Décédé à l’âge de 86 ans, jeudi 26 septembre, l’ancien président français est présenté par le chef de l’État gabonais comme son «père spirituel». Sur son compte Facebook, Ali Bongo dit regretter la disparition d’«un amoureux sincère de l’Afrique».

Jacques Chirac, le “père spirituel” d’Ali Bongo est décédé à l’âge de 86 ans. © PATRICK KOVARIK / AFP

 

Douze ans après avoir quitté le pouvoir, Jacques Chirac est décédé, jeudi 26 septembre, à Paris. Depuis l’annonce de sa disparition par sa famille, les hommages affluent de tous les pays, parmi lesquels le Gabon, où l’ancien président français est présenté comme «un amoureux sincère de l’Afrique». Au sommet de l’État, l’on ne manque pas de rappeler la relation spéciale avec le défunt.

Pour Ali Bongo, «Jacques Chirac était un grand ami, fidèle et loyal du Gabon»«Il a été pour moi un père spirituel, dont je n’oublierai jamais la bienveillance», ajoute le président gabonais sur son compte Facebook.

«Je garderai à jamais en mémoire l’image d’un homme, d’un homme d’État profondément humaniste qui, toute sa vie, aura été un pont entre les peuples, entre les civilisations», écrit le président de la République, rendant hommage à un «grand homme, qui a marqué l’Histoire politique contemporaine». Des membres du gouvernement, à l’instar d’Alain-Claude Bilie-By-Nze et Franck Nguema se sont joint à lui.

 
 

9 Commentaires

  1. Kabore Michel dit :

    Tous les démons de la francafrique s’en vont. Destination:ENFER. Chez leur grand maître, prince dès ténèbres: SATAN. Jacques Chirac, transmettez nos salutations à Omar des Bongo des plateaux batekes et son fils d’adoption Ali Bongo, le mort-vivant du Quai d’Orsay (département de l’enfer sur terre).

  2. Serge Makaya dit :

    Puisqu’il aimait tant Jacques Chirac, lui qui s’est déplacé pour cette connerie de la Cour Constitutionnelle, il peut aussi se déplacer pour assister aux funérailles de Jacques Chirac. Lol! Quel cinéma. Allez, Ali Bongo, le mort vivant, MACRON t’attend à Paris pour les funérailles de Jacques Chirac. Pitié!

  3. eviva dit :

    On ne pleure pas son père à distance c’est à coté du corps de son père. Ali BONGO le biafrais , le popo vas assister aux obsèques de ton Père spirituel . Mort à toi aussi , le peuple Gabonais attends ce jour et nous réagirons comme en 2016

  4. Serge Makaya dit :

    Je vais vous partager une scène que j’ai vécue entre cet homme hautain qu’a été Jacques Chirac et Omar Bongo. J’étais de service ce jour là à la présidence. Jacques Chirac disait à Omar Bongo de ne rien signer (certains contrats avec d’autres pays) sans son aval. Je suppose que c’était vraiment de très GROS contrats. Et je vous JURE que j’ai lu sans le VISAGE d’Omar Bongo une certaine JONTE parce que j’étais présent quand cet énergumène de Chirac avait dit cela. J’ai compris tout de suite que notre pays est géré par la France. Et que Omar Bongo n’était qu’une marionnette. C’est pour ça que j’ai décidé de me BATTRE pour la libération TOTALE de notre pays le Gabon. Dommage que beaucoup de gabonais n’ont pas d’yeux pour comprendre cela.

  5. Milangmissi dit :

    Son père spirituel pensait que les noirs puaient? Les ali bongo comprennent t’ils le sens des mots qu’ils utilisent?
    Ce même Chirac qui a raconté à tout le monde qu’ali bongo voulait transformer le Gabon en royaume.
    Ils ne sont pas une idiotie près donc passons

  6. diogene dit :

    Chirac a échappé à la prison où il aurait dû finir ces jours.

  7. Yvan Stevy Nguema Ndong dit :

    Il n’a jamais été ami du Gabon et de son peuple mais de ton père et toi. Il a plutôt été le mal de notre pays . Seul Dieu vous jugera tous

  8. Didier dit :

    Omar Bongo des plateaux Batékés était un roi nègre qui connaissait tout le monde, savait tout sur tout le monde et surtout il maîtrisait tous les dossiers brûlants de la Françafrique. C’était donc une véritable bombe qui pouvait exploser à la figure des dirigeants français s’ils ne faisaient pas attention.

    Pour les autorités françaises, ces encombrants « amis » chefs d’Etats africains sont encore aujourd’hui une vraie menace. Il faut dire que cette politique hasardeuse et très risquée de l’Elysée, essentiellement axée sur des relations personnalisées avec les chefs d’Etats africains, a en effet solidarisé les présidents français successifs : Giscard D’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, Hollande (même s’il n’est jamais venu au Gabon durant son mandat présidentiel) et Macron aujourd’hui, avec des régimes corrompus et dictatoriaux qui ont même parfois commis des crimes contre l’humanité.

    Comme nous pouvons le voir, l’Elysée n’a donc pas les mains libres face à ces encombrants « amis » africains de la France. Et Ali Bongo en faisait partie. Et même MORT (bien mort… mais sa mort est caché par le Quai d’Orsay), il demeure un danger, puisque sa famille (la famille Bongo… aujourd’hui, c’est surtout Sylvia Bongo, mais aussi les autres…) détient BEAUCOUP de secrets compromettants pour pas mal d’hommes politiques français.

    Il faut reconnaître que l’Elysée, redoute qu’un jour ces puissants et encombrants « amis » chefs d’Etats africains (dont la famille Bongo), qui connaissent bien trop de secrets et de dossiers sensibles, et qui prennent trop de liberté, soient tôt ou tard emmenés à tout déballer sur la place publique. PAUVRE FRANCE…

  9. Catherine Ndong dit :

    Les africains se sont battus pour obtenir leurs indépendances. Et ont nous les a “données” comme on pourrait donner UN OS A UN CHIEN POUR LE CALMER. Mais en réalité, nous ne le sommes pas toujours. LE NÉOCOLONIALISME EXISTE DEPUIS 1960 AU GABON. Aujourd’hui, c’est plus grave avec ce qui se passe dans notre pays.

    Que notre assemblée nationale et notre sénat puissent au moins s’INDIGNER par rapport à l’humiliation que nous subissons aujourd’hui par la FRANCE SVP…

    https://www.facebook.com/omwanawintche.lenfantdupays.92/videos/445321879666166/

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW