Lusafrica annonce pour le 1er juillet prochain la sortie digitale en France de «Libérée la liberté» du chanteur gabonais.

Détail du cover de la nouvelle œuvre de Pierre Akendegue. © Facebook/Lusafrica

Détail du cover de la nouvelle œuvre de Pierre Akendegue. © Facebook/Lusafrica

 

Pour sa dernière production, Pierre Akendengue entend évoluer avec l’époque, rompant avec la tradition. Appuyé par la maison de production Lusafrica, il a choisi de répondre aux exigences du moment, dans la diffusion de sa musique. Selon une annonce datée du 29 juin courant, Libérée la liberté et Mvt Arusha sortiront en France, en version digitale, le 1er juillet prochain.

Poète au verbe virulent et tranchant, Pierre Akendegue ne devrait pas s’éloigner de sa personnalité. Alors que quelques notes de sa chanson ont déjà distillées lors des rencontres politiques organisées par Jean Ping, Libérée la liberté sera une nouvelle invite à l’émancipation des peuples opprimés. Nul ne doute que la nouvelle œuvre de l’auteur d’Afrika obota passera en boucle lors de rencontres politiques. La sortie de «Libérée la liberté» et de «Mvt Arusha» prouve que le géant de la musique gabonaise est toujours aussi créatif et incisif.

 

 
 

10 Commentaires

  1. Ari dit :

    Pierre Akendengue le genie de la musique gabonaise. “…Il y a comme un decalage entre ce monde et mon village…” Respect!!!

  2. TRISTE dit :

    Voici des gens un Artiste qui mérite tout notre respect.
    Encore félicitation pour l’excellente musique que vous faites!!!

  3. Petit Piment dit :

    respect pour ce monument de la musique gabonaise !

  4. kampala dit :

    Big respect à Mr “the voice africa”

  5. RADJOUMBA dit :

    Merci à LUSAFRICA pour cette reconnaissance et comme nul ne peut être prophète chez sois. Souvenez-vous que Pierre AKENDENGUE avait été aux Etats Unies parmi les nominés et il avait représenté honorablement le Gabon, a son retour rien n’a été fait ou organisé pour l’honorer par les émergents car tout ce qui concerne la culture c’est cadet des soucis de l’émergent en chef et sa cohorte de profito-situationnistes.

  6. liou leo dit :

    on s’incline, face à cette constance

  7. Fille dit :

    Merci d’avoir éveillé nos consciences, de Nkéré, en passant par Africa Obota, Essiringila, et tous tes autres albums. Tout ce que vous décriviez et dénonciez est encore d’actualité. Il est juste temps que le chasseur arrête de viser et qu’il tire, sinon l’objectif sera encore et toujours d’actualité en l’an 3000. Car dit un proverbe de chez nous : ” à toujours viser sa proie (objectif), le chasseur (l’Homme) finit par la rater.

  8. Jean dit :

    Félicitation à l’icône de la musique gabonaise pour s’être ouvert au monde.

  9. LE BIYOGHISTE dit :

    j’ai hate d’écouter ce nouvel opus…mais comme d’habitude je suis déjà sur de découvrir une pure merveille intellectuelle et musicale, respect à l’artiste

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW