A 48 heures du match couperet contre le Burundi, le 23 mars à Bujumbura, pour le dernier tour éliminatoire de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football, les Panthères se sont entrainées, le 21 mars à Nzeng-Ayong, sous le regard de nombreux fans et du ministre en charge du Sport, Alain-Claude Bilie-By-Nze et de son délégué, Arsène Nkoghé.

Les Panthères du Gabon à l’entrainement au stade de Nzeng-ayong, le 21 mars 2019, avant le départ pour Bujumbura. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Le ministère des Sports, la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) et même les associations des supporteurs à l’exemple des Panthernautes conjuguent le même verbe pour accompagner les Panthères vers une victoire, le 23 mars à Bujumbura. C’est la raison pour laquelle tout ce beau monde, les fans de la première heure et les anciennes gloires du football gabonais ont assisté à l’entrainement du stade de Nzeng-Ayong.

Les espoirs de toute la Nation reposent essentiellement sur la performance des professionnels tels que le capitaine Aubameyang Pierre Emerick Aubameyang ; l’un des meilleurs attaquants du monde du moment, Denis Bouanga ou encore Bruno Ecuellé Manga. Arrivé à Libreville dans la nuit du 20 mars, dans la liesse populaire et chants patriotiques, le capitaine de l’équipe nationale a promis, à sa descente d’avion, de qualifier la Nation à Bujumbura. Mieux, lors de l’Entrainement au stade de Nzeng-Ayong, en recevant le drapeau vert-jaune-bleu, il a réaffirmé cette volonté de «mouiller le maillot» et de qualifier cette équipe pour Egypte 2019.

Une victoire est donc impérative à Bujumbura. Telle est la seule issue visée par les Panthères du Gabon qui totalisent 7 points contre 9 pour le Burundi. Un tout autre résultat est synonyme d’élimination.

Les poulains de Daniel Cousin devront donc mener un véritable raid sur Bujumbura pour espérer être en Egypte en 2019. D’où la volonté des responsables du ministère des Sports d’appeler à l’union sacré autour des Panthères. «Nous sommes venus avec le ministre délégué, la Fégafoot et le public qui a bien voulu venir regarder cet entrainement des Panthères. On voulait leur apporter tout notre soutien, le soutien de la Nation. Nous nous sommes rendus compte que l’équipe est au grand complet. Tous les garçons sont là, ils sont réunis et ils me semblent qu’ils sont tous prêts à relever le défi», a déclaré le ministre des Sports, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

«Nous comptons sur eux et nous pensons qu’avec le soutien de Dieu, les prières des Gabonaises et des Gabonais, parce que dans une telle situation, il faut que chacun prie son Dieu, dans sa langue, dans ses traditions pour que samedi, nous remportions une belle victoire face au Burundi», a-t-il souhaité. Gonflées à bloc, les Panthères quittent Libreville le 22 mars pour Bujumbura.

 
 

1 Commentaire

  1. Rhody Junior dit :

    Ils avaient dit Kappa après Puma non? C’est pas Adidas qu’on voit là? Ah Gabon, on ne s’en sortira donc jamais?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW