Le nouveau directeur général de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) a été installé le 7 février par le ministre des Transports, Léon Armel Bounda Balonzi. Âgé de 54 ans, Appollinaire Alassa avait été nommé par le Conseil des ministres du 31 janvier.

Le ministre des Transports, Léon Armel Bounda Balonzi, président les cérémonies de passations de charges à direction générale et au Conseil d’administration, de l’Oprag. © Capture d’écran/Gabon24

 

Appollinaire Alassa, nouveau DG de l’Oprag. © Capture d’écran/Gabon24

Du sang neuf a été injecté le 31 janvier dernier aux commandes du top management de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag). Appollinaire Alassa, nommé directeur général à l’issue du Conseil ministériel du 31 janvier dernier, a pris ses fonctions le 7 février lors d’une cérémonie présidée par le ministre des Transports, Léon Armel Bounda Balonzi. Il a pour mission d’accroître les activités portuaires et la modernisation des infrastructures.

Précédemment directeur financier et comptable au sein de l’Oprag, Appollinaire Alassa remplace Landry Régis Laccruche Lelabou, frère aîné de Brice Laccruche Alihanga, l’ex-directeur de cabinet de la présidence de la République, poursuivi dans le cadre de l’opération anticorruption Scorpion et incarcéré à la prison centrale de Libreville.

Le nouveau patron de l’Oprag a reçu pour mission de poursuivre les travaux de modernisation des infrastructures et de maintenir la croissance des activités portuaires. «Le cap que nous allons prendre, tous ensemble, doit être matérialisé par des actions palpables à forte tonalité́ sociale, économique et sociétale pour notre entreprise, les opérateurs portuaires et pour les consommateurs finaux des produits transitant par nos ports. En effet, les ports maritimes représentent un maillon fort de la chaîne de transport, avec plus de 95% des échanges internationaux qui y transitent», a-t-il déclaré lors de son installation.

Si le nouveau directeur général a annoncé sa vision stratégique pour un futur proche, il n’en demeure pas moins qu’il sait déjà ce qu’il ne faudra pas faire. «L’esprit de passe-droit, de clientélisme et de concussion n’aura pas de place durant le pilotage du navire Oprag, sous mon gouvernail», a-t-il mis en garde. «La compétence, l’assiduité au travail, le respect de la hiérarchie fonderont les valeurs fondamentales dont je tiendrai compte dans la gestion des ressources humaines», a ajouté Appollinaire Alassa.

Pour l’exercice 2020, le Conseil d’administration de l’Oprag a voté un budget annuel de 15 milliards francs CFA dont 13 milliards francs CFA seront dévolus aux chantiers d’investissements. À noter qu’au cours de cette cérémonie, le nouveau président du Conseil d’administration de l’Oprag, Jean-Pierre Lasseni Duboze, a été installé en remplacement de Pierre Reteno Ndiaye.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW