Un accident a ravagé trois habitations du quartier Codev, le 15 janvier 2018.

© Gabonreview

 

Qui de la bougie ou d’un câble électrique défectueux aurait causé l’incendie ravageur qui s’est produit au quartier Codev, dans le 3ème arrondissement de Port-Gentil ? Une question que se posent encore les victimes qui ne savent plus à quel saint se vouer après l’incendie d’une rare violence qui s’est déclenché le mardi 15 Janvier 2018, aux alentours de 12 heures 30 minutes. Trois habitations, des effets personnels et bien d’autres ont été consumés, sous le regard impuissant des populations venues immortaliser, avec leurs téléphones portables, le théâtre désolant.

© Gabonreview

Souvent décriées pour leur nonchalance, les soldats du feu arrivés sur les lieux avec quelques minutes de retard. Ils ont été secourus, par quelques seaux d’eau trouvés ci et là par les victimes et quelques personnes de bonne volonté. Un important dispositif a été déployé afin de circonscrire les flammes.

«J’ai tout perdu de ce que j’avais dans ma vie : argent, diplômes, électroménager, la liste est longue. Pour ma part, je trouve que les quartiers de Port-Gentil qui sont souvent victimes d’incendie, devraient normalement être équipés d’au moins d’une bouche et une manche d’incendie. Il n’en est rien à l’heure où je vous parle. La désolation est là sur ce paysage d’apocalypse», s’indigne une victime se présentant comme Larry Bounga.

Pour l’heure, les causes réelles de ce sinistre ne sont pas connues. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet énième incendie. La capitale économique est très souvent frappée par ce fléau. Celui-ci est le premier du genre depuis le début d’année 2019.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW