Le photographe gabonais de 23 ans vient de dévoiler une série de photos sur le deuil. Des images époustouflantes qui reflètent «une expérience de vie que beaucoup d’entre nous connaissent trop bien», a indiqué Yannis Davy Guibinga.

Une photo de la série Grief. © Yannis Davy Guibinga

 

Photographe et artiste plasticien de 23 ans originaire de Libreville, Yannis Davy Guibinga vient de dévoiler une série de photos sur le traitement du deuil. Baptisé The Grief, ces portraits mettent en lumière le moment trop commun de la perte d’un être cher et le processus qui l’accompagne.

«Chaque vie humaine est marquée par des événements différents qui ont un impact permanent sur la façon dont nous voyons et pensons le monde. Parmi ces expériences humaines universelles, la perte d’un être cher demeure l’une des plus douloureuses et des plus inconfortables à vivre», a expliqué Yannis Davy Guibinga sur okayafrica.com.

© Yannis Davy Guibinga

Selon le jeune photographe, The Grief est un ensemble d’œuvres illustrant de manière abstraite le parcours émotionnel d’une femme après une perte. «En passant par sept étapes consécutives, le deuil entraîne le protagoniste dans un parcours à la fois désagréable, tumultueux et parfois frustrant. En utilisant la couleur noire comme moyen d’illustrer l’évolution du chagrin sur le corps du protagoniste, j’ai essayé d’interpréter cette expérience universelle d’une manière unique, cherchant une représentation plus complexe et nuancée du chagrin», a-t-il argumenté.

Forte de 14 photos aussi expressives les unes que les autres, cette série «vise également à souligner le fait que le deuil n’est pas quelque chose de statique, mais plutôt quelque chose qui change et évolue constamment au fil du temps», a conclu Yannis Davy Guibinga.

Afin de contribuer à un changement dans le récit du continent africain, Yannis Davy Guibinga a trouvé dans la photographie une force et un outil lui permettant non seulement de célébrer, mais aussi de documenter et représenter les nombreuses cultures et identités du continent africain et de sa diaspora.

En laissant chaque image raconter une histoire différente et illustrer une expérience, un point de vue et une perspective unique. Yannis Davy Guibinga, avec ses couleurs, ses formes et ses ombres, crée un monde d’Africains puissants, beaux et dignes sans distinction de sexe, de classe ou d’orientation sexuelle.

 
 

No comments

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW