Après plusieurs années d’absence, «Le Phénoménal» Ndong Mboula annonce son retour sur la scène musicale gabonaise et africaine. Son album intitulé «Monsieur le Roi» sera accessible dans les kiosques le 15 avril prochain. Le chanteur prévient : il s’agit d’un album essentiellement réservé aux adultes en raison des thèmes abordés, l’amour et le sexe. Il s’est confié à Gabonreview.

L’artiste Ndong Mboula. © D.R.

 

Gabonreview : Vous annoncé pour le 15 avril 2019 la sortie de «Monsieur le Roi», votre nouvel album. Qu’est-ce qui explique qu’on ait attendu aussi longtemps pour avoir des nouveautés du «Phénoménal» ?

Ndong Mboula : Merci infiniment de l’intérêt particulier que votre média porte à ma carrière musicale. Pour répondre à votre question, il y a plusieurs acteurs qui interviennent dans l’industrie musicale : les deux principaux sont l’artiste chanteur que je suis et le producteur. Moi, je ne fais pas dans l’autoproduction. Donc malgré mon répertoire de plusieurs centaines de compositions, j’étais à la recherche d’un producteur. La production d’un album coûte beaucoup d’argent et le contexte économique actuel ne facilite pas les choses.

Ndong Mboula présente “Monsieur le Roi”, son nouvel album. © D.R.

Vous évoluez désormais sous un nouveau label qui produit ce nouvel opus. Qu’est-ce qui justifie votre choix ?

Le nouvel opus est produit par un jeune compatriote du nom de Pacceli Bikoro. J’ai fait sa rencontre au mois de septembre 2018 à Oyem, où je vis. Nous avons échangé et il avait aussitôt décidé de me faire monter sur Libreville pour la production d’un album. J’avoue que je n’y ai pas cru au départ parce que durant des années, beaucoup m’avaient fait ce genre de promesses sans jamais les tenir. Mais malgré ce doute, j’avais compris que c’est la personne qu’il me fallait. Ceux qui ont déjà eu l’occasion de travailler avec lui savent de quoi je parle.

Revenons sur le titre de l’album, «Monsieur le Roi», pourquoi ce titre et à quoi cela renvoie-t-il ? Qui est «le Roi» ?

Le titre de l’album est un choix de mon producteur. Quant à ce qu’il renvoie et qui est «le Roi», je vous invite à déguster l’album pour le savoir.

Composé de 7 titres, cet opus aborde quels thèmes en particulier ?

Je parle beaucoup d’amour et de sexe dans cet album. Je tiens d’ailleurs à préciser que «Monsieur le Roi» est un album pour adulte. En plus de ces deux principales thématiques, je parle de la prostitution et je rends aussi hommage à notre équipe de football nationale. D’aucuns me disent que Les Panthères du Gabon ne le méritent pas après leurs multiples échecs, mais je leur réponds que c’est dans les moments de détresse qu’on doit pouvoir soutenir et même encourager.

Ndong Mboula. © D.R.

Vendu à 10 000 FCFA au Gabon, votre album sera accessible via les plateformes de téléchargement légal en ligne. C’est une première pour Ndong Mboula. Pourquoi avoir fait ce choix du numérique ?

Ce choix s’explique tout simplement par la forte demande des Gabonais de la diaspora du monde entier. Elle a manifesté le désir d’avoir l’album où qu’elle se trouve. Mon équipe de production a donc tout simplement accédé à leur demande. De plus, de nos jours, quasiment tous les artistes sont disponibles sur les plateformes de téléchargement. Pourquoi pas «le phénoménal» ?

«Là où je passe, l’herbe ne pousse plus» …votre nouveau slogan. Expliquez-nous.

Sans aucune prétention, ceux qui m’ont déjà vu à l’œuvre savent que quand je passe, rien n’est plus possible derrière moi. «Monsieur le Roi» sort dans bientôt et vous pouvez être certain qu’après sa sortie, il n’y en aura que pour lui. Le reste disparaît. C’est la même chose lorsque je partage une scène. Dès que je finis mon show, le reste de la soirée est comme un désert. (Rire).

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW