Remy Ossele Ndong a pris ses fonctions de président du Conseil d’administration de l’Office national de sûreté et de facilitation des aéroports du Gabon (ONSFAG), le 21 octobre à Libreville. La mission de cet office est d’assurer la sureté, la sécurité et la facilitation sur l’ensemble des plateformes aéroportuaires nationales.

Le PCA de l’ONFSAG, Remy Ossele Ndong recevant le matériel didactique du ministre de Transports, Justin Ndoundangoye le 21 octobre 2019. © Ministre des Transports

 

L’Office national de sûreté et de facilitation des aéroports du Gabon (ONSFAG) prend progressivement corps, avec l’installation de son premier président du Conseil d’administration, Remy Ossele Ndong, le 21 octobre à Libreville.

Créée en 2018 pour succéder à la Haute autorité pour la facilitation et la sureté des aéroports, l’ONSFAG aura pour mission, selon Justin Ndoundangoye, «d’assurer à titre exclusif la mise en œuvre et la coordination de mesures de sureté, de sécurité et de facilitation sur l’ensemble des plateformes aéroportuaires nationales», a expliqué le ministre en charge des Transports.

La particularité de cette structure, a relevé Justin Ndoundangoye, est qu’elle «voit ses missions être étendues à l’ensemble des aéroports du Gabon». L’ONSFAG est placée sous l’autorité d’une direction générale. Celle-ci aura la mission d’assurer la «mise en place du cadre juridique et règlementaire et activer la rupture de gestion entre l’ancienne Haute autorité pour la facilitation et la sureté des aéroports, d’une part et d’autre part, avec l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne (Asecna) qui avait jusqu’ici la gestion des aéroports du Gabon».

Le nouveau PCA a promis de travailler en synergie avec la direction générale pour atteindre tous ces objectifs.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW