Depuis la fin des fêtes de fin et début d’année, la capitale économique croule sous les ordures.

© Gabonreview

 

«Mais où sont passés les agents de Gabon Propre Service ou ceux de la Mairie de Port-Gentil afin de nous débarrasser de ces tas d’ordures ménagères ?», s’interrogent les habitants du quartier Izouwa dans le 4ème arrondissement de la ville pétrolière. Une semaine après la célébration des fêtes de fin d’année, en effet, la capitale économique du pays, croupit sous les tas d’immondices. Dire qu’elle a été classée «ville la plus propre» du Gabon, en 2011, par Direction générale de l’environnement.

© Gabonreview

Collecte irrégulière des déchets ménagers, absence de bacs à ordures dans certains lieux stratégiques de la ville, tel est le constat fait le mardi 8 janvier 2019 dans les quartier Cuvette centrale, Matiti, Pavé Centre Social, notamment. Laissés pour compte, les habitants de la ville d’Émile Gentil ne savent plus à quel saint se vouer au regard de nombreuses maladies et contaminations pouvant découler de cet état des choses.

Une situation que Charlotte, habitante du quartier Sassec, dénonce avec fermeté : «ici à Port-Gentil l’heure est grave. Il ne se passe plus une semaine voire un mois sans qu’on ne parle du sempiternel problème d’insalubrité auquel nous faisons face. Finalement, quel est le rôle de la municipalité si c’est de nous garantir un lieu propre ? Nous inhalons quotidiennement les odeurs nauséabondes qui proviennent de ces mini-décharges à ciel ouvert, c’est souffrant. Nous n’avons pas d’argent pour aller avec nos enfants dans les structures sanitaires vue la crise qui nous frappe actuellement. Vraiment que le gouvernent ait un regard sur ce sujet qui touche quasiment le pays».

 
 

pas de Commentaire

Soyez le premier a commenter.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW