Après avoir annoncé, en 2016, son intention de se porter candidat aux prochaines législatives à Moabi, le ministre d’Etat en charge de l’Habitat entend désormais assurer le leadership politique de la province de la Nyanga, pour le bien d’Ali Bongo.

Bruno Ben Moubamba, lors de sa tournée dans la Nyanga et la Ngounié, en juin 2017. © Jérôme Senyarich-Edot

 

Peu après son entrée au gouvernement en octobre 2016, Bruno Ben Moubamba n’avait pas caché ses ambitions : il se voyait déjà député de Moabi. Si certains l’attendaient à Ndendé, le vice-Premier ministre d’alors avait fait jouer ses origines maternelles, annonçant par ailleurs qu’il soutiendrait, pour le compte de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), une ou candidature dans le fief de l’Union du peuple gabonais (UPG), son ancien parti. Des projets confirmés par la suite à la faveur de sa tournée dans la Nyanga et la Ngounié en juin 2017.

Seulement, à huit mois des prochaines élections législatives, l’appétit du ministre d’Etat en charge de l’Habitat, de la Ville et de l’Urbanisme semble avoir grossi. Il se représente désormais comme la principale personnalité politique de Moabi et de toute la province de la Nyanga. «Je dis à mes frères et sœurs du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) que pour le bien du président, je vais exercer un leadership responsable de la province de la Nyanga, une des provinces les plus riches du Gabon», donne-t-il à lire, jeudi 31 août, sur sa page Facebook.

Pour le bien d’Ali Bongo dont il a toujours clamé être l’un, sinon le seul véritable allié, Bruno Ben Moubamba entend être «à l’écoute de tous les bords». Y compris celui de l’opposition dite «radicale», qu’il n’a cessé d’accuser de tous les vices ? Cela reste à voir. En attendant que ses «frères et sœurs du PDG» veuillent bien lui céder leur place dans la province, le président de l’ACR a invité ses adversaires politiques à préférer la «concurrence saine et responsable» à la stigmatisation mutuelle. Il tient d’ailleurs à aller le leur dire en face le 11 septembre prochain, à la faveur d’un déplacement dans certaines localités de la province.

 
 

12 Commentaires

  1. fan dit :

    Lorsqu’il n’y a plus un véritable leader chip même les hyènes se passent pour des lions.eh G5 eih!

  2. Mimbo dit :

    Comment Ali Bongo peut aimer se faire enfariner ,tout les jours que Dieu fait?Ceux qui y vont rapportent qu’Ali Bongo adore se faire ronronner des tonnes de flatterie .Cette situation le conforte dans son ignorance .

    • JuJuJuGaboman dit :

      C’est le propre des gens qui savent qu’au fond ils ne valent rien. Il ne reste plus Ali Bongo qu’acheter la reconnaissance avec BBM et ACBBN, à défaut d’avoir mérité quoi que ce soit dans la vie. Origines usurpées, diplômes usurpés, filiation usurpée, siège de député usurpé, victoires usurpées, pouvoir usurpé. Où est la dignité d’un homme qui en a des…

  3. okazaki dit :

    A moabi cet ex chômeur n’aura même pas 10% ! Un zéro qui se prend pour un géant

  4. Milangmissi dit :

    BBM tu connais mal l’histoire de ton pays je dis bien jamais au grand jamais la Nyanga n’a voté pour le pouvoir en place depuis 1960. Cherche une autre province il y a la place à Libreville. Apparemment à Ndendé tu as compris que tu n’auras rien.
    Sache que madame Rendjambé dont tu t’es foutu le 13 juin 2009 te regarde en pleurant et ses larmes te maudissent chaque jour. Tu verras si les morts sont morts. Le nom de Pierre Mamboundou qui est devenu ton jouet te maudira.

  5. Je suis a la tete d’un cabinet en conseil politique et services depuis 2012, je suis militant statutaire du PDG dans le 1er arrondissement de libreville. Mes camarades, donnez moi 10 millions pour les prochaines elections legislatives et je vous monte une strategie en beton pour gagner ces elections. Pour me contacter, aller sur mon profil facebook et envoyez moi un message en inbox. C’est tout. A plus.

  6. ibadangou dit :

    Seraphino M, a reigné pendant 20 ans sur les terres de Moabi. Il n’a même pas laissé un lycée à Moabi comme Blaise louémbé en a fait à KM city.
    Pire même pas une boulangerie pour ces concitoyens, dans tous les villages du département on parle que de petits 10 milles qu’il utulisait pour entuber nos ancêtres et nos ailleux. voila le boulot de 20 ans de la politique des fesses de S.M.
    Nous allons corriger cela en faisant venir des hommes d’affaires dans l’exploitation des minerais, du bois, de l’agriculture et des services. Nous ferons bitumer l’axe Tchibanga MOABI MOUILA pour permettre l’écoulement de la production de MOABI. Nous avons un carnet d’adresse pour solliciter les financements nationaux, sous régionaux et occidentaux. Nous avons encore 6 ans devant nous pour rendre la dignité à ses fils et filles du Gabon et en particulier de MOABI.
    On est ensemble!

  7. Moubouloukou dit :

    Éjaculation precosse intellectuelle et politique BBN le chien est retourné à ce qu’il avait vomi :<> c’était BBN. BBN ministre d’État en feuille de manioc sachez que nous avons vos vidéos à Gabon télé vision et le moment venue vous aller les regardez en boucle et sache que l’oiseau oublit le piège mais le piège n’oubli pas l’oiseau et te voilà parmis les personnes que medis autre fois,ça va ce savoir.

  8. Muetsa dit :

    C’est dommage monsieur ou madame Ibadangou.Je me permets de dire que vous n’avez aucune vision même celui que vous critiquez a bien fait de laisser les choses comme telle.Il s’agit de former des hommes et femmes d’affaires du terroir et non faire appel à des étrangers pour nous exploiter de belle manière.Quand le moment viendra j’établirai cette partie du pays en paradis pour le moment je suis en formation.Je sais compter les hommes et les femmes,j’apprends la planification d’une vile et voire sa fondation.Que le Tout Puissant m’accorde la santé car je suis entrain de planifier les activités de cette partie du pays avec des perspectives à court, moyen et long terme.Que Dieu nous épargne du diable et de son cortège.Désormais,ce pays se construira avec les fils et filles du pays afin qu’ils jouissent de la terre que Dieu leur a donné.Ne vendons pas une fois de plus cette partie.J’ai des projets de bonheur pour vous(refonder l’école selon nos réalités,impliquer la population par la formation et l’autodetermination afin qu’elle soit propriétaire et investisseuse .Je veux désormais que mon peuple soit propriétaire et non étranger à ses biens.Je vous formerai à cela ne suivez pas Ben Moubamba.Je n’ai rien contre la personne mais il n’a aucune vision si ce n’est que manger sa part.Je ne veux plus de verreux dans ma nation;tenez bon plantez comme vous le faites nourrissez vous, j’arrive.La construction des fondations est longue mais elle reposera sur des bases solides grâce à Tate Nzambé qui m’instruit de mener son peuple vers son plan merveilleux.Le carnet d’adresses c’est sera nous.

  9. Etoile de DAVID dit :

    S.M devient le messie des terres de MOABI, or entre temps pendant vingt ans de règne sur ces terres, une longévité suffisante pour hisser ces peuplades à la vie moderne (eau potable, électricité, écoles et lycées), le bilan de la longévité est un désastre macabre, bourré des crimes rituels dont il est l’orchestre, c-a-d cité! les plaintes n’aboutissent pas, heureusement que la prescription est infinie pour ces crimes odieux. si son auteur décède, il est de bon sens et même confirmé sur le code pénal, que les héritiers légaux succomberont. j’ai perdu un docteur dans ses rituels maléfiques qui ne feront jamais décoller le Gabon. Bref, je termine en restant confiant sur l’avenir radieux de ce peuple, de cette terre de mes ancêtres. Les gansters ne reviendront plus jamais ici, quelque soit leur projets sorciers de revenir dans la jungle qu’ils ont laissé. Nous les butteront hors du territoire, ce seront des exilés à vie qu’il le sache déjà. Alléluia !

  10. mouetssa dit :

    je vous confirme que les posts de Mouetsa et ibadangou ne proviennent pas de BEN MOUBAMBA.
    Vous l’avez sanctionné c’est parce que vous êtes des idiots. continuez à volez avec les blancs les richesses du Gabon.
    Moundounga et son chef de cabinet m’ont fait du mal, je suis obligé de les descendre par tous les moyens. Je vous demande de réabiliter ce Monsieur qui n’a rien avoir avec ces posts.
    Vous allez voir comment, je vais aussi descendre josué. Bandes de traitres.
    Vous vendez le pétrole, le bois, le manganèse, l’uranieum, les ressources halieutiques aux blancs et vous perpétuez la colinisation. Nous vous traquerons jusqu’à la reconquête de la republique démocratique du gabon.
    Issozet gondès est un crancrelat du PDG.
    bye bye!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW