Le président de l’Assemblée nationale est depuis le 30 juin à Moscou, en Russie, où il prend part, jusqu’au 4 juillet, au 2e forum international parlementaire axé sur «le développement du parlementarisme».

Le deuxième Forum international sur le développement du parlementarisme se tient du 30 juin au 4 juillet 2019 dans la capitale russe, avec la participation du Gabon. © Assemblée nationale

 

Faustin Boukoubi a échangé avec ses homologues. © Assemblée nationale

Moscou abrite depuis le 30 juin, le 2e forum international parlementaire axé sur «Le développement du  parlementarisme». Cette rencontre s’achevant le 4 juillet prochain, enregistre la participation du président de l’Assemblée nationale du Gabon. Faustin Boukoubi y a notamment exposé, le 1er juillet, sur un thème d’actualité : «Sécurité internationale : le dialogue des législateurs pour la paix et la stabilité».

Pour lui, la préservation du rôle des parlements, au niveau national, par une meilleure participation à la prise de décisions en faveur des populations, dont les élus nationaux sont des mandataires, est primordiale pour atteindre la paix et la stabilité qui renvoient à la sécurité internationale. Dans ce sens, Faustin Boukoubi a estimé que les parlements doivent davantage œuvrer à la prise de décisions qui reflète les attentes des populations.

Une démarche nécessitant aussi un meilleur contrôle de l’action gouvernementale afin de garantir la bonne gouvernance. Il a également insisté sur la nécessité d’entretenir un dialogue permanent entre législateurs afin de parvenir à la paix et la stabilité, gages d’une sécurité internationale durable. Clôturant son exposé, le président de l’Assemblée nationale a préconisé le renforcement du rôle des organisations interparlementaires au niveau international, en vue de mieux peser sur les décisions touchant à la souveraineté des États.

Faustin Boukoubi était accompagné de deux autres députés gabonais : Barnabé Indoumou et Pierre Daniel Indjendjé Ndala. Ce dernier a axé son propos sur l’élaboration des lois et régimes juridiques de «L’avenir du numérique : les défis et les solutions». Le député Barnabé Indoumou, quant à lui, a planché sur la «Coopération interparlementaire : les principes, les tendances et les institutions».

Le 2e forum international parlementaire, qui réunit les délégations parlementaires de près de 132 pays, vise à rechercher des solutions législatives efficaces et des réponses aux défis globaux et à réfléchir sur des mécanismes à mettre en place pour renforcer de façon efficace les relations entre les parlements de l’ensemble des continents.

 
 

1 Commentaire

  1. Julien dit :

    A quoi sert d’aller à ces forums, puisque l’application ne suit pas ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW