Le président de l’Association des footballeurs professionnels du Gabon (ANFG) s’est prononcé le 22 octobre, via Facebook, sur l’actualité autour des Panthères des Gabon. Prenant parti pour le capitaine de la sélection nationale, Remy Ebanega a regretté le mauvais traitement dont sont victimes les joueurs internationaux.

Remy Ebanega. ©. D.R.

 

Peu après le recadrage du ministère des Sports sur la récente polémique autour des Panthères du Gabon, le président de l’Association des footballeurs professionnels du Gabon (ANFG) s’est prononcé sur cette «saga». Dans un post publié le 22 octobre sur Facebook, Remy Ebanega a décrié le mauvais traitement dont sont victimes les joueurs.

«J’ai eu des blessures en équipe nationale qui ont précipité la fin de ma petite carrière. (…) Je n’ai jamais eu un soutien moral, physique, financier, etc. même pas un SMS de la part de la Fédération gabonaise de football ou autre instance de gouvernance de notre football», a affirmé Remy Ebanega.

Pour l’ancien sociétaire de l’Union sportive de Bitam (USB),  «il est bien de  demander aux joueurs de venir en équipe nationale parce que c’est leur devoir, mais ces joueurs ont également besoin de venir évoluer dans des conditions acceptables». Ce dernier a également évoqué le cas Pierre-Emerick Aubameyang, qui s’est quelque peu fait tancer par le ministre des Sports.

Au nom de ses coéquipiers, le capitaine de l’équipe nationale avait «boudé» l’avion affrété par le Fonds national de développement du sport (FNDS) pour le déplacement à Juba, au Soudan du Sud, le 14 octobre, pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019.

«Pour avoir joué avec Aubameyang Pierre-Emerick pendant plusieurs années en équipe nationale, je peux vous confirmer le professionnalisme de ce dernier et l’amour qu’il a pour son pays (…) Malheureusement, la mauvaise gouvernance de notre football fait que le Gabon ne bénéficie pas des retombées liées à son statut de joueur de classe mondiale», a souligné Remy Ebanega

Pour l’ancien international, la récente polémique dans la tanière des Panthères n’a pas pour épicentre Pierre-Emerick Aubameyang, mais bien «la mauvaise gestion de l’équipe nationale». Avis au ministère des Sports et à la Fédération gabonaise de football (Fegafoot).

Auteur : Jean Thimothée Kanganga

 
 

1 Commentaire

  1. Nkembo dit :

    Voilà ce qui est clair
    Pitié de BBN, PAM et le tintin à qui le maboule et têtu Ali a confié le fnds.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW