Brandley Bongo et Prince Abaga, deux jeunes gabonais d’à peine 20 ans, ont été arrêtés à Port-Gentil par la Police judiciaire (PJ) pour vol et braquage. La précarité et l’abandon familial ont été avancés par les deux jeunes pour justifier leurs actes.

Brandley Bongo et Prince Abaga après leur arrestation. © D.R.

 

Belle prise de la Police judiciaire (PJ) qui vient de mettre la main sur deux jeunes gabonais pour vol et braquage. Il s’agit de Brandley Bongo et Prince Abaga. Le premier âgé de 19 ans est élève en 5e au CES Bac Aviation. Le second, âgé de 18 ans est père d’une fillette, est élève en 3e au Collège évangélique de Port-Gentil. Les deux compères semaient la terreur au quartier de Siby (2e arrondissement).

Leur dernier méfait en date remonte au 2 février à 2 heures du matin. Munis d’un arrache-clou, Brandley Bongo et son acolyte se sont introduits dans une maison pour y dérober une télévision. Surpris par le propriétaire des lieux, les deux jeunes ont pris la fuite. Alertés, les officiers de la PJ se sont rendus sur les lieux pour constater les faits.

Une recherche active des jeunes malfrats a débouché sur leur arrestation. «A chaque fois que nous volons, nous nous munissons de matériel pour défoncer tout type de portes ou fenêtres pour nous permettre d’accéder facilement au domicile voulu», a confié Brandley Bongo envahi par le remord. La précarité et l’abandon familial ont été avancés par les deux jeunes pour justifier leurs actes.

«C’est parce-que j’avais besoin d’argent pour aider ma petite amie paludéenne que j’ai fait ça. Mais aussi pour subvenir en besoin en lait de mon enfant. Car quand on demande souvent de l’argent à nos parents ils refusent. Ils pensent que c’est pour nous droguer comme les autres», a déclaré Prince Abaga. Lui et son acolyte ont été auditionnés par le procureur de la République de Port-Gentil, le 7 février.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW