Le championnat national de football s’achemine vers une saison blanche. Réunis le 18 décembre à Libreville, les présidents des clubs ont décidé de suspendre toute activité jusqu’à nouvel ordre. La décision fait suite au refus du ministre des Sports de répondre à leurs sollicitations.

Le national foot est au bord de l’année blanche. © Sonapress

 

Le football gabonais est à l’agonie. Les championnats de 1ère et 2e division risquent de ne pas se jouer cette saison. Les présidents des clubs ont décidé de suspendre toute activité jusqu’à nouvel ordre.

Cette décision, selon les présidents des clubs, fait suite au refus du ministre des Sports de répondre aux préalables posés par les responsables des clubs avant le démarrage du championnat. Le 9 décembre lors d’une rencontre avec le président de la Ligue nationale de football professionnelle (Linafp), Brice Mbicka Djambou, les présidents des clubs avaient souhaité rencontrer le ministre des Sports afin de discuter du format du championnat et de l’enveloppe allouée au vainqueur du championnat.

Malheureusement, Franck Nguema n’a jamais accédé à cette requête. Excédés par ce qu’ils qualifient de mépris à leur endroit, les présidents des clubs ont décidé de cesser toute activité et renvoyer les joueurs qui étaient en regroupement depuis plusieurs semaines dans leurs familles. La décision risque d’être lourde de conséquences pour le football gabonais.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW