La production de pétrole brut au Gabon a augmenté de 16,7% à fin septembre 2019 pour s’établir à 8,226 millions de tonnes métriques (60,06 millions de barils), selon la note de conjoncture du troisième trimestre 2019, éditée par la direction générale de l’Économie et de la politique fiscale.

La production de pétrole brut en Gabon a augmenté de 16,7% à fin septembre 2019. © D.R.

 

Le Gabon a produit en fin septembre 2019, 8,226 millions de tonnes métriques (60,06 millions de barils) de pétrole brut. Une production en hausse de 16,7% par rapport à la même période en 2018. Cette belle performance est liée à la mise en exploitation du champ Simba par Perenco et la poursuite des travaux d’amélioration des rendements des champs matures.

Sur la même période, les exportations de pétrole brut ont connu une hausse de 20,7% à 7,96 millions de tonnes métriques, essentiellement destinées au marché asiatique, contre 6,594 millions de tonnes métriques en 2018.

S’agissant du prix moyen du brut gabonais, celui-ci a connu une baisse de 9,1% à 64,01 dollars le baril, dans un contexte de ralentissement de l’économie mondiale exacerbé par des guerres commerciales (entre les États-Unis, la Chine et l’Europe), qui ont affecté la demande en énergie. Parallèlement, les cours du Brent ont régressé de 9,9% pour se situer à 64,66 dollars le baril à la fin septembre 2019.

Néanmoins, cette baisse du prix moyen du brut gabonais, n’a pas empêché le renchérissement des recettes pétrolières collectées à hauteur de 72,9% sur une prévision de 731,6 milliards de francs CFA. «Comparativement à la même période en 2018, les recettes pétrolières ont augmenté de 18,4%, du fait de la hausse de la production pétrolière et de l’appréciation du taux de change dollar/franc CFA, nonobstant la diminution des cours du baril du pétrole», précise la note de conjoncture de la direction générale de l’Économie et de la politique fiscale.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW