La directrice générale de la Chambre de commerce, Danielle Cibelle Biwaou, et la représentante résidente de la Banque mondiale, Alice Ouedraogo, ont réceptionné, le 28 mai 2019, le bâtiment annexe de la Chambre de commerce et de l’industrie, devant abriter la bourse de la sous-traitance, le centre de médiation et d’arbitrage et le centre de gestion agrée.

Remise des clés à la directrice de la Chambre de commerce. © Gabonreview

 

Initié dans le cadre du Projet de promotion de l’investissement et de la compétitivité (PPIC) à travers un emprunt de la Banque mondiale, le bâtiment annexe de la Chambre de commerce de Libreville a été livré le 28 mai dernier, après douze mois de construction. La réception de l’ouvrage s’est faite en présence du secrétaire général adjoint du ministère de l’Economie, Frédérique Ndong Ondo, et du président de la Chambre de commerce, Jean-Baptiste Bikalou.

Photo de famille et devanture du bâtiment annexe de la Chambre de commerce. © Gabonreview

«Nous avons procédé à la remise des clés du bâtiment annexe de la Chambre de commerce que nous avons construit avec l’Etat gabonais. Nous sommes extrêmement ravis de voir que ce projet a été bien réalisé dans les délais et dans les coûts. Nous espérons pouvoir travailler avec la Chambre de commerce pour que les services soient mis en place rapidement et avec efficience et efficacité», a confié la représentante résidente de l’Institut de Bretton woods.

À travers le projet PPIC visant à améliorer le climat des affaires et soutenir le développement des entreprises nationales, l’annexe de la Chambre de commerce devra abriter trois grands services, à savoir : le Centre de gestion agréé dont l’objectif est d’apporter, aux PME/PMI, une assistance en matière de gestion et d’encadrement et d’exécution de leurs obligations juridique, administrative, fiscale et comptable ; le Centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation qui constitue un mode de règlement alternatif des conflits commerciaux de manière professionnelle et plus rapide ; et la Bourse de sous-traitance et de partenariats qui a pour rôle de faciliter l’accès aux marchés pour les PME/PMI, tout en favorisant la coopération entre celles-ci et les grandes entreprises.

D’un coût évalué à 450 millions de francs CFA, cet ouvrage à l’architecture similaire à celle de la Chambre de commerce évolue sur deux niveaux et repose sur une superficie de 760 m². Il dispose d’une vingtaine de pièces réparties entre les bureaux, salles de réunion, salles polyvalentes.

«C’est un pas que nous venons de franchir. Nous avons le bâtiment. Maintenant, il faut animer ce bâtiment, il faut que les trois projets puissent démarrer. L’institution dont j’ai la charge reste engagée dans la démarche d’opérationnalisation de ces outils et remercie toutes les parties prenantes. L’amélioration du climat des affaires est indispensable pour le développement de nos entreprises et la création d’emplois pour les jeunes», a déclaré le président de la Chambre de commerce du Gabon, Jean-Baptiste Bikalou, qui ne s’est pas privé de solliciter le soutien des autorités pour l’obtention d’un financement pour amorcer le démarrage des ces trois projets majeurs.

Créée le 29 mai 1935, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) du Gabon à 84 ans. Ce nouveau bâtiment, à travers ses différentes composantes, devrait permettre à l’orgnisation de jouer pleinement son rôle et de répondre à un certain nombre d’exigences de compétitivité.

 

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW