Sitôt la nouvelle coalition portée sur les fonts baptismaux, de nombreux observateurs s’interrogent sur l’âge de ses principaux animateurs pendant que d’autres estiment qu’il n’y a rien de rédhibitoire.

Quelques leaders du Front de l’opposition pour l’alternance. © marcel.bikoomoussavou
Quelques leaders du Front de l’opposition pour l’alternance. © marcel.bikoomoussavou

 

Officialisé le 19 juillet dernier, le Front de l’opposition pour l’alternance ne semble pas convaincre tous les opposants gabonais parmi lesquels certains ont émis des critiques plus ou moins légitimes, aussitôt la nouvelle structure politique portée sur les fonts baptismaux. Si pour les uns, visiblement déçus de ne pas avoir été associés à cette démarche, le regroupement est loin d’incarner ses ambitions, pour d’autres, cette coalition pêche par une regrettable erreur de casting. C’est, en tout cas, l’avis de Martin Edzodomo-Ella.

Pourtant, si Anne Marie Dworaczek-Bendome, dit n’être «ni gérontophile encore moins gérontophobe», il n’en demeure pas moins que, pour lui, le nouveau front donne un sentiment de déjà-vu, estime la blogueuse. Les mêmes têtes, les mêmes noms. De Zacharie Myboto (76 ans) à Paulette Missambo (65 ans), en passant par Pierre André Kombila (73 ans) et Jacques Adiahénot (70 ans), il apparaît que 13 des 14 principaux acteurs «dépassent largement l’espérance de vie du point de vue des statistiques du pays», pensent des activistes du net pour qui la nouvelle organisation devrait réitérer la mentalité acquise au PDG. «Les jeunes et les femmes resteront cantonnés aux rôles qui leur sont dévolues dans tous les partis depuis toujours : les jeunes servent comme porteurs de bagages, faire du bruit, de l’ambiance, animer des réseaux sociaux, etc… Les femmes servent de rabatteuses, de danseuses, bougeuses de fesses. Elles gonflent les manifestations tout comme les jeunes», peut-on lire sut le blog de Anne Marie Dworaczek-Bendome .

D’un autre côté, certains estiment que le débat est ailleurs. «La jeunesse n’est ni un signe de compétence ni un gage de probité», lance un internaute, paraphrasant l’écrivain guinéen Thierno Monenembo. «Mandela, le chef d’Etat le plus respecté de l’histoire de l’Afrique est parvenu au pouvoir à plus de 70 ans», ajoute un autre, qui poursuit : «L’alternance est la principale source de renouvellement de la classe politique». Et de s’interroger : «Qui bloque l’alternance ?» Moins d’une semaine après sa création, le Front de l’opposition pour l’alternance n’a pas encore commencé à susciter la polémique….

 

 
 

40 Commentaires

  1. maganga dit :

    qui empêchent les jeunes et les femmes de se manifester?

  2. AKEWA dit :

    Voilà qui est interressant.Il faut bien qu’il y ait la polémique.Celà permettra à tout le monde de poser ses idées sur ce Frond et ceux qui ne se souviennent pas de la fin de certains régimes et de l’age de ceux qui sont arrivés au pouvoir après ,on le leur rappelera.Le débat est ailleur.C’est certainement la peur pour ce qui est entrain de se contruire qui conduit à des discussion sans fondement.2016 n’est plus loin et on jugera les vieux qui pour certains”ne feront rien”

  3. Le premier de sa génération dit :

    ça c’est le PDG 2 réuni.

  4. Madouaka dit :

    En l’état actuel le Gabon n’a pas besoin d’un type qui vient asseoir un régime donc un type de 70 ans ce serait génial, on sera au moins sur qu’il ne s’éternisera pas au pouvoir. Plutôt qu’être un argument contre c’est plutôt un plus. On a besoin de quelqu’un qui nous fasse tourner la page sur laquelle on est depuis 1967 et qui après se barre. On veut asseoir la démocratie pas un régime

    • graig maboule dit :

      Suis tout a fait d’accord avce mon ami Madouaka. Aujourd8, le primo-primordial des combats est l’instoration d’une veritable democratie au Gabon, qui impulsera a coup sur un reel developpement au Gabon. A coup sur, qd un elu du peuple craint et respecte l’electeur, il fait des efforts pour satisfaire ce dernier, pcq’il a peur, pcq l’electeur peut le sanctionner la prochaine fois. Au Gabon, meme un maire est nomme. Et comment voulez-vs que celui-ci puisse faire des efforts pr les populations a qui il sait qu’il ne doit rien.
      A coup sur, l’instauration d’une reelle democratie au Gabon arrangera bcp de chose, pcq’elle donnera au peuple enfin son droit de sanctionner.
      C’est ainsi que ca se passe partout ailleurs ou il ya de la croissance.

  5. Maboule-Stop dit :

    Nelson Mandela a quitté ses fonctions de président à 81 ans. Alpha Conde en Guinée Conakry a été élu président à 76 ans. Robert Mugabé au Zimbabwé a lui 83 ans, et toujours en exercice. Paul Biya du Cameroun a 81 ans. Des exemples comme ça je peux vous en citer, et pas seulement qu’en Afrique. Silvio Berlusconi en Italie a été aux affaires, et l’est toujours en quelque sorte, à 78 ans.

    Ce n’est pas parce que Alain Bongo divise les gabonais (vieux contre jeunes, femmes contre hommes, étrangers contre autochtones, salariés du privés contre salariés de la fonction publique etc)pour mieux régner que nous devons tous applaudir. Qu’il se serve dans un 1er temps de vieux croco comme Nzouba Ndama pour passer en force au sein du PDG, puis les écarte par la suite dès qu’il est assis, c’est son problème.

    Je ne sais toujours pas si c’est du pipi ou du caca qu’on fait boire et manger à certains gabonais. Il est pourtant aisé de comprendre qu’on élit un président de la République à la tête d’un pays qui dirige avec une équipe formée par son 1er ministre. C’est la composition de ce gouvernement qui devrait plus nous intéresser. Un président, ça donne juste une feuille de route à suivre, rien de plus. Mais exceptionnellement au Gabon, le président n’a pas de feuille de route puisque c’est son directeur de cabinet béninois qui la lui donne, et évidemment au Gabon les ministres ne servent à rien. Je comprends donc pourquoi certains focalisent sur l’âge de certains opposants.

    Ali Bongo, qui a la chance inouïe de n’avoir que 10 ans d’écart d’âge avec sa Mama Patience Dabany,et qui est “jeune” a quoi comme bilan au bout de 5 ans? Où sont les 5000 logements par an promis depuis 2009? Où sont les salles de classe? Les Universités dignes de ce nom. Le Gabon a -t-il atteint l’autosuffisance alimentaire? Pourquoi dans beaucoup de coins du Gabon les femmes accouchent encore à même le sol? Le choix de s’acheter un hôtel privé à Paris pour 65 milliards de cfa, payé par le contribuable, est-il judicieux et sage?

    Un adage dit: “si jeunesse savait, si vieillesse pouvait”. L’un ne va pas sans l’autre, encore plus en Afrique où nos anciens sont sacrés. Le célèbre écrivain malien Amadou Hampaté Bâ disait “en Afrique, lorsque’un vieux décède, c’est comme une bibliothèque qui brûle”. Arrêtons d’importer des cultures qui viennent d’ailleurs et qui tendent à vouloir marginaliser nos anciens.

    Ni Ping, ni Adia, ni Myboto et Cie ne seront peut-être pas candidats mais nous avons besoin d’eux, et plus que jamais. Eux-mêmes savent que ce qu’il faut ce n’est pas que pour eux, c’est aussi et surtout pour la postérité. Personnellement, je suis jeune mais je ne fais pas plus confiance à des jeunes loups qui n’auront pour 1er reflexe que le détournement. On peut dire d’une certaine manière que eux au moins ont déjà mangé. Ils peuvent avoir faim mais jamais au niveau d’un jeune loup affamé. Et ce qu’ils ont mangé n’appartient à aucun parti politique, aucun clan, aucune famille au Gabon. Il s’agit bien de l’argent de leur terre-mère le Gabon. Stop au maboulisme.

  6. IPANDY dit :

    En effet, c’est du déjà vue. Mandéla, en prison, était déjà considéré comme un président de la république. ça doit d’abord etre une vue de l’esprit. Je dis qu’ils doivent demander pardon au peuple. Oye mba qui a désisté lors de la dernière présidentiel n’a pas encore demander pardon à ceux qui cru en lui à cet époque. Il y a pourtant des jeunes qu’ils peuvent soutenir: JOCKTANE, NAMBO, GONDJOUT, CHANTAL MYBOTO. Les jeunes expérimenté il y en a.

  7. La République dit :

    Le débat n’est pas là. Ces personnes qui connaissent bien la “sociologie politique gabonaise” devraient savoir que lorsqu’il y a un problème, la solution est certainement dans le problème.

  8. Joseph dit :

    Ô rage,ô désespoir,ô vieillesse ennemie! N’ai-je donc tant vécu que pour subir cette infamie!

    Messieurs, svp, c’est un faux débat que vous initiez et votre titre est volontairement insidieux!Il n’ya aucune polémique liée à l’âge de ces personnalités. Vous auriez été inspirés de procéder d’abord par un sondage sur votre site en posant la question si cet aspect est un élément important dans la perception que nous avons des membres du Front.
    Pour ma part, je suis heureux de voir qu’il s’agit de personnes suffisamment avancées en âge car quelqu’un de plus jeune (suivez mon regard)va nécessairement s’imaginer une destinée providentielle à la tête de ce pays qui pour sa part, a déjà trop souffert de mégalomanie de l’ancien et de l’actuel dirigeant.
    Je vois également ce regroupement d’anciens du PDG comme leur baroud d’honneur qui leur permettra de se réhabiliter dans l’histoire de notre pays et j’estime que c’est un devoir moral pour eux de remettre ce pays sur les rails après avoir été aussi ceux qui ont contribué à sa dégringolade sous la férule de l’ancien président.
    Honnêtement, je pense qu’il ya urgence à agir et à les laisser faire. Si vous ne partagez pas leur position, c’est votre choix et il est à respecter.
    Cordialement,

    Joseph

  9. IBAKA dit :

    On fatigué de tous ces bandits,ils n’auront rien en 2016.

  10. NGANGA DJOBI dit :

    La politique est une affaire de circonstance! En l’état actuel des choses dans le pays, l’âge de l’homme qui peux nous aider à nous débarrasser du régime actuel importe peu. Tout ce que nous voulons c’est la libération du Gabon peu importe avec qui pourvu que ce soit un gabonais courageux ou une gabonaise courageuse, jeune ou vieux on s’en fou.
    La polémique sur les âges est inutile l’essentiel, c’est de voir tous les patriotes aimant ce pays mutualiser leurs énergies pour soutenir la politique de l’opposition actuelle.

  11. The Duke dit :

    Moi je pense que le débat ne situe pas au niveau de leur age mais plutôt sur leur capacité à améliorer le pays. Nous oublions vite et la diversion nous perd régulièrement nous les gabonais. De tous ces messieurs je retiens qu’ils sont des politiciens fins, des hommes de réseaux et pour la plupart des hommes aisés et fortunés.
    Cependant avec beaucoup de recul ils ne sont pas si intellectuels que ça ; ils ne sont pas entourés d’intellectuels et d’experts; il n’y a qu’à voir leur parcours. Un politicien mène un collectif sur lequel il s’appuie, il n’y a qu’à voir partout dans le monde. Ou est l’équipe qui les accompagne ? qu’on nous la présente ? qu’elle est leur expérience du “terrain” ? là il ne s’agit pas de copain ou de la famille etc. Pour faire parti de cette équipe on n’a pas besoin de faire la politique. Ils sont gérés ce pays avec leur famille et leur réseau et aujourd’hui on en fait les frais. Ils nous ont fait croire que les gabonais ne savaient et ne pouvaient rien faire sans passer par eux. Pour un pays qui donnait systématiquement des bourses d’études même au plus démunis nous sommes plutôt en piteux états.

    Concernant le pouvoir actuel, qui est catalysé uniquement au sommet, l’équipe n’est pas politicienne et nous le peuple nous ressentons les remous un peu plus brutalement. Ils y vont “franco” sans mettre des gants.Le travail commence du bas et remonte vers le haut de la pyramide.
    Mon avis est que l’opposition doit commencer à dénoncer, démontrer, prouver que le SYSTÈME est mal géré et gangréné avant de viser ABO, sa femme et ses collaborateurs les plus proches. Hors s’ils le font ils vont être éclaboussé d’une manière ou d’une autre. Ils doivent accepter que si on doit les suivre certains devront reconnaitre et prouver leurs erreurs du passé.
    Malheureusement ils veulent être comme des sauveurs, ils réagissent par orgueil.

    Mes frères et sœurs trouvons le juste milieu, évitons la diversion et parlons des vrais problèmes…

  12. lelycéen dit :

    peu importe leurs âges moi je veux voir une autre tête au pouvoir…le PDG je n’en veux plus franchement.

  13. Nza Fe dit :

    M. Joseph je suis ravi de savoir en vous lisant que d’autres personnes que moi tenaient exactement les mêmes propos que moi et donc, avaient la même conception que moi sur ce sujet. Pour ceux des gabonais qui prétendent alimenter des discussions de caniveaux au sujet de l’âge qu’ont la plupart des signataires de l’acte ayant donné naissance à un front uni de l’opposition, je les mets au défis de réaliser un sondage via un organisme indépendant, afin de savoir si le peuple gabonais dans sa majorité adhère à cette démarche. Leurs gesticulations n’est que la preuve patente qui annonce l’imminence d’un danger à l’image d’un troupeau d’antilopes qui sent l’approche d’un félin, tapis sous de hautes herbes de la savane, près à sauter sur sa proie. Le monde évolue et avec, le Gabon. Les pourfendeurs de cette nouvelle coalition de l’opposition véritable, ont raison d’avoir peur d’autant que comme dit un adage de notre terroir: ” Quand le boa est encore en forêt il l’est pour les enfants, mais une fois arrivé au village, ce sont les vieux qui s’en charge désormais”, fin de citation. traduction: Si l’opposition a tant souffert de multiples divisions et dissensions c’est parce qu’elle regorgeait encore en majorité des enfants (facilement corruptibles, manipulables à souhait en contre partie de quelques billets violets,etc). Or aujourd’hui, c’est en majorité des vieux, des caciques, de la sagesse, de l’expérience, de la connaissance des dossiers, issus de tous les bords politiques, qui, n’ont pas faim pour retomber dans des pièges ”riz viande”, ont sincèrement convenu d’en finir une fois pour toute avec le parti-système-PDG-Etat. Dans l’optique de laisser à la postérité un héritage glorieux, par la mise en place des institutions fortes qui devra passer par la mise à plat d’un certains nombres de choses bancales qui gouvernent notre cher pays. S’agissant des propos de Martin Edzodzomo Ella, au fait, lui, il avait quel âge quand il fut candidat? J’ai du respect pour cette personne, mais je crois que du fait qu’il n’a pas été associé comme Mayila et d’autres déchets, il obscurci son raisonnement, préférant ainsi devenir aigri et jaloux. Non, Mr Edzodzomo, le débat ne s’est jamais focalisé sur l’âge des acteurs politiques, mais bien au contraire sur l’alternance politique au Gabon. Quelles sont nos chances aujourd’hui après la création d’un front uni? Pourquoi vous vous excluez de ce combat pour l’alternance? Le front s’est voulu plus que clair, il a besoin de toutes les bonnes volontés convergeant dans ce sens, mais plus des taupes, des mécréants, des espions, des sapeurs, des blagueurs, des opposants riz viande, etc. ”Gabon d’Abord”.

  14. demain un jour nouveau dit :

    A travers la majorite des commentaires que je lis ici, je constate une certaine maturite dans la réflexion de mes freres et soeurs gabonais, diviser pour mieux regner ca suffit!! Vieux ou jeune la n’est pas le debat, le vrai debat tourne autour de l’alternance et de la reforme de notre constitution. Je salue votre maturite chers freres et soeurs.

  15. Donguila dit :

    @Maboule-Stop
    merci pour tous ces exemples donnés qui discrédite la thèse des anti-vieux. Les Pdgistes disent souvent “on ne peut pas faire du neuf avec du vieux”, ahhh bonnn???!!! Eh bien si cet argument tant cher à Ali tenait la route, notre pays n’en serait pas encore à faire financer un pont sur la Banio à Mayumba par un vieil italien de 77 ans! Oui, Ali n’a déboursé aucun centime. L’argent prévu à cet effet a été purement et simplement détourné par lui et sa bande de “jeunes” via leur myriades d’agences qui ne servent à rien.

    Si on est un tant soit peu intelligent, il est même préférable d’avoir un vieux sage à la tête du pays et dans l’intérêt du pays. Y en a marre de “jeunes” comme Ali qui ont dans leur tête une gestion monarchique du pouvoir. Au fait, en 86 lorsqu’Ali Bongo était allé voir Jacques Chirac pour lui demander de l’aider à faire du Gabon une monarchie (puisqu’il en serait prince héritier), il avait quel âge? Il était bien jeune. Par conséquent, votre histoire d’âge avancé ne tient pas la route. On peut être jeune et con, voire très con.

    @Joseph
    Rien à rajouter. Vous avez tout dit.

    @ NGANGA DJOBI
    Bien dit. Je rajouterai: quelque soit son ethnie. Qu’il soit Obamba, Tsogho, Punu, Fang,Miènè,Ndoumou, Basango, Nzébi ou autre, on s’en tape. On veut goûter à l’alternance au moins une fois dans notre vie. Comme a dit un compatriote, le Gabon ne sera jamais rayé de la carte du monde parce qu’il n’aura plus un Bongo ou Pdgiste à sa tête. Le croire, avait-il renchérit, relève, je cite “d’une stupidité galactique”.Le terme est fort!Kia kia kia !!!

  16. okoss dit :

    Je rejoints Mr Madouaka.C’est meme une chance pour le Gabon si c’est un vieux qui est elu.Nous voulons tout juste un gouvernement de transition dirige par un president sage qui aura pour tache de tout revoir;constitution etc etc …
    D’ailleurs qui est jeune, qui est vieux, un pays ou les 3/4 de gens ont modifie leur age qui pour des etudes, qui pour des raisons purement fantaisistes pour paraitre toujours jeunes..
    Bref faux debat

  17. kango dit :

    Le problème ne se pose pas allons-y a lessentiel et lessentiel cest bouter ali hors du pouvoir cest tout que cela se fasse par les armes ou democratique lessentiel cest xa un point un trait cest tout

  18. Nza Fe dit :

    Les partisans de la jeunesse cette énigme s’adressent à vous: Où est la nuance entre ”un jeune président” et ”un président jeune” ou entre ”un vieux président” et ”un vieux président”? merci de tenter le coup.

  19. Nza Fe dit :

    rectificatif lire plutôt entre ”un vieux président” et ”un président vieux”. merci.

  20. patriote dit :

    le simple fait que l’action de ces anciens vous irritent est deja bon signe, vous aurez donc des AVC avant 2016 parce que qui etes vous pour leur interdire de parler? vous etes simplement gabonais comme eux. Cela etant dit, nous souhaitons plein de succes au nouveau Front car son objectif principal est notre denominateur commun: “Debarasser le Gabon du Rais et de sa mafia qui nous gere”. Le reste là (ancien pedegiste, vieux, enfant avec les bongo,..) c’est juste de la diversion. Vous avez le droit de les critiquer et de ne pas les soutenir, mais nous nous allons les soutenir parce que nous approuvons leur objectif principal. Maintenant vous qui soutenez le Rais nous vous conseillons de réfléchir a de vrai strategie et/ou argument pour contrer le FRONT parce que quoi que vous puissiez en dire, votre champion va transpirer a grosse goutte en 2016 meme s’il assassine des gabonais, vraiment ce sera dure pour lui, ca va chauffer dè….

  21. patriote dit :

    ce ne sont pas les anciens, que nous soutenons pour leur determination et leur courage politique face a un regime autocratique, qui ont proposer au Rais de faire la Marina, de casser le palais de la democratie pour faire des terrains de Golf, de s’acheter un Babyfoot en Cristal et Diamant, de juir de la coupe du Monde, pendant que la grande majorité des gabonais souffre…..Bref, au lieu de conseiller les anciens d’arreter de parler, conseillez plutot le Rais d’arreter de jackter avec notre gain sans nous donner un peu aussi….

  22. femme noir dit :

    Gabonaises et gabonais, jeunes, moins jeunes et vieux, allons tous contre cette monarchie qui règne dans notre pays.Levons nous comme un seul homme en 2016 pour renverser le régime établi depuis plus d’un demi siècle dans notre cher pays et qui ne profite qu’à une famille.A bon entendeur…

  23. ben moubamba dit :

    bendome est célibataire et hystérique, elle sortait avec l’un des vieux qui l’a plaqué en 2008 donc c’est cette colère qu’elle nourrit contre ce groupe

  24. en toute verite ce que la demoiselle bendome oublie de nous preciser c’est qu’elle se rejouit entierement de voir les Bongo au pouvoir eternellement.

  25. kango dit :

    Je le dis et je repete le debat sur les vieux jeunes femmes enfants ne se pose même pas un peu allons a lessentiel et lessentiel cest degager ali du trone cest tout ne passons plus notre temps sur des polemiques

  26. Urbain Matinda Molè dit :

    Je ne pense pas que le vrai problème soit une affaire d’âge.
    si je doute de tout ce beau monde c’est à cause de leur passé qui, quoi que vous disiez, n’est pas très très beau à regarder en face, même si tout le monde peut changer. Celui qui a été un VRAI PEDEGISTE, restera un pédagiste même en changeant de casquette comme c’est le cas des Myboto, Ping, Oye Mba, eyeghe Ndong etc.. Ils n’ont pas le gène démocratique dans leur adn;
    C’est pas une affaire d’âge car la bande de gamins qui s’amusent avec la République en ce moment n’est pas mieux. Sans compter qu’ils ont même la connerie de la jeunesse!

  27. Le premier de sa génération dit :

    Association des malfaiteurs…

  28. le 9 dit :

    tout a été dit sur l’âge, maintenant la stratégie pour s’en débarrasser du PDG ou des mauvais du PDG?

  29. Okoss dit :

    @Urbain,
    Qu’est ce qu’on fait alors!!!Pas de Jeunes pdgistes ,trop d’ambianceurs dans le groupe, pas de vieux non plus car “ils n’ont pas de gene democratique dans leur adn”.Qui finalement pour diriger le pays?BBM, Maganga Moussavou ???
    En ce qui me concerne, les vieux font l’affaire:Ils sont sages et ils n’auront pas l’intention de s’eterniser au pouvoir.Ce pays est a mettre a plat completement pour que seule la democratie triomphe..1 homme, 1 vote et listes electorales fiables

    • Urbain Matinda Molè dit :

      BBM? Pardon! un illuminé, certes bien sympa, mais bon…
      Maganga Moussavou? un pédégiste sans le nom.
      Les autres? je rappelle que je ne parle pas en termes de jeunes ou de vieux.
      Je ne demande qu’à croire. Qui vivra verra donc.
      Petit détail: je vais avoir 40 ans dans 2 ans et j’en ai vu des espoirs déçus et des trahisons dans ce pays…. Alors…

  30. Franck dit :

    “les vieux ne vont pas s’éterniser”. vous sous-estimez les progrès de la médecine. Regardez Bouteflika…

  31. clement dit :

    Alternance , alternance , pitié sœurs et frères , changeons de système politique n’ayons pas peur car c’est ainsi que sa fait chez les autres …

    • Urbain Matinda Molè dit :

      Changer le système ou changer les hommes? Myboto, Mba Obame, Ping, Adiahenot, Oyé Mba etc… appartiennent à quel système?
      Si votre jouissance viendrait du changement de nom: Ping ou Myboto à la place de Bongo. Vous avez raison.
      Mais si l’alternance c’est autre chose qu’un simple changement de nom, alors on est foutu pour un bon moment car si l’alternative à PDG canal actuel c’est PDG canal ancien. On est perdu!

  32. Ozangué dit :

    Super! Allez, avançons, enclenchons la vitesse supérieure. Le Front s’organise, je dirais même, se professionnalise grâce à l’expertise avérée de personnalités comme Ping et autres.ça fait plaisir. Dans quelques semaines c’est un autre gros poisson de la vie politique gabonaise qui viendra vous rejoindre. Le camp d’en face a chaud! Ali est obligé de refaire son pigeon voyageur tellement ça le dépasse. Pourquoi a-t-il fait son passage en force s’il savait que la situation , la gestion du pays allait lui échapper?

  33. la vision dit :

    A lire les commentaires de certains, on a l’impression que l’amnésie est une maladie contagieuse…Non mais qu’est ce que vous pensez? “Un homme de 70 piges au pouvoir: il ne va pas s’éterniser…” Oui! Lui il ne le fera pas, mais il préparera sa descendance à le faire… 😉 Qu’est ce vous croyez? Ne me dites surtout pas que cette bande d’anciens PDGistes au garage ont pour ambition le bien être des gabonais? Leurs intérêts avant tout svp.
    Ils ont eu plus de 20,30 voir 40 ans au pouvoir(ds les gouvernements) pour montrer leur loyauté envers ce peuple Gabonais qu’ils (désormais)chérissent tant, ils n’avaient pas le temps de se rendre compte de ça. Et comme par le pire des hasards, c’est après avoir été bouter hors du système qu’ils se souviennent que le Gabon a besoin d’eux? Foutaise! Comme avait dit l’autre avant de partir ” Dieu ne nous a pas permis de faire du Gabon ce que nous avons fait…” Fallait-il attendre 40 ans pour tirer la sonnette d’alarme?
    Effectivement, je crois que le débat ne tourne pas au sujet de l’âge de ces vieux-loups, comme l’a souligné quelqu’un plus haut dans les commentaires, ces derniers considèrent la jeunesse et la gente féminine comme des larbins.

  34. Alternatif dit :

    @Franck, un compatriote vous a citez plein d’exemples:Mandela,Biya,Mugabé etc…je rajouterais même l’empereur du Japon, puisque c’est l’âge et non leurs qualités intrinsèques qui fait l’objet de discussion. Boutéflika que vous citez n’est pas forcément plus âgé que ces gens, ou alors de très peu.Boutéflika est malade.Pourquoi aller chercher un exemple aussi extrême?ça sent la mauvaise foi et le manque d’objectivité.Les progrès de la médecine ont leurs limites.Dans l’hypothèse que ces gens braves personnalités de l’opposition vivent jusqu’à 100 ans, et s’accrochent au pouvoir, ça voudra dire que leur durée de vie moyenne au pouvoir sera dans tous les cas de 15 ou 20 ans, donc bien loin des 45 ans de pouvoir du père et des 45 ans d’usurpation et de confiscation du pouvoir du fils. Un compatriote a dit, à juste titre, que le Gabon notre cher pays ne sera jamais rayé de la carte du monde s’il n’avait plus à sa tête un Bongo ou un Pdgiste. Alors, de quoi avez-vous peur? N’ayez crainte, y aura rien. Les Bongo partiront, le PDG sera un parti de l’opposition (et ce sera utile et bénéfique au pays puisqu’ils seront aux aguets). Ali Bongo et ses sbires partiront, le Gabon lui démeurera.c’est ce que les éléments du Front ont compris.L’alternance s’imposera inexorablement au Gabon.c’est un passage obligé, dussions-nous l’imposer par la force.

  35. Alternatif dit :

    …vous a cité…De plus, il n’est pas dit que le candidat de la vraie opposition sera forcément un de ceux auxquels vous pensez.ça peut être quelqu’un de moins connu;ça peut être petsonnalité plus jeune aussi;pourquoi pas une femme? Vous voyez que toutes les options sont sur la table. Dans tous les cas, quelque soit la personne, nous la soutiendront vivement et avec la dernière énergie. Vive la République, vive le Gabon, vive le Front Uni! Je vous remercie.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW