Échanger sur les modalités pratiques du retour au paiement des pensions au trimestre et aplanir les zones d’ombres autour de cette décision. Tel était l’objet de la rencontre entre la direction générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et les associations et syndicats de retraités, le 16 juillet à Libreville.

Moment de la rencontre des représentants des retraités à la CNSS, le 16 juillet 2019 à Libreville. © Gabonreview

 

La mise en place d’un programme social visant à amoindrir l’impact du retour à la trimestrialisation des pensions a constitué l’ossature de la rencontre entre les associations et syndicats de retraités, le 16 juillet à Libreville. Ce programme d’accompagnement dont le processus va être mis en route juste après le paiement des pensions du 3e trimestre 2019, à partir du 5 août, repose sur la mise en place d’une carte bancaire prépayée gratuite.

Baptisée «Carte sociale CNSS pour les retraités», elle permettra à ses possesseurs, bancarisés ou non, de retirer mensuellement leurs pensions s’ils le désirent, auprès des partenaires financiers de la CNSS qui seront, eux, réglés trimestriellement par la CNSS. Insistant sur l’aspect «gratuit» de la carte, la patronne de la CNSS a indiqué que l’ensemble des coûts y relatifs seront entièrement supportés par son institution.

Nicole Asselé expliquant les contours du retour à la trimestrialisation. Vue de quelques leaders d’associations et syndicats des retraités. Et, Basile Okogho face à la presse. © Gabonreview

«Nous avions 7000 chèques par mois que nous payions aux retraités à raison de 15 000 francs CFA l’unité. La carte bancaire va nous revenir à 2000 francs seulement, entièrement à notre charge. Les retraités toucheront leurs pensions intégralement. Il s’agit par ailleurs d’une carte Visa, qui pourra être approvisionnée pour les différentes opérations à l’étranger», a indiqué Nicole Assélé.

Carte sociale oblige, cet outil va accorder des réductions sur les produits de première nécessité auprès des partenaires de la CNSS. «Nous sommes également en train de discuter avec des partenaires spécialisés dans les matériaux de construction, pour que l’aspect social touche également ce domaine», a révélé la directrice générale de la CNSS.

Par ailleurs, la CNSS a annoncé aux retraités la possibilité, grâce à leur carte, d’être pris en charge au sein des Centres d’action sanitaire et sociale (Cass) et Centres médico-sociaux (CMS), entre le 1er et 5 de chaque mois, avec réduction des coûts des produits pharmaceutiques sur le réseau de dispensation de médicaments de la CNSS sur l’ensemble du territoire national.

«Nous avons également vu le volet médical pour le suivi de votre santé. Un retraité doit pouvoir faire son contrôle médical, ne fût-ce qu’une fois par trimestre», a indiqué Nicole Assélé, qui a promis communiquer davantage sur les modalités pratiques de la carte sociale. «Après le paiement trimestriel, le 5 août, nous allons faire une campagne d’explications pour vous informer correctement sur le fonctionnement pendant tout le mois d’août et une partie du mois de septembre. Après les paiements trimestriels et de nouveaux droits, nous allons commencer à mettre en place cette réforme», a-t-elle annoncé.

Des explications qui, semble-t-il, ont convaincu les leaders syndicaux et associatifs des retraités. «La directrice générale nous a expliqué clairement le retour à la trimestrialisation et les raisons de cette décision, ainsi que le fonctionnement de la carte sociale», a déclaré le président de l’Association nationale des retraités des secteurs privé et parapublic (ANRSPP). «Maintenant, nous allons repartir vers nos adhérents pour leur faire un compte rendu détaillé», a indiqué Basile Okogho. Toutefois, les syndicats ont dit attendre les résultats de cette réforme pour en apprécier le bien-fondé. «On juge le maçon au pied du mur», a conclu Basile Okogho.

 
 

2 Commentaires

  1. azerty dit :

    Blablabla

    Ca fait 2 ans. Rien.

    Qu’à t elle fait de l’argent de la CNSS depuis qu’elle est là ?

  2. MOIMEME dit :

    Elle a payer les retraites, ya pas un retard sur le payement des pensions.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW