Soucieuse de maîtriser l’ensemble de la chaîne industrielle de ses produits, Pizolub s’est dotée d’une usine de production de bidons pour ses huiles, à Port-Gentil. De l’ordre d’un litre actuellement, la capacité des bidons devrait évoluer jusqu’à 20 litres et au-delà, dans les prochains mois.

Vue des bidons produits par Pizolub dans son usine de Port-Gentil. © Gabonreview

 

Spécialisée dans la fabrication et le conditionnement d’huile de graissage, lubrifiants automobiles et industriels, emballages métalliques et plastiques, la Pizolub s’est dotée d’une usine de fabrication de bidons d’huiles. Une décision motivée par la volonté de l’entreprise de contribuer à l’industrialisation du Gabon et satisfaire pleinement le marché intérieur.

«En interne en action avec la nouvelle direction, nous avons décidé de ne plus être sous la houlette de nos fournisseurs extérieurs qui nous mettaient quelques fois en retard et de fabriquer nos propres fût et bidons», a déclaré Azaria Pono, chef département moyens généraux à Pizolub. La fabrication est basée sur l’autocontrôle du bidon, avec le poids, la répartition de la matière sur le bidon, le goulot et le choix de la couleur.

Ce qui a poussé d’autres partenaires économiques comme Petro Gabon à passer des commandes importantes. Actuellement limitée à produire des bidons d’un litre, l’entreprise entend monter d’un cran dans les prochains moins. L’usine basée dans la zone industrielle de Port-Gentil prévoit monter jusqu’à 20 litres et au-delà. «Ce qui permettraient à tous les consommateurs d’avoir ce dont ils ont besoin», a estimé Azaria Pono.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW