Âgé d’une dizaine d’années, Franck Onanga a trouvé la mort à la plage de la Sogara, le 10 mars à Port-Gentil. Une noyade serait la cause du décès du jeune Gabonais.

Un agent de police devant le corps sans vie de Franck Onanga, le 10 mars 2019 à Port-Gentil. © Gabonreview

 

Réputée pour son sable fin, son soleil, sa propreté et le cadre propice aux réjouissances qu’elle offre, la plage de la Sogara, à Port-Gentil, a enregistré un cas de noyade. Âgé de 15 ans à peine, Franck Onanga y a trouvé la mort, le 10 mars, lors d’une baignade, sous le regard impuissant de trois de ses amis.

«Il était paisiblement en train de nager jusqu’à ce que je ne l’ai plus vu. Attrapé par la peur, je suis moi-même allé plonger pour chercher mon ami dans les profondeurs des eaux. Hélas, je ne l’ai plus revu», a témoigné un des amis du disparu.

C’est finalement après quelques heures que les amis du défunt vont constater que Franck Onanga est passé de vie à trépas, puisque son corps va enfin ressortir des fonds marins à plat ventre. Les secouristes appelés en renfort vont procéder à plusieurs massages cardiaques, en vain.

Un cas de noyade qui remet au goût du jour la question de l’absence de maîtres-nageurs dans les plages à Port-Gentil. Qu’à cela ne tienne, une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes réelles de cette noyade. Quant aux amis de Franck Onanga, ils ont été arrêtés pour une éventuelle audition.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW