Très présente dans la société gabonaise, la médecine traditionnelle a fait récemment l’objet d’une rencontre qui a permis à ses praticiens, à travers les travaux de l’Organisation des chercheurs tradipraticiens du Gabon (OCTG), de se doter d’une nouvelle coordination générale dénommée “L’Ordre Silayo”, rapporte le site internet Ogooué Infos.

Médecine traditionelle Gabon

L’objectif est de discipliner le secteur et de faire davantage connaitre les pratiquants de la médecine traditionnelle dans toutes ses spécificités, au Gabon.

Ainsi, le président de cette coordination générale, René Ollomo Mbega a été installé dans ses fonctions par le président de l’OCTG, Me Franck Evoung Abessolo, dans son temple Silayo Nsisim Santi, située sur la route de Bambouchine.

Ogooué Infos relève que dans son allocution, M. Ollomo a indiqué que «L’Ordre Silayo n’est ni un parti politique, ni  un syndicat, encore moins une coordination opposée à une autre coordination membre de l’OCTG». Selon lui, L’Ordre Silayo, qui regroupe spécialement les initiés à partir du bois sacré, est  une organisation qui vise entre autres, à harmoniser la pratique des rituels Silayo, à créer un élan de solidarité entre les adeptes et à promouvoir la paix sociale.

Il a également invité tous les membres, adeptes  et sympathisants à s’unir pour bâtir ensemble un environnement propice, répondant aux «attentes du gouvernement, qui recommande vivement que la médecine traditionnelle soit réellement organisée en vue de sa légalisation».   

Le président de l’OCTG, Me Franck René Evoung Abessolo, a quant à lui insisté sur la discipline de groupe, le respect du travail à accomplir et le respect de la personne humaine. Car, a-t-il insisté, le gouvernement attend beaucoup des pratiquants de la médecine traditionnelle pour la guérison des maladies tant d’ordre physiologique que spirituel.

Rappelons que l’OCTG regroupe plus de 800 associations de thérapeutes spécialisées dans le traitement de nombreuses maladies récurrentes en Afrique, notamment dans la sous-région d’Afrique centrale avec plus ou moins de réussite.

 
 

1 Commentaire

  1. MENGUE dit :

    Bonjour pour établir des documents en tant que nima que faire???

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW