Privée de certaines impositions, pour réaliser ses projets durant l’année courante, la commune gérée par Jeanne Mbagou devra se contenter d’un budget de 3,6 milliards de francs CFA, en baisse de 7 millions par rapport à l’exercice 2018.

La mairie d’Owendo. © Gabonreview

 

Faire beaucoup avec peu. Déjà expérimenté ces dernières années avec une certaine réussite, c’est le défi qui attend à nouveau Jeanne Mbagou durant les prochains mois. En baisse de 2,8 % en mai 2018, le budget primitif de la mairie d’Owendo a connu une nouvelle baisse cette année. L’annonce a été faite, mardi, par la présidente du conseil municipal, qui déplore un rapetissement de 7 millions de francs pour l’exercice de 2019.

Au terme du conseil, le budget en dépenses et en recettes a, en effet, été arrêté à 3 638 000 000 de FCFA contre 3 645 000 000 de FCFA.

Pour Jeanne Mbagou, plusieurs facteurs sont responsables de cette baisse. L’un d’eux est la disparition dans la commune d’Owendo de l’Impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP), dû, selon la direction générale des Impôts (DGI) par toute personne physique ayant une résidence habituelle au Gabon ou y ayant résidé six mois au moins dans l’année.

Selon la présidente du conseil municipal d’Owendo, cette baisse du budget est également consécutive au fait que la contribution des patentes prélevées auprès des opérateurs économiques exerçant dans la commune «n’est plus ristournée intégralement» à la mairie.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW