Célébrant récemment les 10 ans passés par Ali Bongo au pouvoir, l’Union démocratique et républicaine (Udere) de Victor Missanda s’est dite prête à soutenir la candidature du président de la République actuel s’il la présentait lors de la prochaine élection présidentielle prévue dans trois ans.

Pour la présidentielle de 2023, l’hypothétique candidat Ali Bongo peut déjà compter sur le soutien de l’Udere. © D.R.

 

Les cadres de l’Udere, dont le président (1er à droite), le 16 novembre 2019, à Ntoum. © capture d’écran/Gabon 1ère

La prochaine élection présidentielle au Gabon est encore loin que certains partis politiques visiblement créés uniquement pour accompagner le Parti démocratique gabonais (PDG) y pensent déjà. C’est le cas de l’Udere, parti né du conflit ayant opposé des années durant les cadres de l’Alliance démocratique et républicaine (Adere) de Didjob Divungi Di Ndinge, qui se réclame désormais de l’opposition. Le week-end écoulé, le parti de Victor Missanda n’a en effet pas fait mystère de son souhait de voir le président de la République rempiler pour un troisième mandat. Ce souhait a été exprimé à l’occasion de la célébration à Ntoum du 10e anniversaire de l’accession au pouvoir d’Ali Bongo. L’Udere dit se baser sur plusieurs «réalisations» enregistrées dans le pays ces 10 dernières années.

Il s’agit notamment, «sur le plan économique, de la mise sur pied de la Zone à régime privilégié (Zerp) de Nkok, [qui] est une concrétisation de l’idéal Gabon industriel». Sur le plan sanitaire, cadres et militants de l’Udere saluent le lancement des différents «chantiers de grande envergure» à travers le pays, censés prouver le souci d’Ali Bongo pour «le bien-être social des populations en matière de santé».

De 2009 à 2019, note l’Uder, «sous le mandat d’Ali Bongo Ondimba, le Gabon a construit et réhabilité quatre hôpitaux de classe mondiale, réduisant ainsi les évacuations sanitaires à l’étranger».

Sur le plan des infrastructures, le parti de Victor Missanda loue, entre autres, «la construction et l’embellissement de la route PK5-PK12 et PK12-PK27».

 
 

6 Commentaires

  1. Lavue dit :

    C’est qui ces charlots? Et pourtant ils n’ont pas l’air si affamés que ça. Il faut qu’ils apprennent que le ridicule tue pour plus longtemps que la faim. Nous sommes en 2019, avec une multitude de problèmes que les Gouvernements successifs d’ALI n’arrivent pas à trouver des solutions, surtout pour les pressants et ces charlots pensent déjà aux actions clientélistes de 2023. Le PDG si décrié par les citoyens instruits gagnerait à rajouter ce genre de parti parasite. Aussi, je ne pense pas que Gabonreview y gagne quelque chose en publiant ce type d’annonce totalement farfelue. C’est pas une information ça, en plus on le connaît même pas ces mendiants.
    Merci

  2. Yvan Stevy Nguema Ndong dit :

    C’est incroyable quand-même. Non mais il y a des personnes qui n’aiment pas ce pays quoi

  3. Koko-edjo zico dit :

    Vraiment la honte coule sur certains, comme la pluie le ferait sur un ciré. Non seulement les dirigeants de ce mouvement,car ce n’est pas un parti, ne sont même pas capable de trouver un autre nom, pour se démarquer clairement de l’ADERE de Divungui, Ils entretiennent la confusion. Des mange-miettes crèvent la faim, qui se foutent éperdument du peuple. De vrais valets de chambre.

  4. Serge Makaya dit :

    Ce qui veut dire: être acheté pour dire des conneries. A Ntare Nzame! Pitié!

  5. Nzinga dit :

    Les voleurs de la république

  6. Axelle MBALLA dit :

    opportuniste et criminel royal. Après le crime de l’ADERE de DIVUNGUI dont le hold Up a échoué; oeuvre (entre MOUSSAVOU+toi et les autres) récompenses par des juteux postes qui vous été confiés à vous deux, malgré votre incompétence, la décence est un mot que MISSANDA ne connait pas. Ses brigades de la mort quelque part au PK 27 et ailleurs lui servent de bouclier.
    Mais pour le Gabon de demain, tout le monde sait à quel registre sont consignés c es types de personnages.
    C’est un non- évenement…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW