Mécanicien et chauffeur poids-lourds à Peschaud, une société basée à Port-Gentil, Franck Bitolyi Longa a été arrêté par la Police judiciaire (P.J). Il est accusé de viol et de vol, mais dénonce une histoire inventée pour lui soutirer de l’argent.

Franck Bitolyi, lors de son interrogatoire à la P.J. © Gabonreview

 

Sorti de son lieu de travail situé dans la zone portuaire de Port-Gentil, le 8 novembre vers 15 heures, Franck Bitolyi s’est rendu au garage Mandji, dans le 3e arrondissement, pour rencontrer un de ses amis. Là-bas, il croise sa voisine avec qui il partage quelques verres de bière. Après les six premières bouteilles consommées, la voisine en rajoute quatre. Ils décident ensuite d’aller prendre les enfants de la dame qui l’attendaient à l’école, et rentrent tous ensemble.

Une fois à la maison, retracent les agents de la P.J, Franck Bitolyi aurait profité de l’état d’ébriété avancée dans lequel était sa voisine pour abuser sexuellement d’elle, et lui dérober la somme de 500.000 francs CFA.

Il aurait été surpris par le compagnon de cette dernière qui a retrouvé sa compagne toute nue sur le lit. Arrêté par la P.J, Franck Bitolyi a nié les faits qui lui sont reprochés. «Elle voulait se laver, elle m’a dit “aide-moi”. Je l’ai prise par l’épaule et je l’ai amené dans sa chambre et je suis sorti», a-t-il expliqué. «Et d’autre part, j’étais assis au salon où son mari m’a trouvé en train de suivre la télévision avec les enfants», a-t-il poursuivi.

Arrêté le 23 novembre, il a été présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Port-Gentil ce 29 novembre, mais assure qu’il n’est ni coupable de vol ni coupable de viol. «Je ne reconnais pas ces accusations de viol et de vol de 500.000 francs CFA. Je pense tout simplement que c’est une affaire montée de toute pièce pour me soutirer de l’argent», a-t-il déclaré lors de son interrogatoire.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW