Le porte-parole de la présidence de la République s’est prononcé, le 14 janvier, sur la plainte des organisations de la société civile gabonaise contre Noureddin Bongo Valentin. Jessye Ella Ekogha assimile cette plainte à un joli coup de com infécond. Dans le même temps, Dumont Beghi, jusque-là connue comme avocate d’Ali Bongo, a amorcé la qualification des faits et annoncé une action en justice contre les quatre organisations. On serait dans “Star Wars” au cinéma qu’on aurait dit «L’Empire contre-attaque» !

Jessye Ella Ekogha (en haut) et Me Dumont Beghi. © Montage Gabonreview

 

Le porte-parole de la présidence de la République s’est exprimé, le 14 janvier, après l’officialisation de la plainte de quatre organisations de la société civile gabonaise et de la centrale syndicale Dynamique unitaire contre Noureddin Bongo Valentin, soupçonné d’actes de criminalité financière en bande organisée. S’exprimant sur RFI, Jessye Ella Ekogha a assimilé la plainte à un «joli coup de com qui ne mènera encore une fois à rien». D’autant que l’affaire, a-t-il précisé, se «base sur des faits qui se seraient prétendument déroulés dans la nuit du 6 janvier».

”Joli coup de com”

Pour le porte-parole de la présidence de la République, la plainte contre le coordonnateur général des affaires présidentielles est une espèce de «Fake news qui a été créé sur les réseaux sociaux la semaine dernière. Ils n’ont aucune preuve légale», a-t-il lancé avant  d’exiger des preuves. «J’imagine que les associations et syndicats en question sont incapables de produire ne fusse qu’un procès-verbal pour prouver les faits qu’ils annoncent. Donc encore une fois, c’est un concept qu’on connait ici : c’est un joli coup de com qui mènera encore une fois à rien».

Dans la foulée, le cabinet d’avocats Claude Dumont Beghi a publié un communiqué développant la même logique. «Il apparait que les allégations tendancieuses évoquées dans les trois plaintes […] ne reposent sur aucune base factuelle sérieuse et sur aucun fondement juridique conforme», note l’avocate fiscaliste parisienne.

Plainte pour dénonciation calomnieuse

Connue comme avocat d’Ali Bongo, celle-ci estime que «les propos ainsi diffusés, revêtent un caractère vexatoire et infamant s’inscrivant dans une volonté de manipulation médiatique en parfaite contradiction avec les principes essentiels de droit pénal repris par l’ensemble des corpus législatifs interne et international dont l’article 11 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme de 1948 de l’ONU, ainsi que dans la loi n°043/2018 du 5 juillet 2019, Code de Procédure Pénale

Annonçant la couleur, Claude Dumont Beghi annonce une action en justice contre les organisations ayant initié les trois plaintes contre son client. «Les atteintes manifestes à ces principes fondamentaux imposent à Monsieur Noureddin Bongo Valentin le dépôt d’une plainte pour dénonciation calomnieuse auprès des autorités judiciaires compétentes», conclu son communiqué.

Les initiateurs de la plainte contre Nourreddin Bongo l’accusent notamment de «corruption active et passive, corruption d’agents publics étrangers et blanchiment des capitaux, détournement de deniers publics et biens mal acquis pour enrichissement illicite, blanchiment du produit du crime, criminalité financière en bande organisée, associations de malfaiteurs et pillage.» (Lire «Trois plaintes contre Noureddin Bongo Valentin»).

 
 

11 Commentaires

  1. Père de Dieu dit :

    “Dieu ne nous a pas laissé le Gabon de faire ce qu’on a en train de faire”… Un jour où il nous punira”. Pauvre Ella Ekogha.

    Père.

  2. JAMES DE MAKOKOU dit :

    JESS !!! là tu decconnes, car tu patauges dans une partie qui est pourri jusqu’a l’os.. comment ton pere de nom pourrait te voir dire et te mêler a des telles conneries ?
    mon Dieu vive l’argent.. Tu sais le pere Bongo disait dans son temps ! “je peux prendre un signe dans la brousse et lui transformer en ministre” et c’est a penser qu’il disait vrai, car la puissance de l’argent dans ce pays est un fleau.. Tout jeune est capable de tuer le pere pour se retourver perché pour l’argent…

    Cette vieille prostituée des rue de Paris devenue ” Avocate des Dictateurs, est une insulte a l’
    Afrique car c’est le dernier continent que ces gens sont encore considéré comme roi et reine..En ASIE, Amerique du Sud.. Personne ne les sollicitent sauf encore les dictateurs en Afrique..
    Suffit d’avoir la peau claire au Gabon pour être considéré comme meilleures malgré que l’on ait rien comme bagage intellectuel .. ou experience professionnelle consequent .
    PAUVRE GABON DE LEON MBA

  3. Hugo dit :

    La famille Bongo est un véritable CANCER pour le Gabon. Nous devons en finir avec.

    • Duc d'sbg dit :

      trop d’accord a toi frère!…mais n’oublie pas un détail important: la France. Car c’est elle qui maintient cette famille la au pouvoir depuis plus d’un demi siècle, elle a trop de sang sur les mains en Afrique pour l’oublier!

  4. Serge Makaya dit :

    Il faut arrêter toute cette comédie au plus vite, et virer les Bongo de la scène politique gabonaise. Plus de 50 ans de mensonges, de vols, d’assassinats, etc… que tout cela cesse maintenant. Tournons cette page sombre de l’histoire du Gabon.

    Et que les français s’occupent de leurs oignons SVP.

  5. Mintsa M'Engone dit :

    Aaahhh bon !!!!
    Donc les richesses de ce petit arabo-noir, vues et connues de tous, sont un fiction !!!
    Madame Dupont Beghi ou Dumont Beghi, encore une qui se sucre sans souffrir … grace a la sueur des ….
    Roulez, laisser la royauté tranquille…..

  6. moundounga dit :

    Bjr. Un air de déjà vu!Amen.

  7. SERGE MAKAYA dit :

    Jessye Ella Ekogha, UN CONSEIL, mieux vaut pour toi et les autres corrompus que vous êtes de vous placer du BON COTE de l’histoire.

    Ali Bongo est MORT. La France continue à nous faire croire qu’il est vivant. IL EST MORT. Ali Bongo n’aurait JAMAIS abandonné sa mère adoptive, Patience Dabany, qui vit actuellement un calvaire. Ali Bongo n’aurait JAMAIS écarté du POUVOIR son frère et sa sœur (Frédéric et Pascaline). ILS SAVENT QUE BOA EST DCD.

    Je suis toujours CONVAINCU que nous devons nous en prendre beaucoup plus aux français. Ce sont eux qui nourrissent ces MENSONGES D’ÉTAT. A Ntare Nzame !!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW