Les conférences budgétaires se sont ouvertes le 23 juillet à Libreville. Ces travaux serviront notamment de socle pour l’élaboration du Projet de loi des finances (PLF) comptant pour l’exercice 2020.

Les conférences budgétaires se sont ouvertes au ministère de l’Economie (photo), le 23 juillet 2019. © Gabonreview

 

Moments de négociation entre la direction générale du Budget et les ministères lors de la préparation du Projet de loi de finances (PLF), les conférences budgétaires se sont ouvertes le 23 juillet à Libreville. Présidés par le ministre de l’Économie, ces travaux permettront notamment de fixer les priorités pour 2020.

«En vue de l’élaboration du projet de loi des finances comptant pour l’exercice 2020, le ministre de l’Économie recevra l’ensemble des membres du gouvernement dans le cadre des conférences budgétaires, du 23 juillet au 5 août», a annoncé un communiqué du ministère de l’Économie, dans L’Union du 24 juillet.

Grosso modo, ces travaux devraient permettre d’élaborer les orientations stratégiques pour les trois prochaines années, mais également, poursuivre et améliorer la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie (PRE). Au regard des engagements du Gabon vis-à-vis des bailleurs de fonds et partenaires techniques et financiers, ces échanges devraient aussi être l’occasion d’harmoniser la position du gouvernement avant la rencontre avec le Fonds monétaire international (FMI), en septembre, dans le cadre de l’accord élargi de crédit.

Trois ministres ont été reçus le 23 juillet. Il s’agit d’Anicet Mboumbou-Miyakou (Justice), Tony Ondo Mba (Mines) et Jean-Marie Ogandaga (Commerce). Ce 24 juillet, seuls Francis Nkéa (Promotion de la bonne gouvernance) et Noël Mboumba (Pétrole) vont animer les travaux. Ceux-ci s’achèveront le 1er août avec Julien Nkoghe Bekalé (Primature), Roger Owono Mba (Économie) et Max Limoukou (Santé).

«À la suite de cette première étape, les équipes de la direction générale du Budget et des Finances publiques se déploieront au sein de chaque ministre pour la finalisation des travaux techniques», a précisé le ministère de l’Économie.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW