Le match de barrages entre Lozo Sport-Oyem AC, pour une place en 1re division, pourrait ne pas se jouer. Une situation qui inquiète les dirigeants des deux clubs, à moins de deux semaines de cette double confrontation décisive.

Les joueurs de l’AS Pélican jubilant après un but. © L’Union/ Sonapresse

 

Prévu le 21 septembre au stade Monedan de Sibang, à Libreville, le match de barrages entre Lozo Sport et Oyem AC laisse planer le doute. Devant déterminer lequel de ces deux clubs évoluera au sein du championnat national de football (National Foot) cette saison, cette double confrontation n’est pas certaine.

À ce jour, en effet, la Ligue nationale de football (Linaf) chargée de l’organisation du match n’a toujours pas confirmé sa tenue, au grand dam du président de Lozo Sport. «Nous sommes inquiets non seulement par le fait que nous attendons toujours la confirmation de la date du match, mais aussi par le fait que les dépenses quotidiennes commencent à nous asphyxier ici à Libreville», a regretté Crépin Chamfort.

Après avoir terminé derniers de leurs groupes respectifs à la fin du championnat, Lozo Sport et Oyem AC, conformément aux textes définis par le format de play-offs, doivent s’affronter pour déterminer qui évoluera dans l’élite cette saison. Le président de la Linaf estime quant à lui qu’il n’y a pas péril en la demeure. «Les responsables des clubs seront saisis au temps opportun par écrit en cas de changement», a assuré Brice Mbicka Djambou.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW