Six familles du quartier Ngadi dans le premier arrondissement de Port-Gentil se sont retrouvées à la belle étoile, suite à un incendie qui a emporté leurs habitations.

Une des maisons réduites en cendres. © Gabonreview

 

Les maisons en proie aux flammes (en haut). © Gabonreview

Dans la nuit du 3 au 4 septembre, un incendie a consumé des habitations au quartier Ngadi, dans le premier arrondissement de la capitale économique aux environs de 22 heures 30. Quatre maisons ont été réduites en cendres, laissant à la belle étoile six familles  qui n’ont pas eu la moindre occasion de sortir quelques effets. «J’ai réveillé mon enfant de trois ans qui dormait profondément et on a couru», raconte Aniece Nkengui, l’une des victimes. «On n’a rien pris comme papier,etc. On porte désormais les habits des voisins. On a dormi à la belle étoile», a-t-elle ajouté.

Son voisin Tatofoum Pilote, a pour sa part ressenti la chaleur des flammes alors qu’il était endormi. «J’ai réveillé ma femme et on est sorti par la porte arrière. Je n’avais rien sur le corps. Je suis sorti nu avec ma femme. Les voisins ont dû me prêter du linge», a-t-il déclaré. Aucune perte en vie humaine n’a été signalée, mais on dénombre des dégâts matériels importants et on fustige l’arrivée tardive des pompiers, bien qu’ils aient pu circonscrire le feu. Après trois quarts d’heure de lutte intense, ils ont évité la propagation de l’incendie dans le voisinage. Si pour l’heure les causes de cet incendie ne sont pas connues, une enquête a été ouverte par la Police afin de déterminer les mobiles de ce drame.

 
 

1 Commentaire

  1. moundounga dit :

    Bjr. la solidarité rien que la solidarité!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW