Dans un post sur sa page Facebook, le 10 juin, le leader de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) égraine son chapelet d’«incohérences» dans le gouvernement 2 de Julien Nkoghe Bekale.

Ben Moubamba relève plusieurs «incohérences» dans le nouveau gouvernement. © D.R.

 

Sans langue de bois, Ben Moubamba a passé au crible le gouvernement 2 de Julien Nkoghe Bekale, entaché d’«incohérences» susceptibles de conduire vers «l’apocalypse». Sur sa page Facebook, le 10 juin, le leader de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) déplore en premier le portefeuille de l’unique ministre d’Etat dudit gouvernement.

Anicet Mboumbou Miyakou est désormais ministre de l’Intérieur, en plus de cumuler de portefeuille de la Justice, dont il était déjà le titulaire. «Un ministre de l’Intérieur n’a jamais été ministre de la Justice et Ministre de l’Intérieur. Pour le dire en français facile, le ministre qui sévit, contrôle ou couvre des opérations pas nécessairement propres (Intérieur). Et le ministre qui juge tout en défendant l’Etat de droit et l’éthique de la responsabilité. Le Gabon de Sylvia Bongo et Brice Laccruche réinvente la politique», a regretté Ben Moubamba.

Muté aux Affaires étrangères, Alain-Claude Billie-By-Nze n’a pas été épargné. «Un ministre qui est sans diplôme, ne dispose d’aucun carnet d’adresses crédibles ne peut pas diriger la diplomatie gabonaise», a affirmé le président de l’ACR. Ancien patron de la Société gabonaise de raffinage (Sogara), Noël Mboumba en prend aussi pour son grade. «Un ministre qui a fini de ruiner la Sogara ne peut pas gérer le secteur du pétrole en crise», a estimé Ben Moubamba.

Ce dernier n’est pas également tendre avec les titulaires des portefeuilles de l’Economie (Roger Owono Mba) et de Porte-parole du gouvernement (Rigobert Ikambouayat Ndeka). «Un ministre qui a mis à genoux en partie la Banque gabonaise de développement peut-il redresser l’économie gabonaise ? Il n’est pas acceptable de retrouver dans un gouvernement autant de criminels rituels et à des postes significatifs comme celui de Porte-parole», a conclu Ben Moubamba. Les concernés apprécieront.

 
 

1 Commentaire

  1. Paul Mba dit :

    Gouvernement de VOYOUS monté par les VOYOUS que sont la France et ses nouveaux valets au Gabon: Laccruche Fargeon et Sylvia Bongo. Ali Bongo est MORT.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW