Le ministre de Sports et le président de la Fédération gabonaise de football ont renvoyé sine die la signature de la charte du footballeur. Cette décision annoncée le 11 novembre est motivée par les réserves émises sur le document par le représentant de l’Association nationale de footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG).

Le ministre de Sports Franck Nguema, le président de la Fegafoot et le représentant de l’ANFPG, Michael Doussengui, lors de la rencontre ayant abouti au renvoi sine die de la signature de la charte du footballeur, le 11 novembre. © Gabonreview

 

Attendue par les Panthères avant les rencontres face à la République démocratique du Congo et l’Angola, en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021, la signature de la charte du footballeur n’interviendra pas avant ces deux rencontres.

La signature du document a été renvoyée sine die. Cette décision prise le 11 novembre par le ministre des Sports et le président de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) est dictée par les réserves émises sur le document par le représentant de l’Association nationale de footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG).

Le représentant de Remy Ebanega, le président de l’ANFPG, Michael Doussengui n’a pas accepté d’apposer sa signature sur la charte, estimant que «les joueurs n’avaient pas suffisamment pris connaissance de dispositions de la charte élaborée principalement par la direction générale de sports et la Fegafoot sans associer ni tenir compte des avis de principaux concernés».

Sur la base de toutes ces observations, le ministre des Sports a suggéré de soumettre la charte aux joueurs avant sa signature, 24 heures avant leur déplacement sur Kinshasa. Une proposition à laquelle s’est opposé le président de la Fegafoot.

Pierre Alain Mounguengui estime qu’«étant en regroupement, les joueurs avaient besoin de se concentrer pour les deux rencontres cruciales.» De plus, a relevé le président de la Fegafoot, «il était impossible pour Patrice Neveu de laisser ses poulains sortir du match». Au regard de toutes ces contraintes, toutes les parties ont décidé du renvoi de la signature de la charte.

La charte du footballeur avait été instaurée en mars 2019 par l’ancien ministre des Sports, Alain-Claude Bilie-By-Nze, après la débâcle du Gabon aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can 2019) disputées en Égypte. La vocation de la charte est de «mettre en avant l’amour du pays, l’exaltation de la Nation, la discipline, l’exemplarité», avait insisté Alain-Claude Bilie-By-Nze.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW