Le Gabon souhaite contracter un emprunt de 5 431 000 euros, soit 3,5 milliards de francs CFA auprès du Fonds international de développement agricole (Fida). Officialisé le 7 novembre, l’emprunt sera consacré au financement de la deuxième phase du Projet de développement agricole rural (PDAR).

Le Gabon va contracter un emprunt de 3,5 milliards de francs CFA auprès du Fida. © Diaspor Action

 

Le Gabon projette de contacter un emprunt de 5 431 000 euros, soit 3,5 milliards de francs CFA, auprès du Fonds international de développement agricole (Fida), pour financer la deuxième phase du Projet de développement agricole rural (PDAR). L’emprunt a été officialisé le 7 novembre, après l’adoption en Conseil des ministres du projet de loi y relatif, présenté par le ministre en charge l’Economie.

Le produit de cet emprunt sera destiné au financement du projet dans sa phase 2. Le PDAR avait été lancé dans sa première phase en octobre 2006 dans le Woleu-Ntem. Celle-ci s’est achevée en septembre 2017. La deuxième phase du PDAR dont le lancement a été annoncé en mai 2018, s’étendra quant à elle dans les provinces de la Ngounié et de l’Ogooué-Ivindo.

Cofinancé à hauteur de 13 milliards de francs CFA par le Gabon et le Fida, le PDAR permettra de couvrir 7000 ménages, soit 20 000 personnes environ. Ce projet vise à réduire la pauvreté en milieu rural par la diversification et l’augmentation des revenus des populations ainsi que l’amélioration de leurs conditions de vie.

Le PDAR permettra de façon spécifique, de développer les filières porteuses prioritaires au bénéfice des groupes cibles du Projet et renforcer les capacités des acteurs des filières prioritaires et de leurs organisations. Le projet entend également renforcer les capacités institutionnelles en matière de services d’appui au monde rural.

 

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW