Le 15 avril va marquer le lancement de la campagne sur les normes rendues d’application obligatoire pour l’agroalimentaire, BTP et tourisme. «Pour le secteur de la filière agroalimentaire, le séminaire aura lieu le lundi 15 avril 2019 à Arambo (Libreville, ndlr) à 9h00», a annoncé l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor).

© Gabonreview

 

L’Agence gabonaise normalisation (Aganor) a pris date avec toutes les parties prenantes de la normalisation. Chargé d’élaborer les normes gabonaises dans les différents secteurs d’activités, cet organisme va lancer une série de séminaires d’information et sensibilisation sur les normes rendues d’application obligatoire pour l’agroalimentaire, BTP et tourisme.

«Pour le secteur de la filière agroalimentaire, le séminaire aura lieu le lundi 15 avril 2019 à Arambo (Libreville, ndlr) à 9h00», a indiqué l’Aganor. Entièrement financée sur fonds propres, cette formation destinée aux acteurs du secteur privé, administration et consommateurs vise plusieurs objectifs.

Il s’agit en effet de publier et diffuser les normes gabonaises élaborées dans les secteurs retenus en vue de leur mise en œuvre ; harmoniser les interventions sur le terrain des différents acteurs de l’administration ; contribuer à l’amélioration de la qualité des biens et services ; contribuer à la protection de l’environnement et garantir la qualité de vie des consommateurs ; et lutter contre l’informel.

Selon l’Aganor, plusieurs résultats sont attendus à l’issue de cette formation. Elle devrait participer à améliorer de la qualité des biens et services locaux et importés ; renforcer le cadre législatif et normatif national ; clarifier le rôle des intervenants dans le contrôle qualité et sanitaire. En outre, «les acteurs publics et privés sont sensibilisés à l’utilisation des normes gabonaises», a déclaré l’Aganor.

Des milliers de produits et services issus des filières agroalimentaires, BTP et tourisme, utilisés par le consommateur final et les collectivités, font appel aux normes internationales et nationales. C’est dans ce contexte que des cellules techniques ont été mises en place au sein de l’Aganor pour normaliser lesdits secteurs.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW