Avant l’exposition inaugurale consacrée au Bwiti, au mois de mai prochain, le Musée des arts et traditions du Gabon a entrouvert ses portes le 20 février. Cette ouverture administrative a eu lieu en présence du ministre de la Culture, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Une vue de la façade principale du Musée des arts et traditions du Gabon. © Gabonreview

 

Inexorablement, l’on s’achemine vers l’ouverture officielle du Musée des arts et traditions du Gabon. Le ministre de la Culture, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a présidé le 20 février la cérémonie d’ouverture administrative du Musée. Une phase qui installe les responsables et les agents de cette structure dans leurs fonctions, avant son ouverture en mai.

Selon le directeur du Musée national, David Koumbi Owenga, ce lieu de culture et de promotion du patrimoine matériel et immatériel du Gabon est bâti sur le site de l’ancienne ambassade des États-Unis, sur une superficie de 4057m2. Il dispose d’un bâtiment principal et des bureaux, mais aussi d’un corps de garde au toit de paille.

Le ministre de la Culture, Alain-Claude Bilie-By-Nze et son délégué, Edouard Arsène Nkoghé, et la Commission scientifique lors de l’ouverture officielle du musée, le 20 février 2019, à Libreville. © Gabonreview

Alliant tradition et modernité, à l’extérieur du bâtiment principal qui offre toutes les conditions de conservation des œuvres, l’on a un jardin botanique dans lequel de nombreuses essences végétales locales sont plantées. Le décor est également habillé par un pont en lianes tressées rappelant le pont de Poubara, dans le Haut-Ogooué.

Le responsable de la Commission scientifique chargée de l’organisation de «Gabon, terre de Bwiti», le Pr Pierre-Claver Mongui, a quant à lui fait une introduction sur cette exposition qui marquera l’ouverture officielle du Musée. Elle rendra compte des différentes facettes de ce rite dans les divers domaines de la vie et du savoir, dont la religion, la médecine, la philosophie, l’art, etc. Selon ce dernier, «(…) l’exposition ne vise ni une analyse comparative ni une hiérarchisation des différentes branches du Bwiti, plutôt une vision panoramique et dynamique de leurs pratiques dans l’espace du Gabon».

Cette initiative va présenter les différents aspects du Bwiti ; une «religion ancestrale» propre à la presque-totalité des peuples du Gabon.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW