Solidaire des «injustices et inégalités» subies par les retraités gabonais contestant la décision relative au retour du paiement par trimestre des pensions versées chaque mois depuis 2014, le syndicat Hippocrate a invité, le 14 juin 2019, la direction générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) au maintien de la mensualisation de la pension retraite, et à son arrimage, par le gouvernement, au coût de la vie comme le stipule l’article 102 du code de sécurité sociale.

Les retraités gabonais contestent la décision relative au retour du paiement des pensions par trimestre. © Gabonreview

 

Choqués par les actes «humiliantes, honteuses et violentes» de la direction générale de la Caisse nationale de sécurité sociale et des forces de police nationale envers les retraités, qui réclament depuis plusieurs semaines le paiement mensuel de leurs pensions retraites, mis en place en 2014 par l’ancien directeur général, le Dr Désiré Lassegue à la faveur de la liquidation des hôpitaux de la CNSS en septembre 2013, les membres du syndicat Hippocrate ont décidé de rompre avec le silence, le 14 juin dernier, invitant le gouvernement à agir pour un maintien  de la mensualisation de la pension retraite.

 «Quand on est gouvernant, on est dépositaire de la puissance publique. À ce titre, le gouvernant doit avoir une parole crédible. Malheureusement, au Gabon, la plupart des gouvernants, au lieu de se considérer au service des Gabonais, considèrent les compatriotes comme leurs sujets. Ils hypothèquent le présent et l’avenir de ceux-ci au nom de leurs intérêts égoïstes et certains veulent délibérément les pousser à bout. Il faut qu’ils sachent qu’ils sont au service du peuple et non l’inverse», a déclaré la présidente du syndicat Hippocrate, Dr Sylvie Nkogue Mbot.

Rappelant les principes de l’article 100 du code de sécurité sociale qui stipule que : «Les rentes et les pensions sont liquidées en montant mensuel. Le droit à une mensualité est déterminé d’après la situation du bénéficiaire au premier jour du mois civil correspondant. Le paiement des pensions et des rentes est effectué trimestriellement à terme échu. Toutefois, lorsque le taux d’incapacité permanente atteint ou dépasse 75%, le titulaire de la rente peut demander que les arrérages lui soient réglés mensuellement. Le paiement de la rente est obligatoirement mensuel lorsque l’incapacité permanente atteint 100% et que l’employeur est débiteur vis-à-vis de la caisse de l’ensemble des cotisations dues. Il est responsable de leur versement, y compris la part mise à la charge du travailleur qui est précomptée sur la rémunération de celui-ci lors de chaque paie», la président du syndicat Hippocrate a condamné l’humiliation et le projet de précarisation des personnes retraitées.

«Les retraités doivent être honorés et respectés. Ils aspirent à un repos bien mérité après des décennies de bons et loyaux services. Nous avons l’obligation d’agir et de réagir, car nous sommes des futurs retraités. Ce gouvernement est un gouvernement criminel qui bafoue systématiquement nos droits et notre dignité. Ne demeurons pas indifférents et ne soyons pas complices de ces dirigeants», a affirmé le Dr Sylvie Nkogue Mbot, s’interrogeant sur l’indifférence et le silence des autorités morales du Gabon face à ce qu’elle qualifie  «d’injustice et de barbarie» infligées aux populations en général et aux retraités en particulier revendiquant leurs droits?

 
 

2 Commentaires

  1. Honoré Beka dit :

    Bjr Dr Sylvie Nkogue.
    Toute notre reconnaissance à vous et à vos collègues du syndicat pour le soutien que, vous apportez aux retraités du Gabon. Je dois vous dire chère Dr que, ce qui se passe dans ce pays en ce moment est, la preuve que, le char du “666” est en marche.La Directrice de la CNSS qui, n’a jamais travaillé honnêtement de sa vie pour avoir une pension plus tard est un instrument de cette oeuvre de destruction.
    Merci

  2. Vu le décret n*599/PR du 17 juin 1981 fixant les modalités d’application du code de sécurité sociale et les dispositions législatives complémentaires , le paiement des pensions trimestrielle ment n’existe pas. C’est le droit à la mensualité (versement mensuel) de nos pensions consacré par l’article 100 en son alinéa 1 du code de sécurité sociale , seul, reste conforme à la loi

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW