Société gabonaise de raffinage a enregistré des résultats négatifs à la fin septembre 2018. En témoigne le volume de brut traité qui a baissé de 12,3%, 648 889 tonnes métriques sur cette période, ou encore le chiffre d’affaires qui a reculé à 2,9% pour se situer à 200,036 milliards de francs CFA.

Sogara a enregistré de faibles résultats en 2018. © D.R.

 

Les difficultés rencontrées en 2017 par la Société gabonaise de raffinage (Sogara) se sont confortées en 2018. En témoigne les statistiques sur l’activité de raffinage de produits pétroliers, publiées par la direction générale de l’Economie dans sa dernière note de conjoncture.

Le volume de brut traité par la Sogara a baissé de 12,3% à 648 889 tonnes métriques en septembre 2018, contre 740 146 tonnes en septembre 2017. «Cette contre-performance est liée aux arrêts techniques pour cause de dysfonctionnement de l’outil de production», a expliqué la direction générale de l’Economie.

Pour satisfaire la demande locale face au déficit de production, la Sogara a dû importer des produits pétroliers raffinés à hauteur de 201 098 tonnes métriques en septembre 2018, soit une hausse de 41,9% par rapport à la même période en 2017. Les importations de gasoil ont augmenté de 104,6%, soit 122 588 tonnes métriques ; tandis que celles du butane ont progressé de 55,4%, ce qui équivaut à 41 304 tonnes métriques en septembre 2018.

Au niveau des ventes des produits pétroliers, Sogara a également accusé le coup. Le butane (-73,9%), le super (-5,5%), le pétrole lampant (-70,7%), le gasoil moteur (27,2%), notamment, affichent tous des quantités de ventes en baisse en septembre 2018, par rapport à l’année d’avant à la même période. A l’exception de la turbine fuel 1 et du kérosène à l’export qui ont enregistré de très fortes hausses pour se situer respectivement à 25 011 m3 (153%) et 20 770 m3 (279,9%) en septembre 2018.

Résultat des courses, la Sogara a essuyé un léger repli au niveau de son chiffre d’affaires en septembre 2018, à 2,9%. Celui-ci était de 200,036 milliards de francs CFA, contre 206,285 milliards de francs un an plus tôt.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW