Les hiérarques du Parti démocratique gabonais (PDG) étaient en conclave le 30 janvier 2019 à Libreville, dans le cadre d’une rencontre interactive avec les nouveaux membres du gouvernement. Un point d’honneur a été mis sur le respect scrupuleux des valeurs du parti.

Le Secrétaire exécutif du PDG, Eric Dodo Bounguendza, le 30 janvier 2019. © PDG

 

Des responsables du PDG, lors de la réunion. © PDG

Le Secrétariat exécutif du PDG a reçu les nouveaux membres du gouvernement ce 30 janvier. Le but de cette rencontre est d’«assurer une parfaite coordination entre le Secrétariat Exécutif, le parlement, les Conseils municipaux et départementaux et le gouvernement, pour une meilleure atteinte des objectifs, notamment ceux liés à l’accélération de la transformation du Gabon».

Au cours de cette séance de travail présidée par le Secrétaire exécutif du PDG, Eric Dodo Bounguendza, des orientations ont été données aux membres de l’équipe de Julien Nkoghe Bekale, «Ce qu’il faut comprendre aujourd’hui est que nous sommes en train d’implémenter une nouvelle méthode de travail, une nouvelle relation entre le Parti et le gouvernement. Parce que nous travaillons tous dans l’intérêt du peuple. Et donc, notre parti remonte à notre niveau gouvernemental les préoccupations de la base. C’est ça le but de cet exercice. Désormais, nous allons travailler en étroite collaboration avec le Secrétariat exécutif», a déclaré le Premier ministre au terme de cette réunion tenue à huis clos.

Eric Dodo Bounguendza estime le parti doit«(…), travailler de concert avec les membres du gouvernement, partager un style de travail commun afin que nous puissions répondre positivement aux attentes des populations, à leur bien-être et à la transformation et au développement du Gabon». «Il faut éviter de considérer que les militants du PDG appelés à servir au gouvernement sont distincts des autres militants.», a-t-il déclaré.

Avant cette rencontre, le président de la Commission permanente de discipline (CPD), Guy Benjamin Ndounou Mondo, a insisté, dans un communiqué, sur «la nécessité de préserver les valeurs d’unité et de respect». Pour lui, «la discipline étant l’apanage du bon militant, il a rappelé que celle-ci doit toujours être de rigueur pour garantir des lendemains victorieux au parti comme ce fut le cas lors des récentes confrontations politiques les 6 et 27 octobres 2018».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW