L’Egypte abritera du 20 au 23 novembre la 4e édition du forum Afrique. Le Gabon qui y participera compte attirer plus d’investissements directs étrangers venant d’Egypte.

Jean Fidèle Otandault et Hamed Hamdi Bakr. © JFO-News

 

Pour relancer son économie et booster les emplois, le Gabon a décidé de mieux se vendre en optant pour la promotion des investissements. Si du côté de l’agence dédiée pour ce faire (ANPI-Gabon) l’heure au changement d’identité visuelle pour attirer plus d’investissements directs étrangers (IDE), du côté du ministère qui en assure la tutelle technique, les opportunités qui se présentent sont bonnes à saisir. Ainsi, après le forum économique Russie-Afrique où des rencontres ont été multipliées avec de potentiels investisseurs russes, le pays participera à la 4ème édition du Forum Afrique qui se tiendra au Caire, en Egypte, du 20 au 23 novembre prochain.

Le ministre de la Promotion des investissements, Jean Fidèle Otandault, qui a reçu le 5 novembre, l’ambassadeur de la République Arabe d’Egypte au Gabon, Hamed Hamdi Bakr, a d’ailleurs marqué l’intérêt du Gabon à y participer. «Toute la problématique pour nous, délégation gabonaise, c’est comment vendre la destination Gabon. Comment intéresser les investisseurs égyptiens qui viennent au Gabon», a-t-il déclaré. Si les deux pays ont signés des accords commerciaux pour booster leurs échanges, actuellement les flux sont assez faibles et le Gabon y voit une opportunité pour renverser la tendance mais aussi, présenter les principaux secteurs retenus dans le cadre du Plan de relance de l’économie (PRE), afin de stimuler les investissements directs étrangers.

Ceci, d’autant plus que, a déclaré Hamed Hamdi Bakr, ce forum qui s’inscrit dans le cadre de la coopération sud-sud, précisément entre les pays africains, «devrait permettre à plusieurs investisseurs [Ndlr. Egyptiens], de venir investir dans divers secteurs économiques au Gabon». L’objectif final étant d’atteindre les objectifs de l’agenda 2063 pour le développement en Afrique.

Selon le ministère de la Promotion des investissements, des partenariats public-privé en charge de l’environnement des affaires, plusieurs thèmes comme “Les investissements à impact pour un développement inclusif ; Investir dans le capital humain ; Entrepreneuriat et innovation ; Infrastructure et connectivité ; Transformation industrielle et économie numérique”, seront abordés à ce grand rendez-vous où une table-ronde sur les opportunités d’investissements inexploitées de l’Afrique est prévue, sous la présidence du président égyptien, Ali-Sisi.

 

 

 
 

1 Commentaire

  1. Mezzah dit :

    C’est un rêve que de penser qu’on peut attirer les investisseurs alors que l’instabilité politique est grandissante. Un pays qui remanie son gouvernement tous les quatre matins n’est pas bon pour les affaires.
    On se souvient de BLA qui est allé négocier avec La Lyonnaise des eaux pour reprendre la SEEG, du grand n’importe quoi.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW