La Fédération gabonaise de football (Fegafoot) a décidé de jouer les prolongations, en reportant l’annonce des identités du nouveau sélectionneur national et du directeur technique national (DTN). Prévue le 9 mai, elle a été reportée de quatre jours et aura lieu le 13 mai.

Selon la Fegafoot, le nouveau coach des Panthères du Gabon sera connu le 13 mai 2019. © foot241.net

 

Attendue le 9 mai, l’identité du nouveau sélectionneur n’a finalement pas été révélée par la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). Visiblement, il faudra attendre encore quelques jours avant de connaître le successeur de Daniel Cousin à la tête des Panthères du Gabon. C’est du moins ce qu’a annoncé le président de la Fegafoot.

«Le futur sélectionneur sera connu le lundi 13 mai. Il en sera de même pour le nom du futur Directeur technique national (DTN)», a annoncé Pierre Alain Mounguengui, le 9 mai à Owendo, sans donner les raisons du report de l’annonce. L’échéance initiale du 9 mai avait été annoncée par la Fegafoot, le 6 mai, après la réception des conclusions de la commission d’évaluation des dossiers pour les postes de sélectionneur et DTN.

«Trois candidatures ont été sélectionnées» pour chacun des postes, avait révélé la Fegafoot. La fédération n’a pas manqué de féliciter le travail abattu en toute «sérénité» car, respectant parfaitement la clause de confidentialité, laquelle a évité jusqu’ici toute fuite sur les noms des candidats retenus par la commission d’évaluation.

Au terme de la campagne d’appel à candidatures lancée le 2 avril par la Fegafoot, l’instance dirigeante du football national avait enregistré 82 dossiers pour le poste de sélectionneur national et 19 pour celui de DTN. Rendez-vous est donc pris pour le 13 mai, pour découvrir l’identité du nouveau sélectionneur et du DTN.

 
 

3 Commentaires

  1. Lemonie dit :

    Mais pourquoi tout le temps avoir d’entraîneur étrangé tant disque nous pouvons y avoire à l’intérieur?pourquoi pas maintenir Daniel Coussin?

  2. Jones dit :

    Avec le manque de sérieux de la fédération, le désordre du ministère des sports et la faillite de l’État, même Mourinho, Pep Guardiola et Zidane, tous réunis ne feront jamais des panthères une équipe qui gagne.

  3. Lavue dit :

    On rejoue le même comédie une fois de plus. Ce ne sont pas les entraineurs qui inculquent l’esprit “gagne”. C’est la manière dont l’environnement du football apparaît aux yeux des acteurs principaux que sont les joueurs. Un ministre “trop bavard” pour très souvent ne rien débiter de sérieux, malhonnête et incompétent de surcroît, ça se perçoit vite chez les joueurs, des dirigeants de la fegafoot qui malgré les échecs répétés restent en place, ça questionne sur le gestion du football et leurs réelles ambitions de ces derniers, ça se voit vite et ça interpelle les joueurs. Les regroupements tardifs, le déblocage incertain ou tardif des moyens financiers, ca se voit et ça questionne les joueurs sur la capacité des dirigeants à être à la hauteur des challenges. Comment dans un tel contexte l’esprit “gagne” peut se développer. Faut se poser les bonnes questions y apporter les réponses idoines. Changer seulement le sélectionneur n’y apporter rien, si ce n’est payer de gros salaires dont on sait que les retro-commissions seront versées à qui de droit. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles on préfère les Blancs. Mais pensez surtout à dégagez des “comédiens” le ministre actuel et le remplacer par quelqu’un qui a plus de carrure, d’intelligence et de connaissance managériale. Le discours d’un homme perçu comme malhonnête de convainc jamais. C’est comme ça, le niveau de base des gens les rattrape toujours. Un cancre demeure un cancre, même s’il change d’apparence et de milieu social.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW