas par la rue mais par une jeunesse tres coonsciente de tout les enjeux c’était le funambule shalom a tous et que Dieu nous vous beniss tous

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW