Cynthia Clémence Nkazengany, 22 ans, Miss Gabon France 2012

Organisé pour la première fois, le 16 décembre dernier, dans la région parisienne en France, le nouveau concours de beauté “Miss Gabon France 2012” a débouché sur le couronnement de Cynthia Clémence Nkazengany, 22 ans. La reine de beauté de la colonie gabonaise de France, pour cette année,  étudie le droit à Paris.

L’élection Miss Gabon France 2012, organisée par la structure évènementielle «Le Montagnard Prod», a offert aux Gabonais de France, le tout premier concours de beauté et de promotion de la culture gabonaise dans les salons du Wilson, à Paris.

Présidé par Eugénie Diécky, journaliste et animatrice à Africa N°1 Paris, le jury était constitué de personnalités du monde Afro, installées pour la plupart en France. Notamment, Claudy Siar, délégué interministériel pour l’Égalité des chances des Français d’Outre-mer et PDG de Tropiques FM ; Clotilde Drogba, présidente de  l’association Cœur d’Ivoire et mère du célèbre footballeur ivoirien Didier du même nom ; Nicole Sarr, présidente de l’association des États Unis d’Afrique. Miss Guinée France et Miss Océan Indien, trônaient également à la table du jury.

C’est donc Cynthia Clémence Nkazengany, 1m76, qui été élue “Miss Gabon France 2012”. A 22 ans, la nouvelle tête couronnée est originaire de la province de l’Estuaire, première province du Gabon. La reine de beauté de la colonie gabonaise de France  étudie le droit à Paris et se trouve actuellement en 2è année.

On notera que Mlle Iris Moussavou  est montée sur la marche de 1ère dauphine et que la deuxième dauphine se nomme Charlène Ongotha. Durant toute l’année 2012, ce trio de jeunes femmes représentera la diaspora gabonaise dans les évènements culturels afro parisiens.

Cette élection a permis de faire découvrir aux nombreux invités, la beauté et l’élégance des étudiantes et candidates gabonaises, venues des multiples villes de France où elles fréquentant écoles et universités.

Ce concours qui aspire à devenir le rendez-vous annuel incontournable pour le rayonnement de l’image de la diaspora gabonaise en France, a été un succès grâce à l’implication de Télésud la chaine panafricaine, et de bien d’autres partenaires.

Tout au long de la soirée, le producteur et présentateur Pheel Pambou, a mis un accent particulier, sur l’intérêt et l’opportunité de voir les Gabonais célébrer leur pays, une fois dans l’année, à l’exception de la fête de l’indépendance.

 
 

2 Commentaires

  1. Edenguiet dit :

    Du courage toutes filles Gabonaises j vous soutient,la miss gabonaise en France est tres jolie,bon acheniment don ton mondat. Bisous a toute

    • Jésusvousaime dit :

      Que des bêtises!!!apparemment yen a qui sont même sur-renseignés.Sachez que tout concour de Beauté c’est de l’idolâtrie le culte du corps de l’impudicité mes très chers,vous honorez et glorifiez la simple créature et déshonorez le CREATEUR. Vous supporters,organisateurs et participants si vous ne vous repentez pas vous et vos idoles vous irez brûler dans le feu de la gehenne.Le corps de la femme appartient à son mari et tant qu’elle n’est pas mariée il appartient a Dieu.Il n’est donc pas question de l’exhiber ainsi au vu et su de tous,bande de pervers vous qui avez transformez le mal en bien et le bien en mal repentez vous et que cesse d’être dilapider l’argent du pays au détriment de choses plus constructives.Si vous n’avez pas la crainte de Dieu ayez au moins peur de ce qu’il ne vous arrive le même sort que les habitants de Sodome et Gomorrhe qui étaient arrivés à peu près au même état d’esprit pitoyable que le votre.Priez Jésus afin qu’il fasse tomber les écaille de vos yeux et que vos forteresses de faux raisonnements soient abattu au profit d’une conscience claire!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW