Au prétexte qu’il aurait tenté d’exercer des pratiques fétichistes sur la dépouille d’André Mba Obame, Maixent Nkizogo serait tombé dans les mailles de la foule qui assurait la garde de la dépouille.  

Maixent Nkizogo, le présumé espion. © Faits Divers

Maixent Nkizogo, le présumé espion. © Faits Divers

 

La mobilisation populaire liée aux obsèques d’André Mba Obame aurait été entachée par l’infiltration d’individus, dont la mission aurait été d’empêcher que les événements se déroulent dans la sérénité. Si l’étape de Libreville a été mouvementée, avec plusieurs aller-retour du cercueil entre le siège de l’Union nationale (UN) et l’aéroport international Léon Mba, les rumeurs distillées par les uns et les autres, faisant état de l’intention de certains de s’accaparer du corps à des fins mystico-occultes, avaient fini par jeter le trouble dans l’esprit des populations, qui s’y étaient alors vivement opposé. Aussi, l’insistance d’un individu à accéder à tout prix à la salle dans laquelle le cercueil était exposé, le 30 avril dernier, avait fini par éveiller des soupçons de la part des jeunes chargés d’assurer la sécurité au siège de l’UN.

Selon des sources concordantes confirmées par l’hebdomadaire Faits Divers du 8 mai 2015 (n°65), bien qu’il arborait le tee-shirt de circonstance en hommage au défunt secrétaire exécutif de l’UN, Maixent Nkizogo, présenté comme un «envoyé du pouvoir», aurait fait irruption dans la salle où était exposé la dépouille, sans autorisation. S’il en a aussitôt été extrait, il n’en a pas moins retenté le coup, cette fois en passant par l’arrière de la bâtisse, pour en être une nouvelle fois extrait par la sécurité. Sur le présumé espion pris à parti alors qu’il tentait de s’échapper, indique l’hebdomadaire, une matraque électrique, un mini-micro, une poignée de sel de table et un appareil photo auraient été retrouvés. A quelle fin en aurait-il fait usage ? L’homme se serait montré peu bavard, mais aurait tout de même déclaré qu’il avait été «envoyé par certains barons du régime», avant d’être conduit au commissariat de Nkembo.

 

 
 

24 Commentaires

  1. missive dit :

    Arrêter vous aussi. Avec toute celle population un seul homme pouvait tenter de s accaparer du corps de Amo? Par moment soyons sérieux ! Gabon reviews vous aussi soyez sérieux avec vos articles qui n’ont pas lieu parfois d’être lu

  2. matho dit :

    Nous voulons savoir la suite et la fin de cette histoire.Merci de bien vouloir enqueter,messieurs et dames de la rédaction de G R.

  3. Mone Afirikara dit :

    Je crois pas encore à cette histoire. Mais comme on ne sait jamais qui est qui… Je n’arrive pas à penser que Maixent serait capable de faire une telle chose. Il lutte depuis 2009 auprès d’AMO. Comment Est-ce possible?

    • mouthou dit :

      L’argent des Bongo achète très facilement le cœur des gabonais. Pour un peu d’argent et une proposition de poste, il y a des gabonais qui retournent facilement sa veste. Avec ce que l’on a retrouvé sur l’homonyme de l’autre, nous en venons à penser que ce doit être son cas. Quand nous savons ce qu’ils font de l’usage du sel dans la magie noire, nous ne pouvons que nous interroger sur l’usage qu’il envisageait de faire avec ce qui a été retrouver sur lui. Et pourquoi, pourquoi diantre, a t’il essayé par tous les moyens d’avoir accès au cercueil de AMO, alors qu’on l’y a interdit et repoussé à plusieurs reprises?

    • Elé-Ayong dit :

      Mone Afirikara, je comprends votre étonnement au vu l’historique que vous esquissez sur la compagnie de Maixent à AMO. Mais vous ne saviez pas qu’il est ce que les ivoiriens appellent “Brouteur”. Il vit de cela, c’est son métier, il est partout à la fois, mais surtout, si vous le connaissez personnellement comme moi, vous devez prendre garde et faire plus attention à ce type à moralité très opaque. Les faits se sont déroulés devant moi et ce Maixent dont certains veulent naïvement prendre le partie est passé aux aveux séance tenante en affirmant ce que GR nous retranscrit approximativement. L’image ci-dessus est un gros-plan sur lui, car il cache les personnes (notamment un homme vêtu de noir, de teint moins claire, mince et élancé) autour de lui, qui ont dû risquer leur peau en volant à son secours, au nom des liens familiaux… Cette tentative n’est pas le premier acte…Consultez sa page Facebook pour comprendre ses mobiles pour AMO.

  4. Claude dit :

    Bon mais la quand même c’est une histoire a dormir debout…

    • Jean Patou dit :

      Une histoire à dormir debout, peut-être, mais pourquoi voulait-il à tout prix accéder dans la pièce mortuaire, alors qu’on la lui interdisait et à quoi devait servir le sel, lorsque l’on sait qu’on en use bcp dans les sectes qui pullulent dans la capitale? Quelqu’un peut-il me répondre?

      • mouthou dit :

        je partage ton analyse, mon frère……!

      • Pas Possible dit :

        Donc au Gabon il n’y a que les franc macon, les rosicruciens et autres fétiches. La terre tourne au Gabon que sur les fétiches. IL faut vraiment que je me réveille de peur d’être becté par mon voisin…
        J’y crois pas, juste que la population voulait s’acharner et déverser sa colère sur quelqu’un. On se croirait au moyen-âge à une chasse aux sorcières, enfin soyons sérieux, nous sommes en 2015 oui ou non!!!

        Au fait est-ce que vous savez que désormais sur Google le mot sorcellerie est lié directement au Gabon et au Bénin. Cela en dit long sur ces habitants. Cà fait chier

  5. momo de londre dit :

    Le micro pour enregistrer ses incentations et prouver à ceux ki kon envoyées kil à bel et bien réussi sa mission. Le sel à plusieurs utilisations et la matrak electrik pour se défendre en cas datak mais il à mal jujer ses adversaires

  6. Nkong Michel Archange dit :

    ne voyons pas les demons partout on espionne pas un cadaver

  7. edzanglebandit dit :

    ah le gabon et ces gabonais, credules escroc rigolo et pervers

  8. Le premier de sa generation dit :

    Là vous abusez cas meme et vous n’inspirez plus la confiance.
    Un pesible citoyen qui est allé prendre part aux obseques d’AMO est pris à parti par les partisan de l’UNION NATIONALE. Pensez vous que vous faites mieux que le PDG? C’est comme ca que vous allez gerer les Gabonais?

  9. Le premier de sa generation dit :

    Avec ces agissement , je veux bien penser que la these selon laquelle <> est vrai…

  10. MOUKOUKWE dit :

    ou sommes nous?

  11. luc4 dit :

    Nous allons tout dire, moi j’ai un doute sur Maixent. Comment à t’il fait pour se procurer une matraque électrique? Le gabonais landa ne peut s’en procurer sauf s’il appartient aux force de sécurité. Qui lui a donner cette arme de défense? et pourquoi ce rendre à un décé avec l’intention de se défendre? Une camera, un micro; mais enfin, pour enregistrer qui, puis que le mort ne parle pas. Le sel, on connait, il protège contre les attaques mystique lors qu’on en possède sur soit. Mais de qui avait il peur mystiquement, la foule?
    C’est en apportant des réponses à ces questions posées que l’on pourra résoudre le mystère de Maixent qui aurait tenté plusieurs fois de se rapprocher de la dépouille d’AMO.

  12. Ozavinoga77 dit :

    Ok, vous l’avez arrêté, questionné, un peu tabassé, alors vous n’avez pas filmé ses aveux? Même pas une photo des effets trouvés sur lui et cités dans l’article.

  13. ongone dit :

    un jour j avais dit à ce dernier que la justice divine existe et que le voleur a 99 jours et le centième est pour dieu pour de l argent Maixent,est capable de tout mais c est domage

  14. Paul Akendengue dit :

    Pathétique et fanatisme du peuple d’opposition gabonais

  15. ngombi dit :

    Vraiment donc ce pays est comme ça? qui est veritablemennt ce Mexant?

  16. Il n’est personne ni dans le passé,ni dans le future encore moins dans le présent de l’histoire du Gabon!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW