Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale a décidé de maintenir inchangés les taux d’intérêts des appels d’offres (3,50%), de la facilité de prêt marginal (6%) et de la facilité de dépôt (0%). Il prévoit un taux de croissance de 2,5% contre 1,8 en 2018.

La Cemac table sur un taux de croissance à 2,5% en fin 2019. © D.R

 

Au terme de sa quatrième réunion ordinaire de l’année tenue le 18 décembre 2019, le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale a tablé sur un taux de croissance de 2,5% contre 1,8% en 2018. Sa priorité va à la maîtrise des tensions inflationnistes en dessous du seuil communautaire (qui est de 3%) avec un taux de 1,9%, contre 2,2% un an auparavant ; un excédent du solde budgétaire hors engagements, hors dons qui remonterait à 0,2% du produit intérieur brut (PIB), contre -1,0% du PIB en 2018.

«Malgré un environnement international difficile caractérisé par un ralentissement de la croissance mondiale de 3,6% en 2018 à 3% en 2019, la situation économique des pays de la Cemac continuerait de s’améliorer en 2019 avec un taux de croissance qui s’établirait à 2,5% après 1,8% en 2018», a déclaré le président du CPM, Abbas Mahamat Tolli.

Aussi, le CPM prévoit-il un creusement du déficit du compte courant de l’ordre de 4,4% du PIB en 2019, contre 2,7% en 2018, ainsi qu’un accroissement de la masse monétaire de 9,8% et une nette amélioration du taux de couverture extérieure de la monnaie qui passerait de 61,4% en 2018 à 68,2% à la fin 2019.

Dans ce contexte et tenant compte de ces perspectives macroéconomiques et du fonctionnement du marché monétaire sous régional et des facteurs de risques pesant sur la stabilité monétaire, le CPM a décidé de maintenir inchangés les taux d’intérêts des appels d’offres (3,50%), de la facilité de prêt marginal (6%), de la facilité de dépôt (0%), les coefficients des réserves obligatoires à 7 ,00 % et 4,50% sur les exigibilités à vue et à terme respectivement.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW