Alors que le nom du prochain maire de Port-Gentil sera connu le 27 janvier, quatre noms reviennent avec insistance : Bernard Aperano, Gabriel Tchango et Jean Richard Sylong.

Qui succèdera à Bernard Aperano (photo) à la tête de la mairie de Port-Gentil. © D.R.

 

Après les élections législatives et locales d’octobre 2018, les habitants de la capitale économique du Gabon sont dans l’attente de leur prochain maire. Avec des scores notables à ces joutes électorales, plusieurs candidats du parti au pouvoir semblent avoir les faveurs des pronostics.

Parmi eux, le maire sortant Bernard Aperano qui a cumulé deux mandats à la tête de la mairie de Port-Gentil après André-Jules Ndjambé, entre 2003 et 2008. Face à lui Gabriel Tchango, un autre poids lourd. L’ancien ministre des Eaux et Forêts s’est facilement défait de Carmen Ndaot (actuel ministre de l’Industrie) aux élections locales, dans le 3e arrondissement.

Au milieu de ces deux candidats, Jean Richard Sylong pointe le bout de son nez. Discret et fin politique, l’ancien délégué auprès du ministre de l’Équipement pourrait bien jouer les trouble-fêtes. Toutefois, dans les rues de la capitale économique, il se murmure un éventuel maintien de Bernard Aperano à la mairie. D’autant que l’ancien édile bénéficierait du soutien de Michel Essongué, un des notables les plus influents de la cité pétrolière.

Une rumeur vaguement rejetée par plusieurs militants du Parti démocratique gabonais (PDG) à Port-Gentil, qui brandissent le «bilan catastrophique» de Bernard Aperano en 10 ans à la tête de l’Hôtel de ville. Dans tous les cas, «l’identité du nouveau maire de Port-Gentil sera officiellement connue le 27 janvier», a révélé un conseiller municipal. Le compte à rebours est lancé.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW