Désireuse de contribuer au développement de l’écosystème numérique au Gabon, l’agence de communication globale annonce le lancement dans les tout prochains jours des ‘‘Classes culturelles numériques’’ dédiées aux élèves des établissements primaires et secondaires de Libreville.

Roland Olouba Oyabi, Team leader du projet, le 8 novembre 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

Virginie Mounanga, CEO de Blanc Cristal, face à ses invités. © Blanc Cristal

Devant plusieurs parents d’élèves et responsables d’établissements scolaires, auxquels s’est joint Raphaël Mezui Mintsa, le directeur général de la Promotion de l’économie numérique, par ailleurs coordonnateur du projet e-Gabon, vendredi 8 novembre, au siège de la Société d’incubation numérique du Gabon (SING), a eu lieu la présentation officielle des ‘‘Classes culturelles numériques’’. Mise en place par l’agence Blanc Cristal, cette plateforme pédagogique ne manque pas d’ambition. Roland Olouba Oyabi, membre de l’organisaztion, veut y voir un outil indispensable dans la détection des futurs talents du numérique au Gabon. Et cela, dès leur plus jeune âge.

«Notre ambition est de déceler et former les développeurs gabonais de demain y compris ceux âgés de 8 ans comme cela se fait dans plusieurs pays, notamment en Asie où des enfants de cet âge sont déjà capables de proposer des solutions numériques dans divers secteurs d’activité. Nous souhaitons que nos jeunes combattent dans quelques années à armes égales avec d’autres jeunes du monde en termes de numérique», précise le référent digital et rédacteur web.

Initiées dans le but d’accompagner les autorités dans leur ambition de faire du Gabon un des leaders du numérique sur le continent, ‘‘Les classes culturelles numériques’’ sont en effet dédiées aux élèves des établissements primaires et secondaires. Pour cette première édition, seules quelques écoles privées préalablement sélectionnées y prendront part. Mais tout au long de l’année, le concept sera amené à grandir. L’agence Blanc Cristal annonce en effet trois programmes rattachés au projet : une «Compétition numérique nationale» organisée dans les établissements publics, privés et conventionnés sous le thème ‘‘Former des futurs écocitoyens par le numérique’’ ; la «Classe numérique classique» présentée comme un «club» dédié aux adolescents souhaitant se familiariser à l’univers du numérique et s’initier à l’utilisation des outils numériques ; le «Programme pour enfants en situation de handicap (PESH)», dédié à un groupe d’enfants encadrés par les éducateurs du Centre de rééducation ‘‘Mot à Mot’’.

Soutenues par le ministère de l’Économie numérique, ‘‘Les classes culturelles numériques’’ apparaissent comme un outil de promotion des TIC auprès des plus jeunes, avec l’ambition d’en faire les futurs représentants du Gabon dans les compétitions internationales.

‘‘Les classes culturelles numériques’’ débuteront le 18 novembre 2019, et devraient s’étendre jusqu’au 7 juin 2020.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW